Aller au contenu

Joel Biger

Guitariste
  • Compteur de contenus

    4
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Joel Biger

  • Rang
    Newbie

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Ville
    PARIS

Contact Methods

  • Website
    http://www.myspace.com/joelbiger
  1. La nouvelle guitare Martin OM 28 Elle a toute les qualités de son illustre ancêtre le modèle OM 28V, (Vintage). Mais elle apporte surtout tout ce qui lui manquait. Le sublime à l'état pur... De plus, la mienne est "hantée", et "possédée". Elle a le "Mojo".
  2. Un instrument d'exception Voilà six mois que je possède cette superbe "petite" guitare. Une vraie merveille. En fait, elle n'est pas si "petite". C'est même une "Grande" guitare. Magnifique... Le Richlite® est une matière vraiment très agréable au touché. On s'y fait très vite. La touche est taillée dans ce matériau d'une densité supérieure à l'ébène du Gabon. Il y a une sensation de puissance sur toute la longueur du manche. C'est superbe ! Le chevalet est également taillé dans cette matière. Le Richlite®, matière d'avenir ? J'ai déjà un évier et un plan de travail, à la cuisine, constitués de ce beau matériau. C'est d'une robustesse et d'une solidité incomparables. Plus dur que la pierre. Granit. Parfaitement insensible aux variations de températures ou encore aux taux d'humidité. Le Richlite® de la touche ne nécessite absolument aucun entretien. C'est parfait. Dur. On peut avoir les doigts moites, la sueur abondante et corrosive, il n'y a aucun problème. Et puis, c'est une noble cause, cela préserve l'environnement, les ressources écologiques. La dureté incomparable du Richlite® participe également d'une parfaite rigidité du manche. La dureté du Richlite® participe également de bien retransmettre les vibrations du chevalet. Pour le Sapelli massif de la caisse et des éclisses, ce n'est que du bonheur. Un vrai plaisir. Certes, l'aspect visuel rend le Sapelli bien pauvre aux côtés d'un splendide palissandre. Mais il reste délicatement moiré par rapport à son cousin l'acajou rouge et uniforme. Depuis 1998 l'escalier qui mène aux étages de la maison est fait de ce bois exotique. Le bois de Sapelli est d'une solidité à l'usure proprement remarquable. Facile d'entretien. Huilé plutôt que vernis, chez moi, il présente exactement le même aspect que ma guitare. Avec leurs presque vingt ans, les marches de l'escalier présentent un bel aspect "vieil or". Il en ira probablement de même avec le bois de la guitare. C'est un processus inéluctable. J'espère être encore là dans 20 ans pour pouvoir en jouir visuellement autant que musicalement. Car la guitare, en six mois, s'est considérablement bonifiée. Profondeur, puissance, rondeur. Elle sonne presqu'aussi fort que ma vieille LD 18 de 1974. C'est dire. Et je suis très objectif. Le bois de Sitka de la table offre même déjà un bel effet de vieillissement façon "cageot". Cette guitare est donc "root's" en diable. Vintage bien avant l'heure. Que du plaisir à jouer. Idéale à trimballer sans avoir peur de l'abîmer. On peut laisser sa vieille OM45 à la maison. Car le modèle Dreadnought D-Jr fera parfaitement le job. Et de la plus belle des façons... <img src="" />
  3. Je suis très heureux d'avoir intéressé quelques guitaristes avec des sujets , somme toute , pas terriblement intéressants . Je reste à l'entière disposition de tous ceux qui aimeraient en savoir encore plus . Ce qui sera difficile . On peut retrouver ma guitare sur des sites dont je ne peux pas donner le lien (interdit) ici . Mais , il suffit de penser GUITARES et GUITARISTES ! Je ne propose que des compositions personnelles , parfois issues de mon CD (Joel Biger Picking Guitar) . Il m'est très pénible d'entendre les sempiternelles mêmes versions des mêmes sempiternelles pièces de Picking , rabachées et re-rabachées , encore et encore ...J'aime découvrir et faire découvrir des compositions originales et personnelles . Alors , peut-être à bientôt . Un grand bonjour "guitaristique" à tous (et à toutes) .
  4. Yamaha FG180 En 1972 , j'ai reçu ma "première" véritable bonne guitare . C'était une Yamaha "Folk" . Un modèle FG180 "Red label" . Cette guitare aux éclisses et au fond en acajou laminés et à la table en épicéa massif , avait un son extraordinaire. Une projection sonore proprement incroyable. J'en jouais plusieurs heures , chaque jour. Cette guitare s'est très rapidement bonifiée , avec le temps . J'ai donné beaucoup de concerts avec cette guitare. Des premières parties pour des artistes aussi divers que ALAN STIWELL , GEORGES CHELON , GARY PETERSON , MARCEL DADI (guitariste) , MEMPHIS SLIM , etc... J'ai utilisé cet instrument pour d'inombrables prestations publiques . Cette Yamaha m'a toujours donné entière satisfaction. Montée en tirant Light (12/53) . Yahama FG2000 En juin 1976 , j'ai fais l'acquisition d'un nouveau modèle Yamaha. C'était le "très haut de gamme" de la marque. Le modèle FG2000. Le même que celui de Bert Jansh . Le numéro de série de ce modèle rare était 531 et avait été fabriqué en 1972. Portant , comme toujours dans le haut de gamme Yamaha , la signature du luthier qui l'avait construit . Les éclisses et le fond étaient en Palissandre de Rio , d'une qualité "Master Grade" absolument magnifique. Toutes les marquetteries étaient constituées des bois les plus précieux et les plus rares. Les incrustations étaient en nacre. La touche et le chevalet en ébène du Gabon d'un noir exceptionnel.La profondeur tonale ainsi que la projection sonore de cet instrument étaient phénoménales. Bob Dylan possédait le même modèle et s'en servait en accompagnement de son chant . Martin D28 En 1977 , pour la "frime" , je me suis offert une Martin D28. C'était une guitare à la facture et à la lutherie beaucoup plus "standards". La fabrication industrielle sautait immédiatement aux yeux. Le "grain" était celui de toutes les Martins , sans caractère particulier. La projection sonore était honnête et comparable à une Gibson acoustic . Une sonorité ronde et pleine . Je possède une Martin OM42 que j'ai acquis en 1994. Cette guitare était un peu mon "fantasme" ultime en matière de guitare acoustic. Construite en Pensylvanie (USA) , dans les légendaires ateliers MARTIN. J'en rêvais depuis de nombreuses années. Je l'ai acheté en Allemagne , à Fribourg. Pour une raison de coût. En fance , cette guitare coûte 5200 euros , en Allemagne , la même guitare coüte 4100 euros ! Le choix était vite fait. Malgré son format (OM) , cette guitare présente une projection sonore et une profondeur tonale exceptionnelle. De plus , elle est plutôt agréable à jouer , même avec des cordes de tirant "médiums". Cordes "médiums" qu'il faut absolument monter sur l'instrument , lorsque l'on joue en arpèges (Finger Picking). Ovation Folkore-1614 En décembre 1978 , pour des raisons d'ordre professionnelle, j'ai fais l'acquisition d'une guitare Ovation, modèle "Folklore-1614" , lectro-acoustic. Dotée d'un manche large (presque comme celui d'une guitare classique) et proposant seulement douze cases hors caisse, cela en faisait une guitare idéale pour le Finger Picking. Un manche composé de deux lames d'érable prisent en sanwich entre trois lames d'acajou .Une touche en ébène incrustée de losanges en nacre .Un chevalet en noyer .Une table d'harmonie en épicéa de Sitka .Une caisse en plastique "Lyracord" Deep Bowl .Cette guitare ,à la lutherie neutre ,sans éloquences et sans ostentations ,était d'une grande praticité sur scène et en studio. A l'époque , les guitares électro-acoustics n'étaient pas légions .J'ai donné d'inombrables prestations publiques avec cette guitare .Elle ne m'a jamais trahi .Malgré sa taille OM ,comme toutes les Ovations ,cette guitare proposait une projection sonore et une profondeur tonale impressionnantes , en mode acoustic . Aujourd'hui , plus de trente ans après ,elle sonne exactement de la même manière .Le plastique "Lyracord" étant d'une totale stabilité .Ne pouvant ni se dégrader ,ni se bonifier ,avec le temps . Martin OM42 En 1994 , pour des raisons de prestige , j'ai acquis une Martin OM42 .Cette guitare était un peu mon fantasme ultime en matière de guitare. De plus, contrairement aux modèles "standards" de la marque, cette OM42 ne présentait pas cette "sensualité" industrielle et désagréable, caractéristiques des instruments de chez Martin. Une projection sonore et une profondeur tonale impressionnantes pour ce format. Une lutherie irréprochable. Malgré les filets de caisse et de manche (bending) en plastique, pudiquement appelé "ivoroïd". Quelque peu rédhibitoire pour une guitare de ce rang ! Cette guitare vieillit bien et se bonifie avec le temps. Mais, en décembre, dans ma vie , est arrivée la guitare Yamaha LL36 . Yamaha LL36 En décembre 2005 , j'ai découvert , par hasard , une guitare encore supérieure. Une guitare acoustic , YAMAHA modèle LL36. Cette guitare est fabriquée dans l'atelier "Custom Shop" de la marque , à Hamamatsu , au Japon. Tous les bois qui la composent, sont de classe "Master Grade" . Même si ce bois n'entre pas vraiment en jeu dans les qualités vibratoires de l'instrument , il reste quand même d'un merveilleux aspect. Supérieur à tous les autres, les palissandres Indiens (massifs) qui constituent le fond et les éclisses sont vieux de 250 ans et présentent une régularité et une rectitude des fibres (du dessin) absolument uniques. Magnifiques. Les filets de caisse et le long du manche, sont en érable ondé. La table d'harmonie est en épicéa d'Engelman , provenant de la Colombie Britanique . Vieux de 100 années , ce bois provient d'arbres ayant vécus à plus de 1500 mètres d'altitude. Le manche est constitué de deux lames d'acajou "Paduak" prisent en sandwich entre trois lames d'acajou du Honduras. La touche et le chevalet sont en ébène du Gabon , parfaitement noir et rare. Cette guitare propose une projection sonore invraissemblable et une profondeur tonale exceptionnelle. Ces guitares sont fabriquées à raison d'une cinquantaine de modèles par an , par une poignée de luthiers expérimentés. Ce qui en fait des instruments d'une extrème rareté. Ma guitare possède le numéro 103 ! Elle a été construite en décembre 2004. Je joue sur cette guitare chaque jour , au moins deux heures . Au fil du temps , cet instrument a acquis une qualité incomparable. Cette guitare ira en se bonifiant au fil du temps. A l'acquisition son coût était de 3290 euros . Cette même guitare , fabriquée aux Etats-Unis , coûtait le double ! Son prix est , toutefois le même, sur tout le continent Européen . FOwear : post fusionné, Déplacé et édité par soucis de clarté merci pour ton témoignage.
×
×
  • Créer...