Aller au contenu

Jean Banwarth

Guitariste
  • Compteur de contenus

    95
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par Jean Banwarth

  1. Superbe guitare Lowden S10, fabriquée en 1995 (numéro de série : 6579).
    Excellent état (seulement quelques petites traces superficielles de médiator sous les cordes), son très punchy, puissant et équilibré.
    Sonorisée avec un pickup HFN Schatten Design (préamp Schatten externe inclus).
    Pickguard en bois ajouté par Franck Cheval et flight case Hiscox d'origine.

    Ecoutable et visible ici :
    - https://youtu.be/7VfnrfeRd9A
    - https://youtu.be/dhU27eHonIM
    - https://youtu.be/Ui0FX4Qf78Q
    - https://youtu.be/qgzvpbA75Bc
    - https://youtu.be/f89RYJR7rDg
    - https://youtu.be/zjQm1_tLEyg

    Prix : 2200€

  2. Pas de quoi :-)

     

    Si certains veulent tester du fingerstyle dans le style "Irish", j'ai publié deux recueils avec des arrangements d'airs irlandais en accordage DADGAD et standard.

    Chaque bouquin est accompagné d'un DVD.

     

    couverturepetit.pngcouverturepetitvol2.png

     

    Toutes les infos sont disponibles ici

     

    En espérant que tout cela vous interessera...

     

    Jean

  3. Salut,

     

    J'ai répondu à une question très proche sur un autre forum, alors comme je n'ai pas beaucoup de temps, je vais faire ma grosse feignasse et vous redonner cette réponse...

     

    Je ne connais pas grand chose au "celtique". C'est plus une étiquette politicommerciale qu'autre chose à mon avis. Ce que je vais dire concerne donc plus spécifiquement la musique irlandaise traditionnelle. Rien que dans cette catégorie, il y déjà a pas mal de choses très différentes... En tous cas, oublions les celtes : la plus grande part des airs de danse irlandais sont des compositions qui datent seulement des XVIIème , XIXème et XXème siècles.

    Une deuxième remarque avant de donner quelques éléments plus concrets : "improviser" est de toutes façon une idée qui éloigne de ce style de musique. Les plus grands musiciens multiplient les variations mais on ne peut pas véritablement parler d'improvisation. Ceci étant dit, ces formes musicales évolues et rien n'interdit de vouloir improviser. Reste à savoir comment le faire... On peut toujours jouer "blues" ou "jazz" mais le chorus risque alors de sonner un peu "plaqué".

     

    Première piste : les modes. Il est souhaitable de recourir prioritairement aux gammes qui sont celles des thèmes. En Irlande, les instruments les plus fréquents sont fabriqués pour jouer en tonalité de D Majeur (Uilleann Pipes, Whistles et flûtes...) Mais il ne faut pas en déduire qu'on a affaire seulement à une banale gamme de Ré. La relative mineure est accessible à tous ces instruments et le B min n'est donc pas rare. Lorsque les irlandais souhaitent changer de sonorités, ils peuvent également utiliser la gamme de D Maj mais en commençant par une autre note. Mi par exemple. On a donc ici affaire au mode dorien.

    Gamme majeure de Ré (mode ionien) : Ré - MI - Fa# -Sol - La - Si - Do# - Ré

    Mode de Mi dorien : Mi - Fa# -Sol - La - Si - Do# - Ré - Mi

     

    Donc : le mode dorien permet d'improviser en mineur. Comparativement, le mineur "normal" (mode aéolien) ne sera pas aussi typé.

     

    Sur les instruments à vent déjà cités, les chromatismes sont complexes (et le tempo souvent rapide). Cependant, certaines fourches sont relativement accessibles : le Fa naturel et le Do naturel. Ceci donne accès à la gamme de G Maj, à sa relative mineure (E min), ainsi qu'à la gamme de C Maj et à se relative mineure (A min).

    Mais le plus intéressant est d'utiliser ces nouvelles notes afin d'accéder au mode mixolydien.

    Exemple : on reprend les notes de la gamme de G Maj, mais en commençant par le Ré.

    Gamme majeure de Sol (mode ionien) : Sol - La - Si - Do - Ré - Mi - Fa# - Sol

    Mode de Ré mixolydien : Ré - Mi - Fa# - Sol - La - Si - Do - Ré

    Usage particulièrement fort du Do naturel...

    De même, on reprendra les notes de la gamme de Do Maj en commençant par le Sol afin de jouer en mode de Sol mixolydien. C'est le Fa naturel qui est cette fois la note forte du mode.

    Gamme majeure de Do (mode ionien) : Do - Ré - Mi - Fa - Sol - La - Si - Do

    Mode de Sol mixolydien : Sol - La - Si - Do - Ré - Mi - Fa - Sol

     

    Donc : le mode mixolydien permet d'improviser en majeur. Comparativement, le majeur "normal" (mode ionien) ne sera pas aussi typé.

     

    Première remarque : Les progrès de la lutherie autorise eux aussi l'accès à des tonalités nouvelles (A Maj par exemple). Ceci pour dire que mes remarques sur les modes doriens et mixolydiens n'impliquent pas que la musique irlandaise se réduise à cela.

    Deuxième remarque : si vous voulez harmoniser sur ces modes, il faudra sortir des "2 accords (I-V) en boucle". Le thème n'étant plus "du majeur de base", il faut harmoniser en modal (I-VII).

    A moins que vous ne préfériez les stéréotypes "à la con", dans quel cas le fait que vous et votre auditoire soyez déjà imbibés de "gnole", de "Chouchen" et de "Guinness" fera que les dissonances harmoniques passeront inaperçues 38.gif

     

    Deuxième piste : l'accordage. Puisque tout ou presque tourne autour de la gamme de D Maj, il est tentant d'accorder la guitare afin de faciliter l'accès à cette gamme. Le DADGAD a effectivement l'avantage de faciliter le jeu en D Maj et D min. 3 fois la note Ré et deux fois la note La, ça aide 1.gif

    Pratiquement, on aura y aura 4 avantages :

    1°) Une basse grave de Ré à vide. Effet de bourdon possible.

    2°) Des résonances sympathiques des autres cordes à vides (toujours dans cette logique de bourdon).

    3°) Accès facilité aux notes de la gamme de D Maj

    4°) Absence de tierce dans les notes de l'accordage. Les "accords neutres" ou "power chords" ou "accords modaux" tombent sous les doigts.

    Remarque : jouer dans d'autres tonalités que le Ré n'est pas aussi simple. Ce n'est certes pas impossible (Pierre Bensusan en est la preuve vivante), mais le risque est de recourir un peu trop vite à l'usage du capo et de ne jouer au final qu'avec quelques positions d'accords.

     

    Donc : l'accordage (DADGAD par exemple) est une aide précieuse mais il n'est ni indispensable ni suffisant pour sonner dans le style. De très nombreux guitaristes utilisent le dropped D (DADGBE), le double dropped D (DADGBD), l'accordage standard etc.

     

    Troisième piste : l'ornementation. Elle est très riche et très complexe en musique irlandaise (Cut, Short Roll, Long Roll, Cran...) Il ne faut donc pas hésiter à ornementer dans un éventuel chorus.

    Attention : l'ornementation est différente de ce que l'on trouve en musique baroque par exemple. De nombreux musiciens pensent qu'ils sonneront irlandais en ajoutant ici et là un ornement plus ou moins aléatoire ou calqué sur ceux qu'ils maîtrisent dans d'autres styles. En réalité, ils sonneront seulement comme des rigolos aux oreilles des connaisseurs. Un longue immersion s'impose donc pour espérer comprendre un peu l'ornementation irlandaise (et en Écosse c'est encore pire !). Ne comptez pas sur moi pour me lancer dans une telle analyse ici, j'ai une famille, des amis, un boulot et déjà 49 ans...

     

    Quatrième piste : le rythme et le phrasé. Les rythmes de la musique irlandaise peuvent être binaires ou ternaires. Dans la première catégorie, on trouve les Reels par exemple, alors que dans la deuxième on rencontre les Jigs (Double Jig en 6/8, Slip Jig en 9/8, Single Jig en 12/8, etc.) Le plus "exotique" pour la majorité d'entre nous étant le ternaire, on sonnera d'avantage irlandais en sur une rythmique en 6/8 par exemple.

    Le phrasé devra tenir compte de cette découpe rythmique, ce qui implique l'utilisation de liaisons (Hammers, Pullings, plus rarement Slides). Afin de commencer en prenant le moins de risque possible, il est conseillé de lier les notes du temps fort vers le temps faible.

     

    Voilà, c'est très incomplet et approximatif mais je n'ai pas le temps de faire plus long et précis, désolé...

     

    En espérant que ça vous aidera tout de même.

     

    Si vous souhaitez écouter un peu de musique irlandaise, ma chaîne Youtube est ici : https://www.youtube....er/jeanbanwarth

     

    Jean

  4. En largeur peut etre, mais en "epaisseur", vue du dessus quoi ? :p

     

    Je n'ai pas mesuré mais l'épaisseur me semble standard. Le plan "vue du dessus" est un peu trompeur puisque la caméra n'est pas tout à fait dans l'axe vertical par rapport au manche.

     

    Très propre et la vidéo est bien soignée ;)

     

    Félicitation !

     

    Merci :)

  5. Comme toujours j'aime ce que tu nous joue, et ta vid est réussi ;) !!

     

    D'ailleurs tite question, c'est quoi ta guitare ? Elle semble avoir un manche très fin ?

     

    Merci, et bonne continuation ;) !

     

    Merci à toi :rolleyes:

     

    Ma guitare est une Lowden O23. La vidéo doit étirer un peu l'image car le manche est au contraire un peu plus large que celui d'une folk "normale". Plutôt appréciable pour jouer en fingerpicking...

  6. I Buried my Wife & Danced on Top of her Grave

    Double Jig Trad. / Arr. Jean Banwarth.

    DADGAD

     

    Un titre comme celui-ci ne s'invente pas....

    On est en 6/8 (double jig) et en Ré mixolydien : plus irlandais, ça va pas être simple :-)

     

    Grosse prise de tête pour avoir un montage un peu plus intéressant que les vidéos précédentes. Le but n'est pas de tout regarder à la fois, mais d'avoir plusieurs cadrages pour visualiser les passages importants.

    Cette vidéo correspond à la tablature guitare de Trad Magazine n°133.

     

    http://www.youtube.com/watch?v=uTauWETwQZ0

  7. Miss Monaghan (Reel)

    DADGAD, capo 2

     

    http://www.youtube.com/watch?v=qEsvY1W6kQo&hd=1

     

    Reel Trad. / Arr. Paul Dooley / Adapt. guitare Jean Banwarth.

     

    Miss Monaghan est un reel en ré majeur que l'on peut écouter sur de très nombreux enregistrements. La mélodie se prêtant facilement aux variations, j'ai essayé d'en noter certaines en écrivant chacune des deux phrases sur 16 mesures plutôt que de les bisser sur 8 mesures.

    Pour jouer cette version, inspirée de celle du harpiste Paul Dooley, il vous faudra vous accorder en DADGAD et échauffer les pouces de vos deux mains : celui de la main droite pour les ornements des mesures 1, 5, 9 et 13 et celui de la main gauche qui devra jouer par dessus le manche dans les mesures 18, 22, 26 et 30.

     

    Cette vidéo correspond à la tablature guitare de Trad Magazine n°132.

  8. Doyle's

     

     

    Polka Trad. / Arr. Taxi mauve / Adapt. guitare Jean Banwarth.

    La polka fait son apparition en Irlande à la fin du XIXe siècle. Moins populaire que les Reels et Jigs, cette danse est essentiellement jouée dans le sud du pays (Kerry, région de Cork, Sliabh Luachra).

    Attention au placement de certaines basses sur les contretemps.

    Un grand merci à tous les musiciens du groupe Taxi mauve qui m'ont gentiment accordé l'autorisation de m'inspirer de la version du CD "Far Off Fields" (Keltia Musique KMCD 37 M 312) sorti en 1992.

    Le morceau est ici joué en accordage DADGAD avec un capo en cinquième case (tonalité de Sol), mais il vous faudra le placer à la case 7 pour être dans la même tonalité que le disque.

     

    La vidéo est une illustration visuelle de la tablature publiée dans le numéro 129 de Trad Magazine.

     

    DADGAD, capo 5

     

  9. Bó Mhín Na Toitean

     

    Traduction approximative : "La vache de Mhín Na Toitean" (Mhín Na Toitean étant une région du Donegal). Comme c'est souvent le cas pour les morceaux du nord de l'Irlande, on remarque de fortes influences écossaises. Il faut donc jouer syncopé, un peu à la façon d'un Strathspey ou d'un Highland Fling (dans ce dernier cas, ne pas doubler les phrases). La version proposée s'inspire de l'interprétation du groupe Altan sur l'album "Local Ground" (Vertical Records VERTCD069) sorti en 2005.

    Quelques difficultés dans cette tablature en DADGAD : ornementation, notes jouées par la main gauche seule ou utilisation du pouce au dessus du manche. Comme d'habitude, il ne tient qu'à vous de simplifier tout cela, jusqu'au titre lui-même puisqu'on trouve parfois l'air intitulé "Johnny Doherty's March".

     

    La vidéo est une illustration visuelle de la tablature publiée dans le numéro 127 de Trad Magazine.

     

    DADGAD, capo 2

     

  10. Cregg's Pipes

     

    Soyons positif : ce reel sollicitera la main droite pour l'ornementation (les triplets ne manquent pas), la main gauche pour les extensions (phrases A et C) et nécessitera sans doute un peu d'attention concernant le placement indépendant car asymétrique des basses (une sorte de 3/3/2 mais sur un pattern de 2 mesures).

    Maintenant, si on veut être un peu plus négatif, on peut résumer les choses en disant "C'est pas de la tarte ton truc, il faut tricoter un minimum !" Soit... La version proposée s'inspirant de l'interprétation du groupe Lúnasa sur l'album "Redwood" (Green Linnet GLCD1224) sorti en 2003, envoyez vos protestations directement à Donogh Hennessy, excellent guitariste du groupe à cette époque.

    Les doigtés indiqués sont complexes mais justifiés par la recherche de fluidité, ce qui n'est pas évident lorsque l'on joue en tonalité de sol avec l'accordage DADGAD. L'utilisation d'un capo permettra de réduire les écarts pour travailler le morceau.

     

    La vidéo est une illustration visuelle de la tablature publiée dans le numéro 128 de Trad Magazine.

     

    DADGAD, capo 3

     

  11. Vici Luna

    Paroles : Anne-Lise Foy / Musique : Stéphane Milleret / Adaptation guitare : Jean Banwarth.

    Accordage DADGAD, capo 3.

     

     

    A l'occasion de la sortie de "Bonsoir Clara !", premier disque du trio Toc Toc Toc (ref. PDP 01), voici une superbe Gavotte de l'aven composée par Stéphane Milleret.

    La gavotte de l'Aven est originairement une danse bretonne mais la version jouée par Toc Toc Toc est plus lente, ce qui donne une toute autre atmosphère à la danse comme à la musique.

     

    Pas de difficulté particulière pour cette tablature en DADGAD. J'ai simplement ajouté une petite variation dans l'harmonie lors de la deuxième exposition du thème.

     

    Cette vidéo correspond à la tablature guitare de Trad Magazine n°126.

  12. Ces airs (interprétés à l'origine en gamme de Ré Majeur) supporteraient-ils une transposition en gamme de Mi Majeur sans perdre leur identité?

     

    Le principe n'est pas génant en soi, mais l'accordage standard comporte un sol à vide ce qui ne va pas faciliter les airs en mi majeur (tierce = sol#). De même, il n'y aura pas de basse de si à vide, et il est plus utile d'avoir cette dominante que le la à vide qui n'est qu'une sous-dominante.

    Par contre, l'accordage standard favorise effectivement les airs en mi dorien (qui est un mode mineur).

     

    En même temps je m'aperçois que tu joues avec un capodastre en 2° case... :D

     

    Juste. Le morceau étant en mi dorien, le capo 2 permet d'avoir des doigtés de ré mineur qui sont très accessibles en DADGAD. Je conserve donc la tonalité d'origine tout en simplifiant le jeu.

    :siffle:

  13. Il est tout à fait possible de jouer de la musique de danse irlandaise en accordage standard. J'ai commencé comme ça et j'ai des tabs en EADGBE qui sont téléchargeables sur mon site (ainsi que quelques vidéos sur Youtube).

    Tout à fait possible mais pas pas facile...

    Les airs sont composés pour des instruments qui jouent surtout en tonalité de ré. Avec le mi grave de la guitare, on est moins bien armé qu'avec le ré grave à vide du DADGAD ou du dropped D (DADGBE).

    Même les airs en mi mineur sont en général construits sur la gamme majeure de ré (c'est le mode de mi dorien), la mélodie tombe donc plus facilement sous les doigts en DADGAD qui est un accordage de ré sus 4.

    Cette quarte présente dans l'accordage, permet en outre d'éviter la tierce, ce qui renforce l'aspect modal (et martial) de la chose.

    Bref, les basses sont souvent disponibles à vide et la mélodie est plus facilement accessible, ce qui permet de se concentrer sur l'ornementation, la vitesse, le phrasé et autres joyeusetés :boing:

  14. Un Reel irlandais joué en DADGAD avec capo 2.

    L'original est en ré comme c'est souvent la cas, mais j'étais trop occupé avec les ornements de pouce pour affronter en plus les écarts sans capo :siffle:

    La tablature a été publiée par Trad Magazine (n° 118), impossible donc de la mettre en ligne, désolé :(

    Vous pouvez vous venger en téléchargeant d'autres tabs sur mon site perso.

     

     

     

    J'espère que vous aimerez...

     

    Jean

  15. Une Jig jouée en DADGAD (capo 2)

    C'est la tablature guitare de Trad Magazine n°124

     

    Dans "The Commitments", Rody Doyle fait dire à l'un des ses personnages que "les Irlandais sont les nègres de l'Europe". Garrett Barry (1847-1899) était un piper itinérant, né dans le county Clare et rendu aveugle par la malnutrition... Je ressens cette jig presque comme un blues, avec un phrasé lent et assez éloigné du tempo habituel de la danse.

     

×
×
  • Créer...