Aller au contenu

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Hier
  2. Hello, I am not so sure to understand the purpose of that topic. Pls may you give further informations. Thank you !
  3. 100% d'accord : la persévérance dans l'effort, et de la détermination...
  4. La dernière semaine
  5. Bonjour Je joue de la guitare acoustique depuis un peu plus de un an et je vais acheter une guitare électrique et un ampli d'ici un mois ou deux. J'ai téléchargé un manuel d'ampli pour voir ce qu'il indiquait et c'est léger. Cela me rappel mon premier réflex en photo : le manuel explique comment régler les différents paramètres mais cela n'apprends pas à faire des photos réussies. Je cherche donc un livre en français qui explique les fonctionnalités de la guitare et de l'ampli : les différents réglages, les effets (y'en a tellement pour un débutant !), les pédales... avec des exemples. Cela peut paraitre surprenant mais pour quelqu'un comme moi qui découvre, c'est la jungle !!! Il y a tellement de terme. Et j'ai une préférence pour le papier afin de pouvoir bouquiner sans être devant un écran. Si cela n'existe pas sous format papier, je suis preneur de tuto sur le net que j'imprimerais éventuellement. Merci d'avance Sylvain
  6. Avant
  7. Oui, avec les autres cordes ( dont les plus grosses ) je n'ai aucun problème En général je les change tous les un ou deux mois étant donné que je suis en train de tester les différents tirants. ( Environ 4-5 fois depuis janvier ) Non plus, c'est la première fois que ça m'arrive.
  8. Ca ne le fait que sur cette corde? Tu as l'habitude de changer tes cordes, ou c'est une des premières fois (erreur de montage, par exemple) ? Tu n'as jamais eu le moindre souci d'accordage, ou de tenu de l'accordage avec cette corde?
  9. Re bonjour tout le monde ^^ Tout d'abord désolé si j'ai créé un topic duquel le problème a déjà été résolu, mais je n'ai à première vue pas trouvé de forum qui réponde à ma question. J'ai acheté aujourd'hui un nouveau set de corde, avec un tirant plus important ( 13-56 ) que celui que j'avais avant ( 11-52 ). Seulement, quand j'ai commencé à accorder les cordes, j'ai remarqué qu'au dessus d'une certaine tension, la clé de réglage de ré à commencé à tourner dans le vide. À partir de ce moment, je pouvais détendre la corde mais je ne pouvais plus la tendre, ce qui est toujours le cas. Je me demandais donc si je pouvais résoudre ce problème ou s'il fallait que je rachète une mécanique. Pour information, j'ai déjà essayé de re-visser la vis de la clé mais rien n'y fait. En espérant une réponse un de ces quatre, bisou bisou ^^
  10. IamShrek

    Ou doit je souder

    Ok, mais il vient d'ou ? Micro, masse, sélecteur ? Pour savoir où il va, faut savoir d'où il vient.
  11. enfaite le cable passait derrière le corps de la guitare (au niveau du chevalet à l'arriere de la guitare
  12. IamShrek

    Ou doit je souder

    Si tu peux mettre une photo de la vue d'ensemble du câblage, là, on sait pas d’où vient le fil, donc dur à dire. En tout cas, reprends toutes les soudures si tu peux, elles sont vraiment pas belles.
  13. Lestael

    Ou doit je souder

    J'ai trouvé ça.... Je ne sais pas si ça va t'aider :
  14. VID-20190701-WA0001.mp4
  15. IamShrek

    Ou doit je souder

    Bas mets la photo si tu veux qu'on te réponde ;)
  16. Bonjour , ce matin j'ai demonter ma plaque de strat pour changer les micros de ma Squier pour mettre des EMG. Or j'ai fais un geste brusque .Moi qui connais peu la lutherie j'essaye de voir si un cable n'a pas ete deconnecter . J'ai vu un fil qui s'est detacher , je ne sais pas a quoi il servais (il etais souder depuis l'arriere du chevalet dont le dos de la guitare) .lorsque j'ai remonter la plaque le micro manche ne fonctionne pas le micro du milieu a un Volume EXTREMENT bas seulement le micro du chevalet qui fonctionne.bizzarement j'entend un espece de BUZZZZZ un truc de ronflement au niveau de mon ampli au micro chevalet. Du coup je decide de demonter mais je ne sais pas ou la souder . je vais envoyer une photos des que une personne repond
  17. J'ai remarqué quelque chose, qui m'a été confirmé dans une vidéo, sur les accords Sus2 et Sus4... Du coup, je rajoute dans mon pitch au dessus... Si j'ai d'autres infos que j'apprends... ou qui me viennent à l'esprit, je ferai de même, dans un Edit en mauve
  18. Très bien ! Bon après la première partie "qu'est-ce qu'une gamme" je connaissais deja bien mise à pars la fin ! c'est surtout la partie sur les accords qui va me prendre du temps ! En tout cas c'est très bien écris et j'aime bien les petites touches d'humour intégré. De plus c'est plutôt bien structuré et facile à lire ! Merci encore, ca a du te prendre du temps
  19. Amuse toi bien ! (j'ai corrigé une petite boulette en remplaçant un C#7 par un Db7: les cases ou touches jouées sur un clavier ne changent pas... mais le nom des notes si ... mais harmoniquement parlant c'était faux, et maintenant c'est correct.)
  20. Merci beaucoup ! Je vais travailler ca ce weekend et je te tiendrais au courant de mon avancement !
  21. toffy

    Quel est cet accord ?

    Bizarre meme si le h peut représenter une note germanique ça n’a pas d’intérêt ici
  22. Lestael

    Quel est cet accord ?

    Salut. Jamais vu... sur aucune partition, ou tab... qu'elle soit anglo saxonne ou franco française... Je serais plus dans l'idée d'une coquille de navigateur (tu as vu ça sur un site?) qui traduit mal un caractère quelconque. A mon humble avis, tu oublies ce symbole, et tu te concentres sur l'accord qui doit être donc un E°7 (dim7 si tu préfères )
  23. Alors voici le monstre : Bon…. Alors… reprenons depuis le bédut… Et oublions tout ce qui a été dit ! Commençons par le commencement… et au commencement était le Verbe… les notes. Qu’est-ce qu’une gamme ? En occident, nous avons notre propre système musical, qui est appelé « système modal tempéré ». En gros, on a dû « tricher » un peu avec les notes (leurs fréquences physiques, mathématiques) pour pouvoir accorder nos instruments. (je simplifie à l’extrême). Il existe d’autres systèmes dans le monde, mais… pour le moment, on s’en tape. Dans ce système, il existe 12 notes : Do Do# Ré Ré# Mi Fa Fa# Sol Sol# La La# et Si (je reste sur ce schéma, puisque pour nous (sur le plan auditif, pas sur le plan théorique) Do# et Réb ou Mi# et Fa c’est la même chose, incultes de l’oreille que nous sommes !) Chacune de ces notes est séparée de la suivante par 1/2 ton (une case sur une guitare, une touche (noire ou blanche) sur un clavier et walou sur un violon ) C’est la plus petite distance entre deux notes consécutives. IL N’Y A PAS PLUS PETIT (dans notre référentiel, toujours, ne l’oublions pas!). La distance entre deux notes (consécutives ou pas) s’appelle un intervalle, et on mesure celui-ci par le nombre de tons et de 1/2 tons qui le compose. Une gamme, est une organisation arbitraire de X notes parmi ces 12, en suivant une logique rigoureuse et toujours identique, et où une note n’est présente qu’une seule et unique fois (enfin… pas toujours:) ) permettant d’identifier à coup sûr une catégorie de gamme. Je dis X notes, parce qu’il existe toutes les possibilités entre 5 et 12 notes dans une gamme. Tu connais probablement 2 gammes à 5 notes : la pentatonique mineure, la pentatonique majeure. Une gamme à 12 notes doit te sembler plus étrange. C’est la gamme qui regroupe toutes les notes qui existent, et qui s’appelle : gamme chromatique. (en fait, c’est la liste des 12 notes que j’ai données un peu plus haut.) Parmi les autres gammes, il y a ZE gamme la plus célèbre chez nous , à 7 notes : Do Ré Mi Fa Sol La Si … et qu’on appelle la gamme… majeure de DO ! Bravo ! Voici le schéma de construction de cette gamme : 1T – 1T – 1/2T – 1T - 1T- 1T – 1/2T Qu’est-ce que c’est que ce truc ? Les intervalles entre deux notes consécutives de la gamme. Donc, en Do majeur, la première note, qui sert de référence (on appelle ça la Tonique) est le Do Ça veut dire que pour trouver la suivante, il faut ajouter 1T (un ton). Si on prend la liste complète des notes, et qu’on se souvient que chacune est séparée d’1/2T de la suivante, on a : Do-do# (1/2T) et do#-ré (1/2T)… et 1/2T +1/2T = 1T. Donc la deuxième note de la gamme majeure de Do est le Ré. En appliquant la même logique, on obtient : Do (1T ) Ré (1T) Mi (1/2T) Fa (1T) Sol (1T) La (1T) Si (1/2T) Do. N’importe quelle gamme majeure est construite de cette façon. Ainsi, pour une gamme de Fa majeur, on applique la même recette : Fa (1T) Sol (1T) La (1/2T) Sib (1T) Do (1T) Ré (1T) Mi (1/2T) Fa. C’est le principe de base. Il peut être dérivé de plein de façons, et il existe plein de gammes différentes qui utilisent des schémas différents (comme ça, à l’esprit, à partir de la gamme majeure, on peut déjà construire 7 gammes différentes (on en reparlera plus tard) ionienne (en fait la gamme majeure de base) dorienne, phrygienne, lydienne, mixolydienne, éolienne et locrienne. Il y a aussi les gammes diminuées, hindous, napolitaine, blues, libanaise (qui s’étend sur deux octaves), et beaucoup d’autres. Nous resterons pour le moment sur notre petite gamme majeure (c’est en fait la base de toute notre musique actuelle, et cette seule petite gamme explique déjà tellement de choses!) Chaque note qui compose cette gamme porte un petit nom, qui est en lien avec son degré / sa fonction / son importance dans la gamme. N° de la note (degré) Nom 1 Tonique 2 Sus Tonique 3 Médiante 4 Sous Dominante 5 Dominante 6 Sus Dominantes 7 Note Sensible (ou Sensible) Ainsi lorsqu’on parle de la Dominante, on fait toujours référence à la 5e note de la gamme, à partir de la Tonique. La notion est différente de celle de Quinte, qui désigne également la 5e note, mais pas systématiquement à partir de la Tonique. Par exemple… la Dominante de la gamme de Do est le Sol. Sol est aussi la Quinte de Do. Mais la Sus Dominante de la gamme de Do (6e note) est La qui est aussi la Quinte de Ré (5e note après Ré). Il est donc important de bien différencier les notions. La notion suivante est celle d’intervalle. Un intervalle est la distance entre deux notes, et se calcule en Ton et 1/2 Ton. Un intervalle de seconde sépare deux notes de 1T (Comme entre Do et Ré, ou Sol et La) (cet intervalle est dit : seconde majeure) La seconde peut-être mineure ( 1/2T) comme entre Mi et Fa ou Si et Do. L’intervalle est considéré comme dissonant. Un intervalle de tierce sépare deux notes de 2T (comme entre Do et Mi) : la tierce est dite majeure. La tierce peut être mineure si l’intervalle est de 1T 1/2 (comme entre Ré et Fa) . C’est cette fameuse tierce qui détermine si la gamme est majeure ou mineure (et, on le verra plus tard, si l’accord l’est). Et donc, une gamme est soit majeure, soit mineure. En principe (oui, là aussi, je te laisse subodorer que oui, mais non.) Un intervalle de quarte sépare deux notes de 2T 1/2 (comme entre Do et Fa). C’est un intervalle juste. Un intervalle de quinte sépare deux notes de 3T 1/2 (comme entre Do et Sol) C’est un intervalle juste. La quinte peut être diminuée si l’intervalle est de 3T (comme entre Si et Fa) C’est ce qu’on appelle « Le Triton ». Très dissonant, cet intervalle était considéré comme diabolique au Moyen Âge, et était interdit en musique. Il fait partie intégrante de la quasi-totalité des musiques occidentales modernes (Metal, Rock, Punk et surtout Jazz et Blues!!!!) La quinte peut être également augmentée si l’intervalle est de 4T (comme entre Do et Sol#). Intervalle dissonant également (non présent dans la gamme majeure) Un intervalle de sixte sépare deux notes de 4T 1/2 (comme entre Do et La) si elle est majeure. La sixte peut être mineure s’il sépare deux notes de 4T (Comme entre Do et Lab). Et là, tu me diras : « Mais mais mais, Lestael, 4T, tu m’as dit que c’était une une quinte augmentée ? » Je te répondrais « Oui, et alors ? » En fait la différence vient du nom de la note : Do – Sol# : Sol est la quinte de Do… Donc intervalle de 4T (puisque le Sol est #) donc quinte augmentée. Do-Lab : La est la sixte de Do. Donc intervalle de 4T (puisque le La est b) donc sixte mineure. La différence se fera si par exemple on trouvait une gamme qui fait : Do Ré Mib Fa Sol Lab Sib : il y a déjà une quinte (Sol) donc pas de quinte augmentée, mais une sixte mineure (je parle un peu plus bas de comment j’ai construit cette gamme) Et si on a une gamme qui fait : Do Ré Mi Fa Sol# La Si : il y a déjà une sixte (la) donc la note (Sol#) est appelée quinte augmentée. Mais c’est super rare. Le cas de la sixte mineure est plus fréquent. ENFIN, un intervalle de septième sépare deux notes de 5T 1/2 (comme entre Do et Si). C’est une septième majeure. Une septième peut être mineure si l’intervalle est de 5T (comme entre Sol et Fa… ou Do et Sib) La septième est trèèèèèèèès utilisée en Jazz et Blues pour enrichir les accords (on en recause une fois prochaine) En appliquant ce principe, on découvre que La est la quinte de Ré, que Si la tierce de Sol, que La est la quarte de Mi etc.. On découvre également que ces intervalles sont complémentaires, et avec certaines combinaisons, on obtient une octave complète (6 T) Entre Do et Si, il y a une septième (majeure) et entre Si et Do une seconde (mineure) (5T 1/2 + 1/2T) Entre Do et Sol, il y a une quinte juste, et entre Sol et Do, une quarte juste (3T 1/2 + 2T 1/2) Et (si on sort un peu de notre gamme majeure) on remarque que le Triton (Quinte diminuée) occupe une place particulière : Do Sol# un triton… Sol# Do : un triton. C’est l’intervalle qui scinde une octave en 2. On dit que ces intervalles sont des renversements l’un de l’autre. Comme indiqué plus haut, il y a une multitude de gammes. Je vais en aborder quelques-unes ici, qui seront utiles plus tard dans cet… exposé, et sans partir dans des choses trop exotiques. Si on prend les mêmes notes que celles de la gamme majeure de Do, mais qu’on commence par Ré, on obtient ceci : Ré Mi Fa Sol La si Do. A partir de Mi : Mi Fa Sol La Si Do Ré. Etc … Tu me diras que ce sont juste d’autres façons d’écrire la gamme de Do majeur. Oui. Mais non. Nous obtenons véritablement d’autres gammes, nous changeons la Tonique (et donc les autres degrés également). Et, plus important, nous décalons l’ordre des intervalles. Par exemple à partir de Ré, nous avons : Ré (1T) mi (1/2T) fa (1T) sol (1T) la (1T) si (1/2T) do (1T ) Donc : 1T – 1/2T – 1T – 1T - 1T – 1/2- 1T Et non plus 1T - 1T – 1/2T – 1T – 1T - 1T – 1/2 Tout est décalé. Dans l’exemple donné, on obtient une 3e mineure à la place d’une majeure, et pareil pour la 7e C’est donc une gamme mineure. Elle s’appelle Dorienne. Et elle est construite sur la base de la gamme majeure. Si on utilise le schéma d’intervalle qu’on trouve en partant de Mi, on a une gamme Phrygienne. Celui à partir de Fa, une gamme Lydienne. Celui à partir de Sol, une gamme Mixolydienne. Celui à partir de La, une gamme Éolienne (ou mineure naturelle) Celui à partir de Si, une gamme Locrienne Et celui à partir de Do ? La base qu’on utilise depuis le début ? C’est une gamme Ionienne. Ce sont les modes Grecs. (Je te laisse chercher un peu tout seul la construction des différents modes, sachant que pour l’exemple ce sont toujours les notes de la gamme de Do qu’on utilise, et qu’il suffit de décaler à chaque fois d’une note, sans ajouter de # ou de b) Et ça me mène à la dernière notion : les modes et les gammes parallèles. Un mode c’est quand on commence une gamme par une autre note que sa Tonique, pour faire de cette note la nouvelle Tonique d’une gamme. Ça devient une sorte de gamme parallèle. Donc sur le même principe qu’il existe des gammes majeures commençant par Do, Ré, Sol# (bref n’importe la quelle des 12 notes de base) il existe à partir de chacune de ses 12 notes une gamme Dorienne, une gamme Phrygienne etc. Si on applique ces différents schémas à partir de la même Tonique… on obtient des gammes parallèles. Ainsi, Do Ionien (gamme de Do majeur de base) a pour gammes parallèles : Do Dorien, Do Phrygien, Do Lydien etc. C’est une notion qui sera importante quand on commencera à aborder tes questions sur les accords, et la façon de les utiliser. Il y a plein d’autres gammes parallèles. En gros, chaque gamme construite à partir de la note Do peut être considérée comme une gamme parallèle de la gamme majeure de Do. Mais on se contente en général de ces 7 là, parce qu’elles couvrent pas mal de choses, et surtout toutes les notions les plus couramment utilisées en musique (surtout les accords) C’est tout ce que je dirai sur les gammes pour le moment. Je n’ai fait qu’effleurer le sujet, mais c’est déjà bien dense, et je sens que ça va demander quelques lectures-relectures-rerelectures-rererelectures… et probablement quelques questions. En attendant, je prépare la suite, et on parlera d’accords : ce qu’est un accord, comment c’est fait, à quoi ça sert… avant d’aborder ensuite, comment on s’en sert, et comment on joue avec les accords et les gammes Et même si tu es intéressé (tu me diras) je pourrai aborder une autre façon de voir la musique. Les accords : (Attention, ici, pour différencier les notes, les gammes des accords, je note les accords avec leur nom anglais : C pour Do, A pour La etc.) Alors un accord, comment ça marche ? Cette « définition » m’est tout propre, et certainement pas ni académique ni scientifique, et on pourrait trouver à y redire, certainement. Un accord est un ensemble d’au moins 3 notes, formant un tout harmonique. Voilà. Démerde toi avec ça. L’accord de base est construit, donc, au tour d’au minimum 3 notes. Et on va se concentrer sur ces 3 notes de base, avant d’extrapoler. Il y a la note qui donne son nom à l’accord : on l’appelle la Fondamentale. Il y a la tierce...qui peut être mineure ou majeure. Et il y a la quinte, qui peut être diminuée, juste ou augmentée. Il est amusant de constater qu’un accord est un empilement de tierces (en effet, la quinte d’un accord est la tierce de la tierce du même accord) Par exemple, sur l’accord de Do majeur, la tierce est le Mi, la quinte est le Sol. Et Sol, c’est la tierce (mineure) de Mi (garde ça en tête pour la suite!) Là, on vient de créer un accord à partir de rien. C’est bien… Mais ça n’apporte pas grand-chose. Le but est quand même de réussir à faire quelque chose avec les accords. Il faut donc une certaine cohérence. Donc, de la même façon que nous avons une cohérence avec les gammes que nous créons en appliquant un schéma, nous allons créer un schéma pour nos accords. Et ce schéma va non seulement nous permettre de garder une cohérence entre les accords, mais également avec une gamme. Pour cela, nous allons « harmoniser » une gamme. Qu’est ce que ça veut dire ? C’est tout con : on va prendre chaque note de la gamme, et appliquer le schéma : tierce / quinte, pour créer l’accord qui lui correspond. Nous avons donc créé, précédemment la gamme de Do majeur. On va se servir d’elle pour construire nos accord (mais n’importe qu’elle gamme permet de faire ce genre de choses) Do Ré Mi Fa Sol La Si Do. Voici les notes avec les quelles nous devons travailler. Premier accord : La note Do…. Trouvons sa tierce : c’est Mi… il y a 2T d’écart, donc elle est majeure. Donc l’accord sera majeur. La quinte est le Sol, et elle est juste. L’accord correspondant à la Tonique (1e degré) est donc majeur (C). Comme il est majeur, je le note en majuscule,et en chiffres romains : I L’accord correspondant à la seconde note, Ré (Sus Tonique) a Fa pour tierce (mineure) et La pour quinte (juste). Je le note en minuscule, puisqu’il est mineur : ii L’accord commençant sur la médiante est iii L’accord commençant sur la sous dominante est IV L’accord commençant sur la dominante est V L’accord commençant sur la sus dominante est vi Et, enfin, l’accord commençant sur la sensible est vii5b (ce qui signifie que sa quinte est diminuée) Il n’y a que des accords avec des quintes justes (du vii5b) construits à partir d’une gamme majeure. Il n’y a pas de quinte augmentée. Et… Un accord peut être soit mineur, soit majeur… Toujours… ou pas. Mais un accord peut contenir plus de 3 notes… continuons à empiler nos tierces, sur la base, par exemple de l’accord de C (et toujours à partir de la gamme de Do:) ) - Do Mi Sol…. Et Si. On arrive sur la 7e note de la gamme. On obtient donc un accord de 7e. Ici C7M (le M indique que la 7e (Si) est majeure. Si nous étions partis du Sol pour construire notre accord, nous aurions eu : Sol Si Ré… Fa : G7 (la septième est mineure) Si nous étions partis de Ré, par exemple, nous aurions eu : Ré Fa La…. Do : Dm7 (la 7e est également mineure) Avec cette information supplémentaire, nous avons notre gamme harmonisée qui était : I / ii / iii / IV / V / vi /vii5b qui devient I7M / ii7 / iii7 / IV7M / V7 / vi7 / vii5b 7. On voit que l’accord construit sur le 5e degré (accord de Dominante) est avec une 7e mineure. C’est le seul accord majeur à l’être dans une gamme majeure. Si on sort de la gamme majeure… on peut avoir un empilement un peu particulier. Jusque là, on empilait successivement des tierces majeures et mineures en les mélangeants (quand la première était mineure, la seconde était majeure… et inversement. SAUF, donc, pour le 7e degré, ou on empilait deux tierces mineures, pour obtenir notre accord diminuée (vii5b) mais la 7e était une tierce majeure au dessus de la quinte (de Fa à La, si je reste en Do). Si on avait empilé encore une tierce mineure, on aurait obtenu un accord très particulier constitué uniquement de tierce mineure : un accord diminué 7b … Il n’y a que des tritons dedans… et ça, c’est top. (pour plein de raisons… on verra plus tard). Si tu construis cet accord à partir de Do, tu as donc les notes : Do-Mib-Solb-La (en fait Sibb (double b)… Continuons à empiler : Do Mi Sol Si… Ré : on arrive sur la seconde (le Ré)… mais comme on a dépassé l’octave, on l’appelle la 9e : C9 Et encore : Do Mi Sol Si Ré… Fa… la quarte… même chose, on l’appelle 11e C11 Et toujours : Do Mi Sol Si Ré Fa… La…. La sixte. Toujours même principe : on l’appelle 13e. C13 Et on boucle : Do Mi Sol Si Ré Fa La… Do : l’octave : la boucle est bouclée. Tu remarqueras qu’un coup je prends des tierces mineures, d’autres majeures : c’est normal : souviens toi : je n’utilise QUE les notes de la gamme majeure de Do pour mon exemple. On vient de voir tous les enrichissements possibles d’un accord, mine de rien, l’air de pas y toucher ! Et du coup… on vient également, en loucedé, de faire le lien entre un accord et une gamme, et une gamme et un accord. Ce qui veut dire qu’avec une gamme majeure, on sait quels accords on peut mettre derrière pour que ça rende chouette… Et qu’avec un accord, on sait quelle gamme jouer pour que ça sonne. 1e cas : si ta mélodie est en Do majeur, tu peux créer ta grille en utilisant des accords pris parmi les suivants : C / Dm / Em / F / G / Am /Bm5b (en ajoutant les 7e ou pas aux accords) 2e cas : si tu as un accord de G7, hop… tu sais quelle gamme va avec : c’est l’accord qui est construit sur le 5e degré de la gamme… Donc Sol, donc … BIM… on est en Do. Bon… là, c’est le cas simple. Ca se complique si on a, par exemple l’accord F7M. Bin ouais… Les accords majeurs 7M… c’est soit construit sur le 1e degré… soit sur le 4e. On a donc deux choix de gamme : soit on considère qu’on est sur le 1e degré, et donc on est en Fa sur un F7M (Fa Sol La Sib Do Ré Mi) . Soit on considère qu’on est sur le 4e, donc qu’on est en Do (Do Ré Mi Fa Sol La Si). La différence entre les gammes est sur le Si : il est bémol dans la gamme de Fa. Et du coup… Si tu as un accord mineur 7… bin tu auras 3 choix de gammes, selon que tu considères que tu as construit l’accord sur le 2e, 3e ou 6e degré de la gamme. Par exemple un Am7 peut vouloir dire que tu es en Do (6e degré), en Sol (2e degré : la gamme contient un Fa#) ou en Fa (3e degré : la gamme contient un Sib comme vu au-dessus) Pour un peu mieux comprendre comment je fais pour m’y repérer et savoir les altérations présentes (# et b) suis ce lien, pour voir mon billet sur les armures de clé, et les tonalités. Tu vois donc, déjà, que ça peut vite devenir assez large comme choix. Là, le raisonnement ne se fait que sur un accord. En général, on prend en compte la grille complète, ou, en tout cas, une partie de la grille : en effet, il est plus facile de trouver la tonalité concernée en prenant en compte tous les éléments disponibles. Surtout que l’oreille humaine n’aime pas trop les changements brutaux… Et donc, si tu as deux accords (mettons F7M et G7), notre petite oreille te remerciera de faire le choix de jouer en Do majeur sur les deux accords, plutôt qu’un coup en Fa (F7M) et un coup en Do. Et nous ne raisonnons qu’à partir d’une gamme majeure ! Il existe une foultitude de gammes : majeures, mineures, pentatoniques, hexatoniques, heptatoniques, et j’en passe et des meilleures… Mais à CHAQUE fois, il est possible d’harmoniser la gamme afin d’en tirer les accords. Ce qui signifie qu’un accord de F7M comme on l’a dit, se trouve dans 2 gammes majeures (Do et Fa)… mais probablement dans d’autres gammes plus ou moins exotiques, plus ou moins courantes, et que ces gammes pourraient être utilisées sur ce même accord. En général, on va au plus simple, et les autres possibilités sont utilisées pour apporter un peu de piment ponctuellement (sauf à composer directement à partir de ces gammes!) Il y aussi quelques petites façons de faire qui ajoutent du piment (et de la couleur aux accords). Je t’ai dit qu’un accord était soit majeur, soit mineur… sauf. Et bien, voilà, on va voir le « sauf ». En effet, il arrive qu’on supprime la tierce de l’accord… Pour la remplacer par la quarte ou la seconde. L’accord devient alors « suspendu » et s’écrit Sus4 ou Sus2. Comme la tierce a été supprimée, cet accord ne peut pas être qualifié de mineur ou majeur. Bon, en fait, on parvient à le faire quand même. Seul, c’est très difficile à déterminer, mais avec les autres accords de la grille, on y arrive très bien. Si on a une grille qui fait : Am / Em / Gsus2 / C L’information qui nous manque c’est : est-ce que la tierce de G (le Si) est majeure (Si) ou mineure (Sib). On a cette info avec l’accord précédent : Em : Mi Sol Si. Donc Gsus2 est majeur (dans ce contexte) Edit : il est difficile de différencier un accord Sus2 d'un Sus4 en dehors du contexte. Prenons par exemple un Csus2 : Do ré Sol.... Si je joue un Gsus4... Qu'est ce que j'ai comme notes? Sol Do et Ré... Gsus4 est un renversement de Csus2, et inversement le contraire du sens de la flèche. Dans certains styles de musique (comprendre : en Jazz, et ses dérivés) on considère que certaines notes sont moins importantes que d’autres dans un accord… et il arrive qu’on les supprime, au profit d’autres notes. Ainsi, il n’est pas rare de voir un accord sans quinte, voire sans fondamentale (jouée par un instrument donné : elle peut être jouée par un autre instrument, genre la basse) au profit d’autres notes, qui donnent des couleurs sympas (la sixte, la 7e… voire des 11e ou des 13e) Je bosse sur un morceau de Robben Ford en ce moment où, sur la partition je vois l’anotation Bb 7 pour identifier l’accord… et la guitare joue un accord de 4 notes : Ré (la tierce majeure de Sib) Lab (sa 7e) Do (la 9e) et Fa (la quinte)… pas de Fondamentale. Les notes (en jazz) parmi les plus importantes sont la 3e et la 7e. On les conserve presque toujours (on verra une utilisation de ce phénomène un peu plus tard!) Bon… Maintenant, niveau théorie on est blindé sur la construction d’une gamme, d’un accord, l’harmonisation d’une gamme… et on sait trouver une tonalité, et le lien entre une gamme et un accord ou un accord et une gamme. On avance pas mal, je trouve. Mais on fait quoi de tout ça ? Eh bien de la musique, de l’art… on joue. Et on tord tout ça dans tous les sens. Et tu vas voir qu’ il y a des possibilités énormes et presqu’infinies, même si je vais n’en aborder que quelques-unes. En attendant, si tu as des questions : n’hésite pas ! Mais de tout ces accords, qu’est-ce qu’on va en faire ? Bon… on a notre gamme, on a nos accords… et maintenant ? C’est là que les choses funs commencent. La base est : utilise les accords d’une même tonalité (issus d’une même gamme) pour construire ta grille… et ça sonnera bien. C’est ce que tu as fait toi-même instinctivement avec ton A / B / C#m. Explications : Il est plus que courant (plus de 95%) qu’un occidental utilise (même inconsciemment : c’est ce que tu as fait) le système musical qu’il entend le plus souvent depuis son enfance, et qui lui sert de référence : les gammes majeures et mineures. Ta suite d’accord est composée de 2 accords majeurs, et un mineur… Dont les notes de base se suivent (et sont toutes séparées d’un ton) En reprenant le schéma décrit un peu plus haut… est-ce qu’on retrouve cette caractéristique ? I ii iii IV V viii vii5b Oui… Regarde ; les accords basés sur la 4e et la 5e note sont majeurs. Celui sur la 6e note est mineur. Donc, ça voudrait dire que ton accord de A serait le IV, le B le V et le Cm le vii issus d’une même gamme majeure. Reste à déterminer quelle est la note d’origine de la gamme… Je t’aide : c’est la quinte de l’accord IV... Donc ici la quinte de La, qui est le Mi. On va déterminer la gamme à utiliser autrement : La est la 4e note… donc, la 3e est un Sol… mais attention, dans une gamme majeure, il y a 1/2 ton entre la 3e note et la 4e… donc, c’est un Sol #… les notes suivantes sont toutes espacées d’un ton… donc la 2e note de la gamme est un Fa...#… et la première … un Mi. Une autre façon encore de trouver la tonalité : on décompose les accords. A : La Do# Mi B : Si Ré # Fa# C#m : Do # Mi Sol# Et on cherche quelle gamme contient ces notes… sachant que La en est la 4e, Si la 5e et Do# la 6e Ou encore, on connaît ses armures de clés (va voir ce billet sur mon blog (ouais, je sais, j’ai déjà donné le lien:) ), et on voit qu’il y a en # : Do Ré Fa et Sol… on les classe selon l’ordre des # : Fa Do Sol Ré (et Stop du coup ) on applique la méthode décrite dans le billet : ET BINGO, on est en Mi ! FACILE ! (enfin, quand on a bien compris et assimilé ce dont je parle dans mon billet:) ) Mais ça ne s’arrête pas là (ta remarque va m’aider) Tu demandais ; « Existe-t-il des exceptions ? Puis-je décider de faire (quelque chose) par goût et continuer de jouer ma mélodie en gamme majeure sans que cela dérange ? En outre faire passer un des accords majeurs en mineur et vice-versa ? » La réponse est très… subjective, vaste, et peut être trèèèèèèèèèèèèèèèèès complexe. Du coup, tu vas voir, je vais aborder des notions simples d’harmonie, mais qui vont vite te perdre (et c’est normal ne t’inquiète pas...) J’explique : la logique voudrait qu’on utilise des accords issus d’une même tonalité… et donc, lorsqu’on joue en Do majeur, on n’utilise QUE les accords issus de cette gamme (C, Dm, Em, F, G, Am et B5b pour mémoire) Mais non (tu vois, c’est simple:) ) -Tout d’abord, il y a les emprunts harmoniques aux gammes parallèles (pour faire simple : on utilise des accords issus d’une gamme dont la tonique est la même que celle qu’on utilise et on lui pique des accords!) : tu te souviens ? J’en ai parlé dans « Qu’est ce qu’une gamme » ? Ce qui pourrait donner, en Do, l’utilisation d’une gamme de Do mineur. Gamme de Do majeur : Do Ré Mi Fa Sol La si Gamme de Do mineur : Do Ré Mib Fa Sol La Sib (2 b : Mi et Si… logique, tu comprendras en lisant mon billet sur les armures dont je parlais plus haut (comme quoi, c’est une notion importante!)) Du coup, hop : exemple. Mettons qu’on a une grille qui fait F / G / Am (je n’ai fait que transposer en Do la grille que tu avais trouvé en Mi:) ) Et bien l’emprunt signifie qu’on peut ajouter (ou remplacer par) un accord issu de Do mineur. Si si si. On pourrait ajouter un accord : F / G / Gm / Am (j’ai ajouté le Gm… Ce qui fait, si on suit depuis le début, une jolie descente depuis la quinte du Fa : Do, puis la 3e du G : Si, puis la 3e mineure du Gm : Bb, et enfin la Fondamentale du Am : La : Do, Si, Sib, La…. c’est très joli à l’oreille) On peut remplacer un accord : F / Gm / Am (j’ai remplacé le G par un Gm) Ce n’est qu’un exemple… Parce qu’en utilisant juste les gammes issues du système majeur/mineur, on peut quand même utiliser Do Dorien, Phrygien, Lydien, Myxolydien, Aeolien (le Do mineur que j’ai utilisé dans mon exemple) ou Locrien. (remonte de quelques messages, pour mémoire) - On peut aussi utiliser des chromatismes… en claquant des accords 1/2 ton au-dessus (ou au-dessous) de l’accord que tu vas jouer… Toujours avec la grille F / G /Am… ça pourrait donner F/F#/G /Am ou F/G / Gb / Am ou F/G/Gbm / Am En général on utilise cette solution comme « accord de passage » en n’insistant pas beaucoup sur ce nouvel accord (par exemple, si tes accords durent une mesure de 4 temps, avant de passer au suivant, tu places ton accord de passage sur le 4e temps, ou la 2e moitié du 4e temps… voire sur un slide ultra rapide pour arriver sur ton bon accord sur le premier temps) - On peut utiliser les accords de Dominante (les accords sur la 5e note de la gamme j’en ai parlé un peu avant)… En gros, le 5e accord de la gamme est majeur… mais avec une 7e mineure (si on les joue à 4 sons) Donc, en restant en Do… cet accord de Dominante est le G7 (Sol Si Do Fa)… Quand tu le joues… il fait une p’tite tension pas piquée des vers… (un joli triton (l’intervalle du Diable en musique) entre la tierce (Si) et la 7e (Fa) : 3 tons tout pile. Cette tension pousse vers une résolution sur l’accord de Tonique, le Do… Donc, dans la grille F / G / Am on peut appliquer ça de deux façons : 1) On considère (à juste titre) que le G est l’accord de dominante et que donc, BIM… il attire l’oreille vers l’accord de C… et on ajoute ce petit C : ce qui donne F / G / C / Am… 2) On ajoute juste avant un accord ce fameux accord de Dominante, en considérant que l’accord choisi serait la tonique de la gamme qui va bien. Avec le G… l’accord de dominante est le D7… On aurait donc : F/ D7/G/Am ATTENTION : dans ce cas, le fait de passer la fin de la grille en G puis Am ne nous fait pas revenir en Do majeur… nous aurions comme par magie basculé en Sol majeur (Am étant l’accord de 2e degré ii ) Du coup sur cette partie, on peut jouer l’ambiguité, et utiliser des mélodies en Sol majeur ou en Do majeur, pour amorcer le retour sur l’accord de F (qui n’appartient pas à la gamme de Sol, puisque dans cette tonalité, le Fa est # et l’accord correspondant est vii5b soit F#5b) - On peut utiliser une cadence plaguale (qui consiste à enchaîner les accords IV et I (comme dans le Blues) Du coup, hop…le F est le 4e accord de la gamme de Do… on peut faire un petit F / C / G / Am…. - On peut utiliser la substitution tritonique… (oulaaaaaaaaa revoici le Diable) qui consiste à remplacer un accord de Dominante (remonte de quelques lignes:) ) par un autre accord qui contient le même triton (en gros, l’idée est que c’est CE triton qui donne la couleur à l’accord, et donc que les deux autres notes sont « inutiles »… donc, garder le triton, et modifier les 2 autres notes ne change « pas grand-chose » . Donc, on avait vu que le G de la suite d’accord F / G / Am pouvait être considéré comme Dominant de Do… et donc s’écrire F / G7 / Am, et qu’il y avait le magnifique triton : Si-Fa. On renverse le triton (donc Fa-Si, c’est très facile ^^ ) Et il suffit de découvrir de quel accord le Si est la 7e mineure. Il s’agit du Db7 (Réb Fa Lab Dob) … Donc, dans notre grille, on peut remplacer le G par un Db7 et jouer F / Db7 / Am…. Et donc utiliser la gamme dont est issu cet accord pour jouer sur cet accord. Mais là où les neurones commencent à chauffer, c’est qu’on peut laisser notre G de base (enfin… G7)… mais utiliser pour jouer la mélodie la gamme qui correspond au Db7 (tout de suite, ça jazz) - En parlant d’accord de Dominante… on peut s’amuser à remplacer n’importe quel accord mineur 7 par un majeur 7, et rester dans la même tonalité. Par exemple, si on joue un beau ii / V / I en Do, ça donne Dm7 / G7 / C7M (une cadence très utilisée en jazz). Et bien le Dm7… On peut le remplacer par un D7. Et ouais. Et ce pour deux raisons : 1- le D7 est l’accord de Dominante qui amène naturellement le G… qui lui même guide l’oreille vers le C. 2- le D7 est issue d’une gamme de Do parallèle (Do Lydien pour être précis), à la quelle on fait un emprunt. - On peut s’amuser avec la tierce picarde (j’aime bien ça) Bon, là, pour l’ exemple, j’vais être obligé de prendre une autre grille… mettons en La mineur… Am / Em / Dm / Am (là, on est bien bien en La mineur : on commence et termine sur Am) Eh bien la tierce picarde permet de remplacer, à la fin d’un cycle, l’accord mineur par un accord majeur (souvent en fin de chanson), et donc ton Am par un A tout court. Tu fais, par exemple, toute ta chanson avec cette grille… et tu veux varier pour finir le morceau… Bin ta dernière répétition de grille, tu peux jouer Am / Em / Dm / A. Voilà… là, je n’ai abordé que quelques aspects théoriques…. Utilisables lorsque tu restes dans la MÊME tonalité (enfin, certaines peuvent te permettre de passer dans une autre tonalité en douceur : les ii / V / I, ou la tierce picarde, par exemple.) Mais tu peux moduler les tonalités… passer de l’une à l’autre… en douceur ou brutalement… (en fonction des effets voulus)… et utiliser des dizaines d’autres outils théoriques et harmoniques… (le Médiant Chromatique, le « Danse Cube » (ça je ne sais pas le vrai nom de l’outil, mais c’est assez magique), les cadences ii-V-I (j’ai mis du temps à comprendre, mais qu’est-ce que c’est puissant ! Très utilisé en Jazz. J’en ai parlé un peu plus haut, mais on peut aller tellement plus loin avec ça...) ou les sus Dominante (les accords de Dominante, mais poussé un peu plus encore) , l’harmonie négative (ça, je kiffe bordel, je kiffe!) etc ...) Ou utiliser ceux dont j’ai parlé pour changer de tonalité… Un exemple des plus basiques pour terminer : Hey Joe : C / G / D / A / E7 / E7 / E7 / E7 Aucune gamme majeure ne contient autant d’accords majeurs (on en a 5 quand même là:) ) Mais si on regarde bien : Do est la quarte de Sol (Sol La Si Do) Sol est la quarte de Ré (Ré Mi Fa Sol) Ré est la quarte de La (La Si Do Ré) La est la quarte de Mi (Mi Fa Sol La) On a donc une succession de cadences IV- I (qui s’appelle plaguale) très utilisée en musique classique… et par les Beatles (entre autres) avec ici le I de la cadence précédente qui devient le IV de la suivante. Bref… il existe des dizaines d’outils, qui permettent d’arriver à différents résultats, même si on utilise une base simple (piocher les accords dans une même gamme), et qui permettent de rendre une grille « basique » un peu plus assaisonnée. Au final, il ne reste qu’un seul juge du résultat (on parle d’art quand même:) ) ton oreille (et c’est ce qu’il faut retenir.) Tu parles également d’exceptions possibles… eh bien, je pense que tu as, avec tout ce que je raconte au-dessus, un aperçu des possibilités phénoménales de l’harmonie. Allez… encore un truc pour brouiller les pistes, et te montrer à quel point on peut arriver à des délires grandioses. Je parlais de substitution tritonique (remplacer par exemple un accord G7 par un C#7)…. Eh bien en essayant de garder ton triton (Si-Fa pour le G7), et en construisant un bel accord diminué 7eb (tu te souviens ? Celui ou on empile les tierces mineures les unes sur les autres) sur ce triton, tu peux le substituer au G7. Ce qui ferait un magnifique Bm°7b (le petit ° signifie « diminué » et est plus joli que le 5b)… Et donc, utiliser une gamme diminuée dessus… ou, comme pour le coup avec le C#7, conserver ton G7, mais jouer la gamme de B diminuée… ou de Fa diminuée… ou de Ré diminué… ou de Lab diminuée (en fait, ces 4 gammes contiennent exactement les mêmes notes… de mêmes que les accords de Bm°7b / Dm°7b / Fm°7b ou Abm°7b!) Et en gros, c’est un principe que tu peux utiliser sur tous les accords qu’on a ajoutés / remplacés dans les exemples ci-dessus. Et sincèrement… rien qu’avec ses possibilités là, même rester sur les gammes majeures/mineures et les « petites pentas » (majeures et mineures itou) tu as bien de quoi t’arracher les cheveux. Tu as le vertige ? C’est normal ! J’espère que la profusion d’informations n’aura pas noyé la compréhension (c’est dense ) Mais c’est volontairement que j’ai mis beaucoup d’infos, certaines bien poussées. L’idée est de montrer qu’il existe tellement de possibilités différentes, qui trouvent toutes une explication théorique et harmonique cohérente… que tout est presque faisable. Si j'ai juste un conseil : commence petit, et bidouille au fur et à mesure que tu maîtrises un sujet, puis un autre... ça prend du temps, ça prend une vie... et c'est ce qui est génial ! N’hésite pas si tu as des questions. Et si quelqu'un passe là dessus, et vois des boulettes....qu'il me fasse signe que je corrige !
  24. Ca fera déjà une bonne base. De mon côté, j'ai fini ce que je voulais faire... Du coup, le temps de relire, vérifier que j'ai pas fait d"erreur (et que ce que je dis que ça sonne bien, sonne vraiment bien ) et je devrais poster ça ce soir ou demain ! Je crois que j'ai 12 pages Libre Office
  25. Regarde le cours sur l'harmonisation de la gamme majeure : https://www.tabs4acoustic.com/cours-guitare/l-harmonie-pour-les-nuls-4-le-chiffrage-d-accords-92.html https://www.tabs4acoustic.com/cours-guitare/l-harmonie-pour-les-nuls-5-l-harmonisation-de-la-gamme-majeure-104.html
  26. JCipollina

    Quel est cet accord ?

    Bonjour, Je suis en train de travailler une chanson et il y a deux accords qui me posent problème. J'ai d'abord cru que pour le premier, le h, remplaçait un bémol. Ehdim7 . Mais à la lecture du second accord ou dièse et h ou bémol se côtoient, je me suis dit que le h devait signifier autre chose, mais quoi ? Si quelqu'un a déjà vu cette notation anglo-saxonne et sait à quoi cela correspond, je suis preneur.
  27. C'est super sympas de ta pars ! J'attends avec impatience ton message ! +1 pour Lestael, on l'applaudit très fort ! La suite après la pub
  28. Alors... Comme je te le disais, ce matin, j'avais pas trop le temps de bien répondre clairement... et complètement... Et je vois que déjà que ça soulève des questions de ta part... Ce que je te propose, c'est de prendre le temps de structurer ma réponse (ça sera un vrai pavé, mais je vais la faire en plusieurs parties) Chaque fois, j'aborderai un aspect... si tu as des questions, tu les poses, j'y réponds... (ou parfois, je te dirai que ça viendra un peu plus tard) pour essayer, au bout du compte de répondre à tes questions en totalité (celles déjà présentes en tout cas! ) Tu abordes différents aspects, qui nécessitent parfois des explications poussées... et je voudrais être sûr d'être bien clair... Donc, d'ici ce Week End, je vais poster un premier message qui reprendra tout depuis 0... en essayant d'être le plus clair possible... puis, un autre, qui ira un peu plus au fond des choses, sur la base du premier... puis un troisième etc... Désolé, ça risque d'être un peu long... mais arrivé au bout... tu comprendras pourquoi
  1. Charger plus d’activité
×
×
  • Créer...