Le saviez vous ? Nous proposons un dictionnaire de gammes exclusif de plus de 83.000 gammes !
RSS T4A Pinterest T4A Youtube T4A Twitter T4A Facebook T4A Google+

Legato : hammer-on et pull-off (débutant)

Besoin d'aide à propos de ce cours de guitare ?Aide
Sauvergarder ce coursSauvegarder
Dans ce cours de guitare en vidéo nous expliquerons aux débutants la technique du legato, c'est à dire les hammer-on et les pull-off.

Prérequis pour ce cours : Introduction aux effets,
Travailler ce cours : Exercices : Les hammer-on, Exercices : Les pull-off, Exercices : le legato,




Vous aimez ? Abonnez-vous sur notre chaine YouTube !

Les hammer-on et les pull-off sont deux techniques au niveau de la main gauche qui, combinées, permettent de faire du legato. On croisera beaucoup cette technique sur une guitare électrique, notamment pour les solos, mais on peut tout de même l'appliquer à la guitare acoustique, c'est juste plus difficile. Elle fait partie des effets de jeu qui permettent d'altérer la sonorité d'une mélodie ou d'une suite de notes.

Pour travailler tout ça, nous verrons trois parties :

  • on commencera avec une partie dédiée aux hammer-on, nous verrons en détails le mouvement et la façon de les écrire
  • la partie suivante nous détaillerons les pull-off
  • pour finir nous verrons comment assembler ces deux techniques pour en faire du legato, et ce que ça implique

L'apprentissage de cette technique est long, car il faut développer la force de la main gauche. Donc ne vous pressez pas dans ce cours, n'essayez pas de tout travailler d'un coup, familiarisez vous déjà avec les hammer-on, puis avec les pull-off, avant de vous attaquer enfin au legato.

Les hammer-on

On va commencer par voir les hammer-on dans cette première partie, et rien d'autre. C'est une technique qui se joue à la main gauche, et qu'on retrouvera énormément dans la guitare électrique et dans les solos. Mais ce n'est pas du tout exclusif, on croisera souvent des hammer-on sur la guitare acoustique, et dans des rythmiques ou dans des riffs. Le cours sera présenté sur guitare électrique, vous pouvez tout à fait le suivre sur guitare acoustique, sachez simplement que ça sera un petit peu plus difficile, donc si vous avez le choix commencez sur électrique.

Le concept

La base du hammer-on est assez simple à comprendre. Quand on joue une note "normalement" en guitare, on frette la case à la main gauche, et on vient gratter la corde correspondante à la main droite.

Pour un hammer-on, on ne va rien gratter à la main droite. On va se servir du doigt de la main gauche, et au lieu de fretter normalement la note, on va venir taper sur la corde. En faisant ça, on frette la corde, mais on fait aussi vibrer la corde en même temps, ce qui a pour effet de faire sonner la note sans avoir besoin de la gratter.

Entre deux notes

Dans la plupart des cas, le hammer-on va être utilisé pour enchainer deux notes. On va jouer une première note normalement, donc on la frette et on gratte la corde. Et ensuite on va utiliser un autre doigt pour venir taper une autre case, plus aigue, sur la même note.

Sur une seule note

On peut tout à fait faire un hammer-on sans avoir joué de note avant. Il suffit de taper notre doigt sur la case que l'on veut, pour faire sonner la note. C'est un petit peu plus difficile à faire, vu que la corde n'est pas en vibration à la base, mais le mouvement reste le même.

Certaines personnes appellent ça du "tapping main gauche", mais le concept reste le même, c'est un mouvement de hammer-on sans avoir joué de note avant.

L'écriture

Voyons voir comment on écrit les hammer-on dans les tablatures. Pour les tablatures textes, c'est assez simple, et ça ressemble à ça :

Exemple d'écriture hammer-on sur une tablature

On écrit simplement un petit "h" avant la note que l'on va jouer en hammer-on. Donc dans l'exemple ci-dessus, on joue d'abord la case 5 normalement, puis on vient faire un hammer-on sur la case 7, sans gratter à la main droite.

Pour les tablatures "normales", que vous trouverez dans guitar pro ou dans les songbook, la notation est différente :

Exemple d'écriture hammer-on sur une tablature

On trouvera un symbole de liaison entre les deux notes, ou qui pointe simplement sur une seule note si il n'y a pas de note à jouer avant. C'est donc le même exemple, écrit différemment : on joue la première note normalement, et on fais un hammer-on sur la note suivante.

Les conseils

Tout ça c'est bien beau, mais pour vraiment réussir vos hammer-on il y a plusieurs choses à savoir.

La précision du doigt

Premièrement, faites très attention à la précision de vos doigts. Il faut taper le plus proche possible de la frette, sans taper dessus ou après, juste avant. C'est là que la corde résonnera le plus, et donc que votre hammer-on sonnera le mieux.

Pas besoin de trop de force

Il ne faut pas taper super fort pour réussir un hammer-on. Ce qui compte le plus, c'est la vitesse de votre doigt. Imaginez vraiment un coup de marteau (d'ou le nom de hammer-on, en anglais : hammer = marteau). On veut un coup sec et rapide, et pas appuyer comme un bourrin sur la corde. Mais attention, plus on va faire un mouvement rapide, moins on va être précis.

Les doigts à utiliser

On peut faire des hammer-on avec n'importe quel doigt : index, majeur, annulaire ou petit doigt. L'index sera assez rarement utilisé, mais il est quand même utilisé. Evidemment, le petit doigt est le plus faible, et comme toujours c'est celui qui nous demandera le plus de travail. Donc il faudra bien développer le petit doigt (et dans une moindre mesure l'annulaire) pour qu'il soit aussi efficace que le majeur.

Attention au rythme

Quand on fait des hammer-on, on joue des notes. Et les notes en musique, elles doivent respecter un rythme. Il y a beaucoup de débutants qui se précipitent et qui font leur hammer-on le plus vite possible, mais c'est souvent faux. La note doit être jouée au bon moment. Le mouvement à faire doit être rapide, mais il ne faut pas le faire trop tôt.

Un premier exercice

On va déjà voir un premier exercice pour s'entrainer sur les hammer-on. Il n'est pas très musical, mais il permet de bien développer les bases de cette technique. Le voici :

Premier exercice hammer-on

On va commencer avec l'index en case 5, sur la corde de mi aigue (l'exercice pourra ensuite être appliqué de la même façon sur les autres cordes). On va jouer cette case 5 normalement, et on va enchainer avec un hammer-on sur la case 6, en utilisant le majeur, tout en laissant l'index appuyé. Ensuite on rejoue la case 5 en grattant avec la main droite, puis on fait un hammer-on, mais cette fois ci sur la case 7, en utilisant l'annulaire. Pour finir on rejoue à nouveau la case 5, et on fait un hammer-on sur la case 8, en utilisant le petit doigt.

Pour enchainer tout ça

Le but c'est d'enchainer cet exercice de façon régulière. Il faut que toutes les notes aient la même durée, que ce soit les notes jouées normalement (la case 5), ou les notes en hammer-on. On ne veut pas se précipiter, il faut respecter le rythme. Allez y lentement au début pour faire bien attention à la précision et à la vitesse de votre geste.

Son clair vs distorsion

Mettre un peu de distorsion vous aidera à faire des hammer-on plus facilement, alors que jouer en son clair (ou sur une acoustique) nécessitera une bien meilleure maitrise du geste pour que ça sonne bien. Vous pouvez donc commencer sur électrique, avec de la distorsion, et à mesure que vous vous améliorez, vous pouvez réduire petit à petit la distorsion, et finir par le travailler en son clair.

Attention à la propreté

Un des gros problèmes avec les hammer-on, surtout en distorsion, c'est la propreté. On a souvent un doigt qui vient taper sur deux cordes en même temps. Il faut faire d'autant plus attention à la précision de votre doigt, pour ne taper que sur une seule corde. C'est également utile de travailler cet exercice sur d'autres cordes, pour nous habituer à faire des hammer-on n'importe ou. Et pour finir, il existe des astuces pour nous aider, et nous en verrons une dans la troisième partie de ce cours.

Avant d'attaquer la suite

On va maintenant passer à la deuxième partie pour apprendre les pull-off, mais attention à ne pas griller les étapes. Travaillez déjà bien les hammer-on seuls avant d'essayer d'ajouter les pull-off. Donc ne vous forcez pas à passer tout de suite à la deuxième partie, prenez le temps de vous familiariser avec cette nouvelle technique, et vous pourrez avancer une fois que vous serez plus à l'aise.

La suite du texte arrive très prochainement, n'hésitez pas à regarder la vidéo en attendant !

Commentaires