Aller au contenu

Davanlo's Blog

  • billets
    390
  • commentaires
    1 451
  • vues
    531 776


13 Commentaires


Commentaires recommandés

Selon moi (ce n'est donc que mon humble avis), tout dépend de ce que tu recherches et du point de vue que tu as, je m'explique.

 

Si tu vois le fait de donner un concert comme une activité loisir, alors tu peux, tout comme quand tu vas au cinéma ou un autre endroit payant de détente, payé ton concert.

Dans le cas que tu énonces, tu peux aussi bien amortir les frais tout comme payé très cher ta soirée.

Avec ce point de vue, je trouve que ça reste à peu près dans la logique, bien que le prix réel soit variable ce qui peut être gênant.

 

Si tu vois le fait de donner un concert comme offrir tes services, alors, dans ce cas, je trouve que ça ne respecte vraiment pas la logique des choses.

On paye les frais et on donne une rétribution (petite ou grande) à l'artiste.

 

Après tu peux encore l'envisager de pleins de façon différentes !

Promouvoir son groupe, s'entrainer dans des conditions de concert pour un gros concert arrivant, gagné de l'argent, se ridiculiser en dansant la Macarena tout nu sur scène avec un un gant de boxe à la main droite et des grosses pantoufles aux pieds, etc ....

 

Enfin bon, dans l'ensemble, je trouve pas ça normal, c'est pas dans l'ordre des choses, mais bon... C'est peut-être l'évolution à venir ...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Personne ne trouve ça normal de payer pour pouvoir jouer, mais en payant tu peux gagner en visibilité. Malheureusement c'est devenu un vrai business, surtout pour les tremplins.

 

Avec mon groupe de métal on doit vendre chacun 10 entrée à 12€ ou les payer nous même, je trouve que ça craint mais grâce à ça on va pouvoir jouer sur une bonne scène à Paris (Le Divan du monde). Pour ma part je suis contre ces choses là mais bon je me plis au bon vouloir du groupe que j'ai rejoins il y à peu de temps...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Perso je trouve pas ça si choquant, mais tout dépends du contexte évidemment.

 

Après tout, quand tu joues au stade de france, tu payes pour louer la salle, le personnel, le matos etc.. (enfin généralement c'est le tourneur qui paye). Quand tu joues dans un bar c'est différent vu que le bar serait ouvert de toutes façons, donc ça coute pas forcément très cher au bar de faire jouer un groupe, mais dans certains cas le bar fournit un ingé son, du matos, ou tout simplement le cachet. Dans une "vraie" salle de concert, il faut ouvrir exprès pour le (ou les) groupe(s), donc ça coute encore plus de sous.

 

Après que ce soit aux artistes de payer directement et se rembourser sur les places, ou que ce soit la salle qui avance les sous et qui se rembourse sur les places, c'est presque pareil, à une différence près : la responsabilisation. Un groupe à qui on dit "vous pouvez jouer si vous voulez, mais vous avancez tous les frais et vous gardez l'argent des entées", il va réfléchir à deux fois avant d'aller jouer. L'avantage, c'est que si ils font de la musique de merde et qu'ils ne vendent pas de places, ils font pas perdre de sous à la salle et ils peuvent s'en prendre qu'à eux même. L'inconvénient, c'est que des groupes encore peu connus auront du mal à rentabiliser leurs concerts. Mais d'un autre coté, ça permet aux salles/bars de programmer des groupes qu'ils ne programmerait pas en temps normal par peur de pas rentrer dans leur frais.

 

Moi jvois ça assez souvent au bar ou on joue, pas mal de groupes demandent à être payés au cachet. Le soucis c'est que pas mal de groupes en question ne ramèneront jamais assez de monde pour rentabiliser le cachet, du coup le bar refuse, tout simplement parce qu'il veut pas perdre de l'argent. Si les groupes se payaient eux mêmes sur les entrées, ils arrêteraient bien vite si ils ramènent personne. Moi perso, jsuis plutôt pour ce système, ça me semble plus juste, les groupes qui font venir du monde sont payés (et peuvent même être très bien payés si ils ramènent beaucoup de monde, plus qu'un cachet), ceux qui ramènent personne sont pas ou peu payés et ne coutent par d'argent au bar (ou aux clients). Une sorte de tri entre les "bons" et les "mauvais" groupes (notez les guillemets).

 

Et perso quand je vois la scène musicale à Nancy, jme dis que ça ne peut que faire du bien de virer les groupes qui font des concerts un peu pourris et de laisser la place à ceux qui font des bons trucs. Ya beaucoup de gens qui se plaignent de la programmation des concerts dans les salles/bars, du fait que les salles font venir toujours les mêmes groupes connus, et ne prennent pas de risque. Sauf que les salles elles sont là pour gagner de l'argent, pas pour risquer d'en perdre en programmant des groupes pas connus.

 

Après ça amène à la grande question philosophique : être artiste et jouer en public est il un droit, ou un privilège ? J'ai pas la réponse, mais je pense pas que ça soit aux salles et bars d'assumer le coût de faire jouer des "mauvais" artistes en public. J'ai pas de solution magique, mais le fait de responsabiliser les artistes me semble être un pas dans la bonne direction.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

J'entends bien les arguments de part et d'autre ... je pouvais encore concevoir de jouer gratos dans des petites structures, mais là, la promo devient payante. et ce que je trouve fou c'est que de nos jours l'artiste fait tout: son, vidéo, promo, album autoproduit, mixage, masteritng, orga de concert. Il y a peu d'aide et surtout peu de direction artistique du coup. J'ai fait qqs sold-out dans des cafés, obligé de refuser du monde, puis d'autres fois c'est plus léger, j'ai pas la formule magique non plus ...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Jcomprends ce que tu dis, mais jsuis pas tout à fait d'accord sur le "de nos jours". Quand tu regardes les "grands" groupes des années 60/70, ils ont commencé complètement à l'arrache, à tourner dans des ptits bars miteux, sans public, sans matos, sans être payés, souvent pendant longtemps avant de commencer à avoir du succès. Et beaucoup de ces groupes là n'ont jamais percé et ont tout simplement disparus. Je pense qu'à toutes les époques de la musique moderne, les artistes n'ont jamais été aidés, en tout cas pas dès le début, et ont toujours du se battre pour obtenir ce qu'ils voulaient. C'est plus une vocation qu'un métier.

 

Maintenant je sais pas si c'est nouveau ou pas, mais de nos jours je connais plein de gens qui me disent que c'est pas normal, que lorsqu'on est artiste on devrait être aidé, on devrait nous faire jouer quand on veut, on devrait nous assurer la com', le public, la sono etc... Même si jsuis pas fondamentalement contre ce principe, je pense que ça a plusieurs aspects négatifs :

Déjà comme je l'ai dis dans mon commentaire précédent, c'est souvent les salles et les bars qui prennent les risques (financiers) de faire jouer des groupes pas connus. Je pense personnellement que ça devrait pas être à eux de le faire (surtout quand je vois le nombre de bar/salles à Nancy qui ont fermé, pas que à cause de ça, mais en partie).

Cette idée de "on nous doit un public" (pour résumer avec des gros sabots, mais je l'ai déjà entendu dans la bouche de zikos...) me dérange quand même. On est aujourd'hui dans une culture de "l'immédiat", on veut tout tout de suite, on ne veut plus avoir à travailler pour obtenir ce qu'on veut. Ca je le vois tous les jours quand je donne des cours, mais aussi en discutant avec d'autres zikos/groupes qui se plaignent de pas avoir de public, sans jamais se remettre en question, mais toujours en blamant les salles/bars qui offrent pas assez de pub, pas assez de cachet, pas assez de tremplins, pas assez de ci ou de ça. Sans tomber dans l'autre extrême de devoir tout faire soi même, il faut quand même bosser si on veut être artiste et avoir du public. Ya pas de formule magique, et un groupe feignant ne percera pas, et à mon humble avis ne mérite pas de percer.

C'est moche à dire, mais perso je pense pas que tous les artistes se "valent". Ya des groupes qui font de la musique qui plaisent pas à beaucoup de gens (au hasard, du metal, ya plein de sous-genre très difficile d'accès), et qui se plaignent de pas faire des salles combles. Et même si ils ont fondamentalement le droit de faire la musique qu'ils veulent, il faut en accepter les conséquences. Si t'es "en marge" de ce qui plait le plus, t'as forcément moins d'audience, donc c'est plus dur de faire carrière. Si ça n'intéresse personne, je vois pas de raison qu'on les aide à faire des concerts au détriment d'autres groupes qui plaisent à plus de gens.

 

Je pense qu'il y a un juste milieu à trouver. Oui on devrait aider les artistes, non je pense pas que ce soit aux salles et bars de faire l'investissement financier, et je pense qu'il faut accepter que tous les groupes ne peuvent pas tous plaire à tout le monde, et que tous ne méritent pas forcément d'être autant aidés les uns que les autres. De nos jours avec internet et la facilité d'auto-production, quasiment n'importe quel groupe peut faire sa musique dans son coin. Si ça plait, tant mieux, ils feront des concerts, si ça plait pas, tant pis, ils feront pas de concerts. Mais perso j'en ai un peu marre de voir des groupes faire de la musique "en marge" qui plait pas à grand monde, être programmés dans des salles/bars à moitié vide parce que ça n'intéresse personne, faire perdre du fric à l'orga et se plaindre après qu'on les écoute pas ou qu'ils passent pas à la radio.

Pour moi un "vrai" artiste s'en fout de si il a beaucoup de public ou pas. Il a quelque chose à dire, il le dit (et très facilement maintenant grâce à internet). Si ya des gens qui écoutent son message, tant mieux, sinon tant pis. Mais vouloir faire du death metal extreme et se plaindre de pas passer à TF1, je trouve que c'est un énorme manque de compréhension de la réalité, et que c'est complètement stupide. Tu veux passer à TF1, tu fais de la pop, tu veux faire autre chose, t'acceptes que tu passeras pas sur TF1.

 

(après relecture jme rends compte que le ton est un peu "extrême", mais j'ai du mal à résumer correctement ce que je pense, vu que je me base sur tellement d'histoires et anecdotes que j'ai vu/entendues, et qu'il y a tellement à dire sur le sujet...)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Invité lesalexs

Posté(e)

et puis tout cela est très subjectif ...

 

mattrach par exemple ce qu'il fait ne plaît pas forcément à tout le monde mais Fender lui a offert un tremplin énorme et est ce qu'il passe à la radio ? (malgré que France3 lui ait consacré un reportage sur le journal national il y a quelques temps et qu'il fasse partie d'un groupe)

 

personnellement je pense que l'artiste doit "subir" les conséquences de son art (comme un peintre le ferai, si il est "nul" ou que ce qu'il fait ne plait pas, il ne vend rien) et donc payer les salles et se faire payer non pas au cachet mais aux nombres de places vendues.

 

mais ça n'engage que moi.

 

d'ailleurs en parlant d'engagement, si t'es payé pour faire de la merde, c'est pas du tout pareil que si tu payes pour la vendre...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

non non, je ne conteste pas le fait de ne pas mériter ou mériter un truc ... C'est évident que c'est l'artiste qui doit faire sa promo, et de ce côté là, je ne pense pas être en tort.

 

C'est juste que si je paie 150 euros de loca pour une salle de jauge 80 personnes, que je dois mettre les affiches (0.5 € pièce), des flyers, un jeu de cordes à 10 €, payer mon carburant, un parking ... je suis déjà à 170 euros. En faisant payer les entrées, qui ne doivent pas être trop élevées évidemment (la tape est de 5€ dans cette salle) je dois faire venir 34 personnes, juste pour rembourser la location. (je ne parle même pas de l'amortissement des instrus, de mon amplification et du petit matos, et des bières qu'on me fait parfois payer). Je dois payer la Sabam en principe .. soit 83 euros pour une soirée où je joue mes compos ^^.

 

Pour un cachet de 100 euros, frais déduits, il faut remplir la salle de 80 personnes environ, ce qui est pas évident (les gens disent tous qu'ils viennent, puis ils viennent pas).

 

Si je déclare en presta artistique, on me précompte 30% de la somme que je gagne ... il me resterait 70 €.

 

C'est pas infaisable, mais si j'ajoute les frais de site, et une petit pub facebook qui va bien.

 

C'est pas tant que je ne suis pas payé, c'est que ça me coûte du blé ! Mais moi au moins je fais pas fermer les salles parce que je joue trop fort et que les gens sortent reposer leurs oreilles dehors, la porte ouverte :)))))

 

Ce genre de bistrot vivote avec une clientèle de 15-20 pelos par jour, le risque n'est pas particulièrement sur eux, et si je leur remplis la boutique, avec ce que les gens dépensent en soirée ... les cafés vivent sans concerts, les concerts c'est un bonus.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Bah si tu perds des sous dans l'histoire, ya peut être une leçon à tirer de tout ça : tu fais peut être pas de la musique qui intéresse suffisamment les gens (c'est dis sans méchanceté aucune hein).

 

Ce genre de bistrot vivote avec une clientèle de 15-20 pelos par jour, le risque n'est pas particulièrement sur eux, et si je leur remplis la boutique, avec ce que les gens dépensent en soirée ... les cafés vivent sans concerts, les concerts c'est un bonus.

 

Ca dépends des bars, la plupart des bars qui font des (bons) concerts à Nancy font de toutes façons salle comble, concert ou pas. Du coup payer un groupe ne leur rapporte pas beaucoup plus de sous (les gens ont tendance à plus consommer quand ya un concert mais bon), et au final ils font parfois un moins bon chiffre avec un concert que sans. Les quelques organisateurs de concerts que jconnais dans le coin font surtout ça pour créer une clientèle fidèle, c'est un investissement pub d'une certaine façon.

 

Mais quand je vois certains duos (acoustique + chant, c'est rare les groupes branchés avec batterie dans les bars maintenant) qui réclament 400€ de cachet pour faire un set que les gens écoutent d'une oreille, sans ramener personne, jtrouve juste ça honteux.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Invité lesalexs

Posté(e)

changes de bistrot :p

 

les taxes, en France, ne sont pas les mêmes (enfin je crois) mais le principe reste le même si tu fais de la qualité (aussi bien en promo qu'au niveau artistique ) il y a toujours un moment où ça fini par payer.

 

cela reste toujours très subjectif ce que je dit

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Voilà, je viens de me décider à sauter le pas, en considérant que c'est un investissement avec une part de risque.

 

J'accepte la responsabilité de remplir la place (ou pas), en contrepartie d'un enregistrement décent de mon set (que je compte filmer par ailleurs pour 1° pouvoir diffuser sur YT 2° m'inscrire à une session de coaching scénique pour affiner ma prestation).

 

Sur base de ces critères, il s'agit d'une décision unique qui ne sera pas répétée à moins d'autres bonnes raisons.

 

5e prix d'entrée,

Il y aura vente de CD démos sur place ... 5 € également.

 

Je compte passer par un système de préventes pour pouvoir anticiper le résultat final.

 

vala, merci pour votre aide et vos arguments.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...