Aller au contenu

kiki33

Guitariste
  • Compteur de contenus

    888
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de kiki33

  • Rang
    Acoustic addict
  • Date de naissance 10/05/1995

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Ville
    Lesparre (33)
  • Styles musicaux
    Musique, skate, surf, gratte, plage, voir mes potes

Contact Methods

  • Website
    http://ultimategratte.niceboards.net/

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Pffff athena tes trop con jtai deja di que jsuis pa roux
  2. ok ok juste un truc a dire avant de partir AthenA, tu sais pas a qui tu t'adresse, j'suis pas con et j'ai pas dit que t'étais con
  3. c'est pas a toi que je m'adresse toi au moins t sympa et au moins depuis hier soir a 23h00 ma gratte est accordée
  4. j'crois plutot que je vais voir mon oncle guitariste lui au moins il est sympa et j'crois qu'il a plus d'expérience que vous
  5. nan pas a la prochaine j'me barre AthenA, t'as pas eu beaucoup d'expériences avec les roux pour dire ça
  6. Allez au revoir tout le monde je m'en vais vous serez mieux sans un gros con sans moi
  7. j'donnerais pas de seconde explication et puis J'en ai marre de faire des trucs bidons même quand je fais un truc bien c'est bidon
  8. c'est pas un cours d'histoire donc ok j'ai compris c'est toujours nul ce que je fais
  9. ah bon? j'vous avez prévenu et nan j'suis pas débile
  10. voilà le début de mon bouquin: Chapitre 1 : 2012,le monde est rongé par une guerre atomique et seule une partie du continent Américain est épargnée pour le moment. Tout ceci uniquement l’Allemagne avait attaqué la France. Les Etats-Unis sont les seuls à ne pas participer à cette guerre. Mais nous savons désormais qu’une grande partie de la Russie et de la Sibérie est dévastée, chose due aux pluies d’armes atomiques en tout genre. Chaque pays essaie de toujours se doter d’armes plus performantes, donc a lieu une course a l’armement plus importante et plus dense que celle de la Guerre Froide. Mais seuls les Emirats arabes unis et les Etats-Unis d’Amérique ont le plus grand stock et donc ne participent pas a cette course a l’armement. En parlant de l’état de la Russie, seul une petite partie de l’ouest autour de St Petersbourg n’est pas dévastée. Autrement tout le reste n’est que désolation apocalyptique ou rien ne vit, rien ne pousse et surtout seuls des AMV (sorte de robot piloté de l’intérieur par un soldat situé au niveau de la tête du robot) de toutes les nations se battent. Tout n’est que champ de ruines en Russie. En Afrique, plusieurs nations émergent du tiers-monde et se différencient des autres. Le monde change de visage, plus rien n’est comme avant. Des attentats terroristes fleurissent de partout… L’image que nous connaissions du monde a été totalement effacée, on ne sait pas si le monde resistera a cette guerre ou non, en tous cas, nous avons du soucis a nous faire. En France, la situation est critique, leur voisin, l’Allemagne a basée sur toute la longueur de la frontière, des missiles pointés sur Paris. Ce ne sont pas des missiles ordinaires, ce sont des missiles enrichis en éléments hautement radioactifs très instables qui ne peuvent êtres détruits en vol. Si l’Allemagne envoie ses missiles, Paris n’existera plus. Les dirigeants de tous les pays en guerre ne savent plus quoi faire et vivent reclus dans des abris anti-atomiques, laissant le pouvoir à l’armée qui est libre de toute action. Seul le président des Etats-Unis a le pouvoir d’arrêter cette guerre mais il n’a pas le courage de le faire. Notre histoire pourrait s’occuper que de la guerre mais ceci n’en est point l’objectif principal mais l’objectif secondaire. Pourrait il y avoir pire situation ? Peut-être… Seulement, avec le monde en guerre, les alises psychiatriques fleurissent de gens dangereux, troublés par la situation actuelle et surtout au mental et à la psychologie fragile. Le seul problème c’est qu’en Amérique, cette situation empire, à telle point que certains asiles étaient pleins a craqué et la population craignait que certains en profitent pour s’échapper mais les asiles américains étaient pourtant réputés pour leur sûreté. Quoique cela dépendait des gens internés. Mais ce qui devait arriver arriva. Les Etats-Unis entrèrent en guerre contre le Japon, qui possède en ce moment même la plus grande force atomique jamais vu en Asie. Mais les Japonais, sûrs de leur coup, voulurent tout d’abord attaquer Washington mais se résignèrent car une trop grande force de protection entourait la ville. De plus les Etats-Unis avaient une trop grosse force de frappe qu’ils mettraient a profit a la moindre attaque des Japonais. Physiquement les Etats-Unis et le Japon n’étaient pas en guerre car aucun acte de guerre ne s’était produit mais diplomatiquement ils étaient en guerre. Le Japon était devenu un gigantesque empire et avait la troisième plus grande force de frappe atomique au monde et n’hésitait pas a s’en servir contre quiconque s’approchait trop près du Japon avec son armée. Cependant un asile était réputé pour sa cruauté envers les internés et les cas de suicide n’étaient hélas pas rare mais cela réconfortait les Américains de la région qui voyait cet asile se désengorger. Mais plus tard cet asile fut une nouvelle fois plein a craquer mais ce que redoutait par-dessus tout les autorités du comté c’était un interné en particulier. C’était un cannibale extrêmement violent, multi récidiviste. On avait beau l’interner, même dans un asile de très haute sécurité, il réussissait toujours à s’évader. Quoique sous l’âme démoniaque du personnage, on puisse voir quelqu’un de très attaché a l’art et surtout a la musique et a la poésie. Il aimait par-dessus tout la musique mais détestait la musique moderne, il préférait ce qu’il appelait « La Vraie Musique ». Pour lui rien ne valait les grands artistes comme Mozart et tout les grands compositeurs de la Musique Classique mais il aimait plus que tout le grunge dont Nirvana. Pourquoi ? Car il avait été bercé durant toute son adolescence par ce groupe grâce à ses parents. Il connaissait personnellement Kurt Cobain (il l’avait rencontré a 12 ans et avait 14 ans quand Kurt s’est suicidé) et était un confident pour lui. Il a commis son premier meurtre à l’age de 18 ans et il a 44 ans. D’après lui, c’est dû à la mort de ses parents. Mais il est connu pour des actes de démence depuis l’adolescence. Plusieurs psychiatres et psychologues se sont penchés sur son cas mais n’ont jamais dit qu’il était a tendance cannibale car il cachait bien son jeu. Il a été interné pour la première fois à 20 ans mais n’as jamais passé plus d’un an dans chaque asile. Et ses filatures pouvaient durer des mois. Sa dernière arrestation l’avait reconduit à l’asile ou il était resté jusqu'à présent. Il savait pertinemment que s’il sortait des Etats-Unis et qu’il allait n’importe ou dans le monde il serait sur un territoire en guerre et il détestait la guerre plus que tout. Il s’appelle Kyle Wilde. Personne ne prenait vraiment au sérieux la menace qu’il pouvait représenter a lui seul. C’est un psychopathe. En Europe, il avait accumulé procès sur procès et comme la peine de mort était de nouveau pratiquée, s’il risquait d’aller en Europe, il n’en reviendrait pas. Il le savait mais la mort ne lui faisait pas peur. Puisqu’il donnait lui-même la mort. Mais il pensait qu’il ne lui restait pas beaucoup de temps à vivre. Cela faisait maintenant deux mois qu’il était dans sa cellule, mais il décida de s’évader encore une fois. Il savait que des contrôles médicaux n’allaient pas tarder à venir et il allait en profiter. Chapitre 2 : Donc contrôle médical oblige, on transféra Kyle de sa cellule vers l’endroit ou on allait vérifier s’il était en bonne santé. Ils vérifièrent tout et malencontreusement, un infirmier bouscula le médecin qui lâcha un instrument. Kyle le récupéra avant qu’il ne touche le sol et le dissimula sous sa manche, sans que personne ne s’en aperçoive. Puis il retourna dans sa cellule. A la nuit tombée, un garde faisait régulièrement le tour du couloir de très haute sécurité pour s’assurer qu’il n’y avait aucun désordre. Mais Kyle attendait et quand le garde fut parti, il essaya de crocheter la serrure. Ce qui dura longtemps mais il réussit quand même a crocheter la serrure. Il se tapit donc dans les ténèbres du couloir, arriva vers une porte blindé dont il connaissait le code d’ouverture (personne ne savait comment il l’avait obtenu) et se dirigea vers la sortie. Bien entendu il tomba sur quelques gardes sur son chemin mais ils furent vite hors d’état de nuire. Il les avait tués. Puis il prit une échelle, la mit sous une trappe de ventilation et quitta l’asile par les tuyaux de ventilation tout ceci avant que l’alarme ne se déclanche. Kyle était libre, mais pour combien de temps ? Ce qui l’étonnait c’est qu’ils n’avaient pas profités de la procédure de peine de mort pour s’en débarrasser. Son plus vif souvenir fut sa rencontre avec LE GRAND Kurt Cobain, son idole de toujours. Il avait toujours entretenu avec lui une étroite confidence. Il lui écrivait souvent des lettres et voyait l’état de Cobain s’empirer. A vrai dire, l’état de Kyle s’empirait aussi et ils voulaient tous deux se suicider. Quelques mois avant la mort de l’artiste, il lui écrivit cette lettre : « Kurt, tu est tout pour moi, je sais ce que tu ressens en ce moment. Je sais ce que tu veux sans doute faire, mais si tu pars, non seulement je te perdrais mais le monde perdra un des meilleurs. Toutes tes chansons me permettent de rester en vie, tu me permets de rester en vie. Je ne saurais que faire sans toi. Je sais ce que tu traverses, que tu veux en finir. Je ressens exactement la même chose que toi. Comme je te l’ai déjà dit, je suis né le même jour que toi, je suis et serais ta renaissance, ton prolongement, ta suite. Ne fais pas ce que tu ne pourras pas réparer, tu es un frère moi, tu es tout pour moi. Nous voulons faire la même chose, ne vas pas où je ne peux te suivre, je n’y survivrais pas. Don’t load up on gun and bring your friend, please I’m so happy cause today I’ve found my friend, it’s you Come as you are, as you were, I’m your friend Kurt, je sais ce que tu ressens, nous ressentons la même chose, ne t’aventure sur aucun chemin où tu ne reviendras pas. Je n’y survivrais pas. Ce n’est pas le confident qui te demande ça, c’est l’ami qui te l’implore. Be safely Kurt. » Il aimait Kurt plus que tout, et le jour où il sut qu’IL s’était suicidé, il pleura, pleura sans fin, en étant inconsolable. Mais la seule chose qui pouvait l’apaiser surtout dans ce cas là, c’était l’écoute de ses CD de Nirvana. Mais la vie continuait et ses envies de suicide s’étaient transformées. Il voulait tuer les autres. Personne ne sait pourquoi d’ailleurs. Sa première victime (quand il avait 18 ans) fut une adolescente de 15 ans et demie blonde, aux yeux verts, de taille moyenne mais avec des formes. On remarquera qu’il ne s’était attaqué qu’à deux filles et le reste fut des garçons ou des hommes adultes. Mais jamais de femmes adultes, ce qui laissait perplexe les autorités quand elles lisent le très long dossier qui lui est consacré. Il avait, durant un long moment (5 ans), était l’ennemi N° 1 aux Etats-Unis. De plus, il ne s’attaquait qu’a une certaine tranche d’age. Les enquêteurs affirmaient qu’il s’attaquait toujours à des hommes entre 16 et 26 ans et jamais au dessus. Il ne s’attaquait qu’a des blancs, souvent de grande taille, souvent bruns aux yeux bleus mais cela changeait souvent. Il signait toujours ses meurtres par une rose noire tachée du sang de la victime précédente et cette rose était toujours dans la main droite de la victime contre sa poitrine. Quand on arrivait sur les lieux des agressions soit la victime agonisait soit elle était déjà morte. Peu de personnes sont restées vivantes après s’être fait agresser par Kyle. Mais se qui frappait quand on arrivait, c’est les blessures des victimes. Toutes mordues a différents endroits. La plupart des morsures étaient sur le visage et le torse. Toutes les victimes avaient les joues arrachées, la langue arrachée, la moitié de la chair du visage a l’air libre. Souvent et c’est vraiment ce qui frappait, quand on enlevait le haut des habits de la victime et si elle était encore vivante, on voyait un peu la moitié gauche du cœur qui battait. Il épargnait toujours la gorge des victimes. Il y avait aussi un billet d’un dollar avec la rose dans la main droite de chaque victime. Quelques fois, il se donnait la peine d’écrire quelques lettres.
  11. mais nan je connais le truc t'attend le machin tu lit et après tu dis que c'est nul
  12. alors ok demain je vous le donne mais je sais comment ça va finir encore j'vais avoir du truc style "Ah mais c'est nul, c'est mal écrit, c'est mal enchainé..."
  13. nan demain j'me le note et pis c'est moi qui décide
×
×
  • Créer...