Aller au contenu
  • billets
    58
  • commentaires
    634
  • vues
    70 353

Aux armes, preu chevalier ! (Théorie musicale)

Lestael

1 470 vues

Bonsoir....

 

Alors, ce soir, comme le titre l'indique... on va parler chevalerie... armure.... etc....

 

Ou alors, pas du tout.

 

On va parler du moyen, à la lecture simple d'une partition d'en déterminer la tonalité.

 

Vu et dit comme ça... ça parait super compliqué.... et ça l'est... Nan... j'déconne... C'est facile.

 

Il suffit d'apprendre 2 listes.... et deux méthodes.

Voyez... rien de bien sorcier....

 

La première liste, c'est :

Fa Do Sol Ré La Mi Si.

La seconde c'est :

Si Mi La Ré Sol Do Fa.

 

Qu'est ce donc?

Et bien ce sont les ordres dans les quels, dans notre système musical tempéré occidental, les # (pour la première liste) et les b (pour la seconde) apparaissent TOUJOURS (ce mot est important) à l'armure d'un morceau (en gros, au début du morceau, à côté de la clé, là où est indiqué si le morceau est en 4/4 etc...)

 

220px-A-major_f-sharp-minor.svg.png

 

Et ça fonctionne TOUJOURS de la même façon :

Les # et les b apparaissant toujours dans le même ordre.... ça signifie que lorsqu'il y a X # ou N b.... et bien ce sont TOUJOURS les X ou N mêmes.

 

Vous voyez 4 #? Et bien vous avez TOUJOURS les 4 premiers de la liste : le Fa, le Do, le Sol et le Ré.

Vous voyez 5 b? Et bien vous avez TOUJOURS les 5 premiers de la liste : le Si, le Mi, le La, le Ré, le Sol.

 

Pratique non?

 

Oui, pratique... mais "ça sert à quoi?" allez vous demander.

 

Et bien à déterminer la tonalité du morceau.

 

C'est là qu'interviennent les 2 méthodes... Une pour les #, et une pour les b.

 

Concernant les # :

Pour déterminer la tonalité d'un morceau en fonction du nombre de # à l'armure, il suffit de prendre le dernier # et de lui ajouter 1/2 ton.

 

Exemples:

1 # à l'armure... donc, le Fa... J'ajoute un demi ton (au fa... # donc) et je dis que nous sommes en Sol majeur (ou dans une gamme relative, bien sûr)

6 # à l'armure... donc, le Fa, le Do, le Sol, le Ré, le La, le Mi.... ... j'ajoute donc 1/2 ton à notre dernière note (qui je le rappelle est mi....#) et on a donc une tonalité de .... Fa...#, puisque, ne l'oublions pas, il est diésé.

 

En gros... le dernier # de l'armure est le 7e degré de la tonalité du morceau.

 

Facile non?

 

Concernant les b :

Et bien... c'est légèrement différent... il faut prendre l'avant dernier b de la liste.

 

Exemples :

2 b à la clé: donc, le Si et le Mi... Nous sommes donc en Sib.

6 b à la clé.... Si, Mi, La, Ré, Sol, Do... nous sommes donc en Solb

 

Et vous me direz : "Mais mais mais, Lestael... Si nous n'avons qu'un seul b? Il n'y a pas d'avant dernier! Comment faire?"

 

Et je vous répondrai ceci:

N'avez vous pas remarqué que ces deux listes étaient l'exact contraire l'une de l'autre?

Et que, par réflexion... on peut déduire qu'elles se prolongent à l'infini?

Si Mi La Ré Sol Do Fa.... Si Mi La Ré.. etc....

Et que par conséquent, le b avant le Si b... est ... le Fa (mais qui ne sera pas bémolisé, puisqu'il n'est pas à l'armure.....)

Donc... un b, le Si, entraîne la tonalité de Fa majeur. (ou ses relatives)

 

En gros, le dernier b est le 4e degré de la tonalité du morceau.

Facile non?

 

A partir de là, en voyant une suite d'accord... on peut déduire la tonalité d'un morceau de la même façon.

Prenons la grille simplissime suivante :

D7 / G7M .

On peut déduire la tonalité de deux façons différentes.

 

La première, à partir de l'analyse des accords :

Un accord de 7e est construit sur le 5e degré d'une gamme majeur. Donc D7 est le 5e degré de Sol majeur.

Un accord de 7M est soit construit sur le 1e, soit sur le 4e degré d'une gamme majeure... On est donc soit en Sol majeur, soit en Ré majeur.

Vu que le premier accord est de la gamme de Sol majeur... on en déduit que le second aussi.

 

La seconde, à partir des notes des accords:

D7 : Ré, Fa#, La, Do

G7M : Sol, Si, Ré, Fa#

 

On remarque qu'il y a un #... le Fa... et qu'il ne peut pas y en avoir d'autres, puisque la deuxième note de la liste des # est ici naturelle (Do)

Donc, un seul et unique # à la clé... Fa#, j'ajoute 1/2 ton... on est en Sol majeur.

 

Deux méthodes différentes... mais un résultat identique.

 

(Nota Bene : le fait qu'il puisse y avoir ou non d'autres # est relatif... on pourra "vouloir" qu'il y ait un Do# sur l'accord de G7M, auquel cas... il y aurait changement de tonalité entre les deux accords.... et on serait pour le G7M alors en Ré majeur.... ce qui est cohérent avec la première analyse par accord, puisque G7M est le 4e degré de la gamme de Ré majeur... mais le plus souvent, un musicien choisira de ne pas perdre son auditoire, et d'aller au plus simple: le Sol majeur... à moins que la suite éventuelle de la grille soit en Ré majeur, et auquel cas, il est amusant pour le musicien de se servir de cet accord de G7M pour passer d'une tonalité à l'autre... mais là, ça devient plus complexe)

 

Ce qui m'amène à la remarque suivante :

Le prochain qui me dit que Mi# et Fa, c'est pareil, ou que Fab et Mi c'est pareil.... je lui fais bouffer sa guitare, ses cordes, et ses médiators avec.

 

Pourquoi?

Voyons voir pourquoi.

Donc... Si nous avons Mi#... c'est que nous avons OBLIGATOIREMENT d'autres # avant: Fa, Do, Sol, Ré, La... et donc notre Mi.

Donc...nous sommes en Fa...#.

Comment ces notes peuvent elles être les mêmes? Puisque le Fa est diésé et que dans le système tempéré occidental, il ne peut y avoir dans une gamme qu'une seule note portant le même nom.

A l'inverse... Si nous avons un Fab.... c'est qu'avant... il y a un Si, Mi, La, Ré, Sol, Do...eux mêmes bémolisés, et que nous sommes en Do b....

Et que dans cette gamme majeure, le Mi est b... donc, il ne saurait être question que le Fab soit l'équivalent du Mi.... puisqu'il y a déjà un Mi... et qu'il est bémolisé.

 

Alors, certes, sur un piano, ou une guitare... ce sont les mêmes "touches" ou les mêmes "cases"... mais ça ne veut pas dire que ce sont les mêmes notes.

 

Et la gamme blues, me direz vous?

Celle qui est construite sur

T / 3- / 4 / 5b/ 5 / 7- ?

Il y a bien la quinte b.... et donc une succession de 2 demis tons.

 

Oui, c'est vrai.... Sauf que... Cette gamme est construite de la confrontation du système occidental (T / 3 - / 4 / 5 / 7- ) et d'un système musical africain (la 5b)... et donc n'est pas du 100% système tempéré occidental....

 

Mais cela reste un autre débat :)

 

Autre chose... Parfois, au cour d'un morceau, des notes sont altérées... Un Do qui est diésé à l'armure se voit bécarisé (ce qui annule l'effet du #) ou un mi qui était naturel à l'armure se voit bémolisé. Cela ne signifie pas que la tonalité à changé... Ce sont juste des "accidents" de parcours que le compositeur a placé pour rendre le morceau un peu plus beau.

 

S'il y avait une une nouvelle tonalité, alors elle aurait été clairement indiquée, par une double barre de mesure, une nouvelle armure, et à nouveau la clé (de sol ou de fa... ou de..ut :) )

 

 

 

Voilà... j'espère avoir été clair :)

 

Si vous avez des questions... N'hésitez pas... J'essaierai de répondre.



3 Commentaires


Commentaires recommandés

Bah merci !

(Je sais pas quoi dire de plus, mais j'ai compris le principe maintenant )

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Reste a s'approprier la methode a se l'exercer nombre de fois pour que ca devient un automatisme, merci beaucoup, ca démystifie un peu la chose

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Invité lesalexs

Posté(e)

merci lestael :)

 

je relirai ça plus en détail avec une feuille et un crayon quand j'aurai le temps

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...