Aller au contenu

Dystopia Blog

  • billets
    63
  • commentaires
    544
  • vues
    46 441

Les transitions

Dystopia

1 573 vues

Bonjour !

 

D'humeur à écrire, voilà une petite réflexion après quelques mois de progrès et surtout d'échecs.

 

Dans l'aventure autodidacte, pas mal de difficultés barrent la route et bien évidement les difficultés techniques physiques c'est à dire bouger les doigts comme il faut au moment où il faut.

 

Que ce soit main droite et main gauche, ma plus grosse difficulté à toujours été les transitions, l'entre-deux des mouvements. Dès les premiers accords la transition pose problème, souvenez vous, tenir un Am et le jouer n'est pas très difficile en soit, de même pour un magnifique C à la suite, mais le passage de Am à C est très difficile.

Ce passage implique plusieurs mouvements complexes, comme soulever un seul doigt (et le bon ! ), positionner celui-ci au bon endroit et au bon moment ! La synchronisation avec la main droite pendant la transition est essentielle pour les rythmiques un peu complexes.

 

Prenons l'exemple des chromatismes, une fois passé la difficulté d'appuyer sur les cordes il nous reste le changement vers une autre corde ou le décalage d'un demi ton sur la même corde.

 

Main gauche cela nous demande de lâcher le dernier doigt joué pile au moment où l'on va poser le premier doigt de la séquence suivante. Pour compliquer la tâche, il est aussi nécessaire de poser au bon endroit avec le bout du doigt qui va muter légèrement la corde du dessus.

Main droite, c'est toute la thématique de Troy Grady, je vais pas revenir dessus mais le processus est pas totalement évident.

 

Pour des plans plus avancés c'est encore pire, dès qu'un écart de doigt important rentre en compte ou un saut de corde assez fort est là, la transition devient plus difficile.

Même en connaissant parfaitement chaque séquence (avant et après), la transition reste le soucis principal.

 

Ce problème de transition apparaît très clairement chez Tom Quayle dans ses cours sur le legato, avec les notions compression/décompression de la main gauche qu'on retrouve étrangement nulle part ailleurs et qui sont pourtant des mouvements fondamentaux pour un legato propre mais même plus, pour un jeu propre !

La transition n'est pas un "saut brutal", elle doit être fluide et contrôlée tout en souplesse.

 

Paradoxalement, le mouvement qui est le plus utilisé en guitare (main gauche) est le mouvement qui n'est pas appris.

On apprends à poser nos doigts sur les cordes, à fretter au bon endroit ou encore à faire un beau roulé ou tout autre effet de jeu possible, mais jamais à faire une belle compression ou décompression de la main.

 

Le guitariste aime faire des gammes pour bosser son aller-retour, même s'il ne comprend pas bien ce qu'il se passe des deux cotés, il progresse. Et pourtant en regardant de plus près, que c'est beau.

Des compressions et décompressions de la main à tout va mais aussi une magnifique mécanique main droite pour jouer tout ça dans un aller-retour strict élégant, un ballet de transitions pour mains parfaitement huilées dans une obscurité totale.

 

 

L'observation des transitions et des mouvements insoupçonnés est définitivement ma plus grande passion.

Peut-être que toute la beauté du jeu d'un musicien se trouve là dedans, qui sait...on dis souvent qu'un bon guitariste se reconnaît par son vibrato, mais pourquoi pas aussi le reconnaître par ses transitions parfaites ?



24 Commentaires


Commentaires recommandés

eh bien à un autre niveau de jeu, je me faisais quelque part la même réflexion dernièrement quand j'essayais de "sauter" un écart de 3 frettes, en partant de triolets pour aller à des doubles croches puis croches, tout en suivant le métronome.

 

en m'observant, je me suis rendue compte que mes doigts étaient plutôt crispés lors de ce passage (et que je n étais que à 60 bpm !!) et que du coup mes doubles croches étaient moches car je n'avais pas le temps de bien positionner les doigts et les "délier" pour que je puisse faire l'écartement sur les 4 notes

 

bien intéressant ton post ! merci

à bientôt

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

@DarkSlayer : Merci ;)

 

@Maiz : Quelque soit le niveau, le problème reste le même en fin de compte.

A force de regarder tout ça, je me demande de plus en plus si l’entraînement au métronome est le plus bénéfique dans le travail des transitions.

 

Je m'explique...le travail au métronome est un travail unidimensionnel : la vélocité.

Dans les transitions le problème n'est pas seulement sur la vitesse de déplacement mais aussi sur la force des doigts d'appuis (et donc leur souplesse et capacité de compression/décompression). Sous peu je risque de creuser un peu plus de ce coté là, j'en reparlerais par ici dans quelques mois après des tests plus approfondis.

 

En attendant la seule chose qui me semble apporter de l'aide est dans l’exécution de plans qui nécessitent énormément le petit doigt en pivot et/ou en extension pour chercher une case assez loin.

 

Quoi qu'il en soit, écarter la main est quelque chose de très physique, plus qu'on le pense.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

oui je comprends tout à fait ce que tu veux dire mais à un moment, ce travail des doigts et des mains devra bien se raccorder avec le travail de la vélocité car plus tu joues vite, plus tu as tendance à te crisper (lorsque tu n'es pas très expérimenté). Du coup, il faudra axer à nouveau son "écoute" corporelle sur les doigts et mains pour diminuer toutes le tensions

 

ah c'est un bon sujet

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Tu parles bien du passage Am à C en début de billet ?

 

Oui mais c'est surtout prendre un exemple d'accords.

J'aurais autant pu dire Daug à EbMaj7add13b5, mais ça parle nettement moins :rire:

 

Pourquoi cette question ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

T'aurais pas regardé le cours de Steve Vai toi? :)

 

Ca me fait penser à ce qu'il dit quand il parle de la façon dont il apprenait : faire bien, mais de la façon la plus élégante, et esthétique possible :)

 

Daug à EbMaj7add13b5,, ça , ça me parle :D

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Non, je n'ai pas vu ce cours, mais ce qu' tu dis me parle, j'ai toujours essayé de faire bien, et surtout j'attache un grande importance aux accords les plus difficiles, quand mon prof me montrait deux alternatives, je me faisais un honneur de choisir le plus difficile à realiser...Est -ce que cela vient du fait que ma première année en autodidacte, je faisais exactement l'inverse ?

Non, je ne pense pas, c'est plus un besoin de découverte. J'aime beaucoup découvrir de nouveaux morceaux......

Bon , de par ma situation, je peux faire beaucoup d'heures par jour de guitare, d'ailleurs, si je joue peux un jour , un semaine, je culpabilise ! (Maus une semaine, ça ne m'est jamais arrivé ).

Bon ,j'arrête, je casse le "post" et en plus je n'aime plus raconter ma vie....

Pour le cours dont tu parles , je vais aller le voir, ça m'intéresse beaucoup !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Lestael : Non, j'ai pas encore regardé les cours de Vai sur truefire. Par expérience j'aime pas trop son contenu mais je regarderais du coup !

 

C'est une réflexion plus globale sur la pratique de l'instrument pour moi. Je parle même pas d'élégance physique parce qu'on va me prendre pour un fou mais d'une élégance sonore !

 

J'adore regarder les musiciens classiques pour ça, un geste beau, et parfait.

 

@Gdev : Hesites pas à parler ! Le but de tous mes billets et de faire réagir, de provoquer un échange quelque soit le point de vue ou l'expérience énoncée !

Regarde sur truefire pour le cours dont parle lestael ;)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Merci, je regarde aussi les musiciens classiques comme toi, j'admire leurs sons, et leurs gestes !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je me pencherai semaine prochaine sur tes refs, mais de ce que je viens de l ire au dessus, c'est quelque chose que j'ai pas mal bossé sur Épilogue for Lisa.

Genre 9-11 index/majeur suivi de 11-16 majeur/auriculaire suivi de 11-18 index/auriculaire suivi de 13-15. Index/annulaire

 

C'est bien de ce mouvement écarts de doigts/main resserré etc... Dont tu parles ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Oui non oui.

 

Si tu garde le petit doigt appuyé case 16 jusqu'au dernier moment possible où tu dois jouer ta note 11, alors ok.

Mais c'est vachement débile comme doigté...pourquoi pas changer de corde ?

J'aime bien les grands écarts mais quand je peux faire sans (dans un morceau) bah je fais sans...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Heu.. Cases 9-11 corde de sol, cases 16&18 corde de mi aiguë. Et 13-15 mi aiguë également.

 

Sinon, oui, totalement débile

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Et je peux te dire que j'ai bosser un Max sur l'adaptation pour pouvoir enchaîner les parties avec fluidité

 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ok c 'est carrément moins débile avec les cordes !

Je pensais que c'était sur la même corde, c'est pour ça !

 

Donc oui t'as de la compression/décompression dans ce plan là, mais c'est vraiment surtout un mouvement d'extension de la main. La seule vraie compression que tu as ici c'est après le 18, quand tu laisses le petit doigt sur le 18 jusqu'à jouer le 13, et c'est une vraie compression avec un bel appui du petit doigt, donc dans ce que je classe en "pas facile".

 

Jouer une gamme sur une seule corde, en groupement de 3 notes, est aussi un moyen de faire de la compression/décompression assez facilement, le plan que Papycool avait posté sur son blog est exactement ça.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ok j'avais pas tout saisi non plus... (Vacances, apéros...)

 

Le plan dont je parle par du haut du manche case 3 corde de mi grave et termine case 11 corde de mi aigue, tu traverses tout avec des plans verticaux chaîné avec du slide petit doigt, compression/décompression en plan transversaux. Bref, un joli passage technique, pas forcément rapide, mais profond et intense :)

 

 

Faut absolument que je le bosse le plan de papycool. Je le testerai aussi au lap car je pense que ça peut être sympa.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
avec les notions compression/décompression de la main gauche qu'on retrouve étrangement nulle part ailleurs

 

Je veux pas être méchant, mais tu devrais peut-être regarder autre chose que des vidéos youtube, parce que c'est un truc très couramment expliqué dans beaucoup de méthodes. Les termes "compression/décompression" sont pas forcément utilisés, mais comme tu le dis c'est un élément fondamental à coté duquel tu peux difficilement passer dans des cours.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Tu sais très bien que j'exagère volontairement ;)

Bon par contre je l'ai vraiment jamais lu, mais je suis pas grand lecteur de méthodes.

 

Si Quayle l'utilise c'est bien qu'il l'a lu quelque part, ca je suis tout à fait d'accord !

 

Ouais pour les termes, c'est une traduction à l'arrache faite par les soins, logique que ce soit pas ce vocabulaire utilisé...

En tout cas curieux de tout ça, si tu as le temps de passer des références ici !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Des références précises faudrait que je fouille, mais rien que dans certains cours que j'ai fais ici j'en parle de façon plus ou moins directe.

Genre les exercices d'enchainement de power chord : http://www.tabs4acou...rcice2-102.html

Le bloqué de cordes que je mets entre les accords c'est (entre autre) pour bien "décompresser" la main (pour ré-utiliser la même terminologie) et faire un enchainement fluide et décontracté. Et ça c'est pas moi qui l'ai inventé, c'est aussi un truc qu'on m'a appris en cours et que j'ai lu et vu dans pas mal de méthodes.

 

J'ai d'ailleurs dans mes brouillons un cours en préparation dédié au démanché, justement pour bien parler de l'importance de ce mouvement.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Perso je trouve pas que ce soit le meilleur exemple de compression/decompression mais je veux bien te croire.

La main reste grosso-modo dans le même écartement.

 

Mais du coup ça me fait douter, parle-t-on du même truc ? Moi je parle pas de la pression "vers le pouce" qui "compresse le manche" hein, je parle d'une compression .

Exemple : 5-7-9 / 7-9-10 sur un même corde. Si tu joues pas les 4 notes avec la même position de main tu te retrouve avec deux sous-positions que tu vas lier,

Imaginons le 9 joué avec le petit doigt, tu vas devoir ramener ton index sur la case 7 mais en attendant tu as toujours le petit doigt case 9.

Tu as donc un passage d'une main écartée (décompressée) à compressée via un mouvement de compression. L'envergure de ta main passe pendant un cours moment de "grande" à "petite".

Dans le cas contraire t'es obligé de "sauter", mais ça fait une coupure dans tes notes, et t'es moins (voire plus du tout) en rythme.

 

J'ai l'impression que tu parles de ce que j’appellerais la décontraction de la main, c'est à dire relâcher la pression sur les cordes. Parce que ça c'est relativement très bien documenté ouais ! et ça ferait sens avec le démanché dont tu parles après.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ah my bad, je croyais que tu parlais effectivement de la détente de la main. Je comprends mieux le bousin.

 

Cette histoire de compression/décompression (la tienne donc) c'est aussi un truc dont je compte parler dans le cours sur le démanché. Et dans les cours sur les doigtés. Et aussi dans le cours d'économie de mouvement. Et probablement dans d'autres cours parce que c'est quand même foutrement important.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

C'est clair que pour enchaîner sur des démanchés, c'est impératif comme mouvement.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...