Aller au contenu

JoGuitar

Guitariste
  • Compteur de contenus

    33
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de JoGuitar

  • Rang
    Guitariste en herbe
  • Date de naissance 01/01/1953

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Ville
    Paris
  • Matériel
    - Guitares acoustiques -
  • Styles musicaux
    - Finger-Picking - Blues -

Contact Methods

  • YouTube URL
    http://www.youtube.com/bigerjoel
  1. La guitare MARTIN "Dreadnought Junior" C'est un nouvel instrument. Une réactivité qui rappelle les petites guitares Martin "Pré-War". C'est un improbable compromis entre une dreadnought et un modèle O. C'est tout simplement extraordinaire. Sur la photo je l'ai déposé dans un étui pour format OM. On a ainsi une idée de sa taille. Montée en tirant "Médium" 13/56, on a pourtant l'impression de jouer sur de l'extra-light, du "chewing-gum ! La largeur du manche, au sillet de tête est de 44,5 mm. Que du bonheur. (Je mesure, en fait c'est un vrai "45 mm" !). Je n'ai jamais touché un instrument aussi "facile" et qui sonne avec autant d'excellence. C'est surnaturel. C'est une très grande innovation MARTIN qui vient étoffer le catalogue de la marque. Une très grande guitare cachée dans un petit format. Le diapason court de 605 mm y est pour beaucoup ! Qui a déjà essayé une petite "O" d'avant guerre sait de quoi il en retourne chez Martin. Cet instrument "moderne" évoque étrangement les caractéristiques sonores de ses glorieuses ancêtres. Je fais un accord "standard", disons un MI majeur. J'ai soudain peur d'avoir gratté les cordes trop fort car la guitare semble à la limite "d'exploser". C'est divin. Mais je fais quand même gaffe ! La guitare, une fois branchée dans un système de sonorisation, (ampli ou sono), est fabuleuse. L'installation est à la hauteur de la qualité légendaire. Le fameux "grain" Martin n'est pas seulement restitué mais sublimé. Fishman Sonitone. Toute massive, cette guitare est un enchantement. Sobriété. "Roots". Simplicité. Aucune fioriture. C'est fait pour sonner, pour résonner pour faire de la musique. Et, avec des cordes "Medium" il n'y a jamais aucun problème de justesse. C'est appréciable. Cerise sur le gâteau, on peut même la trimballer partout sans se faire d'inutiles angoisses existentielles. Barbecue, chalet, montagne, mer, grotte, chambre à coucher, cave, grenier, salle à manger, chapelle, le pote encore bourré ou le bistrot du coin, elle résistera à tout ! Pas de vernis "Bling-bling". C'est à gerber pour les amoureux du clinquant. Pour les autres, c'est que du bonheur. Aucun risque donc de voir des rayures en lumière rasante. Non ! Le manche est d'une pièce, (selected hardwood) et pas en ignoble "Stratabond". Enfin une superbe guitare de "Marque" dont on n'a pas trop à se soucier en jouant dessus comme un dément, un soir de fête ! On peut même poser son sandwich au thon sur le fond qui, une fois la guitare posée à l'envers, fera très bien en "table de pique-nique". Un gobelet rempli restera stable. Un simple coup de chiffon et c'est propre. Même les taches de pinard ne marquent pas le bois. Le sapele massif du fond et des éclisses, ainsi que l'épicéa de Sitka massif de la table, sont polis à la main et présentent cet aspect "huilé" du plus bel effet. Le manche bien "vintage", aspect "huilé" également, est pourtant d'une facilité déconcertante. Tous les bois sont évidemment massifs. La touche et le chevalet sont conçuent en "Richlite". C'est réellement étonnant. Le même confort que l'ébène. Le même contact. Une certaine chaleur sous les doigts qui rajoute encore à l'émerveillement. Et plus solide que l'ébène encore ! Attention toutefois à ne pas se méprendre. Cette guitare Martin "Dreadnought Junior" n'a strictement rien à voir avec le modèle "Baby" de chez Taylor. Mais alors aucune comparaison possible. Ni dans l'intention, ni dans la conception. Même pas un peu. Mais si on veut vraiment, on peut faire pareil avec... Et pour un prix défiant toute concurrence. Ce qui chez Martin reste le luxe suprême. Une petite merveille... Put-Hein, j'en suis dingue ! Arrêtez-moi ou je fais un bonheur !
  2. Le millésime D'aucun pourrait me demander, et c'est bien légitime, < Pourquoi donc ce millésime, cher passionné de guitares Yamaha ? > Je me fais fort, et le devoir, d'éclairer cette question, ici, sur ce superbe forum. Comme le bon vin, les bons instruments ont leurs millésimes. Le modèle LS 16, avant 2010, est peut-être plus "basique" que le modèle ultérieur. Un manche en trois parties. Une lame de palissandre prise en sandwich entre deux lames d'acajou. Les filets de caisse, (bending), sont encore en plastique, (boltaron). Le barrage en "X" est avancé mais constitué de lames d'épicéa légèrement plus épaisses. Le "Bracing" de renfort des éclisses est plus fin. Le modèle antérieur à 2010 est fabriqué à Taïwan, dans l'usine de Kaohsiung. Depuis 2010 le modèle est produit en Chine, dans l'usine de Hangzhou. Le modèle proposé depuis 2010 est sans aucun doute plus sophistiqué, d'une fabrication plus "pointue". Les tables en Engelman massif sont de toute beauté et sont traitées par torréfaction "A.R.E." Cette méthode, de plus en plus appliquée, même sur les entrées de gamme, peut interroger. Le vieillissement naturel du bois élimine la lignite, (tanin), dans le temps et la durée. Alors que le traitement par torréfaction supprime la lignite de façon brutale. Qu'en sera t-il des tables ainsi traitées, (maltraitées ?), dans dix, quinze ou vingt ans ? Nul ne le sait. Personne ne peut en confirmer ou en infirmer les réels bienfaits. Dans le doute, personnellement, je trouve qu'une table vieillie naturellement est hautement préférable. Les modèles produits avant 2010 restent donc conformes à une tradition séculaire. Comme tous les bons instruments, les années de productions peuvent définir leurs qualités. Toutes les grandes marques ont des modèles qui sont plus recherchés que d'autres. YAMAHA FG 1500 - Ancêtre du modèle LS 36 - Pour l'exemple, le modèle FG 1500, (Format LS), joué par Bert Jansch durant 30 ans, est très recherché. Ces merveilleuses guitares, produites au début des années 70, atteignent aujourd'hui des sommes folles. Le marché du Vintage gagne à présent toutes les guitares d'exception, toutes marques confondues. Avant 1973, ces guitares étaient fabriquées avec un palissandre de Rio pour le corps. (Eclisses et fond) Après, pour une plus grande stabilité et une meilleure qualité sonore, il leur a été préféré le jacaranda. En cliquant sur les photographies, je découvre émerveillé, ce sublime et rare modèle FG 1500 de 1972... _________________________________________________________________________________
  3. Je cherche une guitare acoustique Yamaha LS 16. Je suis intéressé par un type de modèle particulier. Une fabrication entre les années 2004 et 2010. Bien évidemment une guitare en parfait état. Sans coups ni rayures sur la table et le corps. La guitare sera dans son étui semi rigide d'origine. La guitare sera d'une justesse absolue. Les frettes seront en parfait état. Aucune transformation ultérieure. Aucune réparation. Etat impeccable. Le numéro de série de ces instruments commence par la lettre "Q". Exemple : QMK 138 805 = Guitare sortie d'usine le 13 avril 2006. Il faudra donc me préciser le Numéro de série de la guitare. Paiement en main propre contre l'instrument. Prix 500 euros. Premier contact exclusivement par téléphone. Transaction en France exclusivement. Votre No de téléphone fixe et portable. Aucune autre formule ne sera acceptée. Facture exigée... Me contacter ici, en messagerie privée - Aucune réponse sur le forum - ___________________________________________________________________________________
  4. Ils se sont dépêchés de l'incinérer Aux Etat-Unis, comme dans la plupart des pays occidentaux, la procédure est souvent la même. Lorsqu'un individu est retrouvé mort, il y a un médecin légiste et un rapport d'autopsie. Lorsqu'un individu est retrouvé sans vie, surtout chez lui, la police ouvre une enquête. Certes, dans le cas qui nous occupe, ces procédures semblent, en apparence, avoir été respectées. Mais, surtout si personne n'a rien à se reprocher, un corps n'est jamais incinéré deux jours après le décès. Il y a un minimum de cinq jours. Et tout particulièrement lorsque le mort est une célébrité... Il y a une expertise sous forme d'autopsie. Puis il y a une contre expertise qui confirmera ou infirmera. Des organes vitaux seront toujours prélevés, décortiqués, analysés et examinés sous toutes les coutures. Là, curieusement, étrangement, comme pour rendre impossible une vérité, Prince a été incinéré. Prince, pour son plus grand malheur, comme beaucoup de célébrités, a eu le grand tort de cracher dans la soupe. Comme la plupart des stars planétaires, Prince a eu recours au même processus lui assurant la gloire. La fortune, la célébrité sont assurées si l'artiste talentueux fait le nécessaire au début de sa carrière. L'artiste "protégé", sera aidé, poussé, stimulé et hissé tout en haut de la...................."pyramide". Le prix à payer est proprement "démoniaque". Tant que l'artiste sera docile, il sera assuré du "pouvoir". Mais s'il cherche à renier l'accord initial, en se convertissant, par exemple, il rompt un clause essentielle... L'artiste, lorsqu'il fait le nécessaire, pour éviter de rester dans l'ombre, sait ce à quoi il s'engage. Pour l'éternité. S'il tente de s'y soustraire, l'autre partie du contrat, viendra chercher ce qui lui revient de droit. Avant que le contractant ne tente de s'y soustraire, voire d'y échapper. Une utopie qui en a emporté bien d'autres. Seulement voilà, le "patron", soucieux d'agir dans l'obscurité tamisée de son bureau, fait les choses biens. Il vient chercher ce qui lui revient sans laisser de traces. Du moins laissant le moins de traces possible. Aussi, comme les autorités sont à ses ordres, il faut faire disparaître toutes possibilités de "preuves". Ce principe apparaît clairement dans nombre d'affaires récentes ou du même genre. Dans tous les milieux. Que ce soit dans le showbiz, dans la littérature, en politique, dans la finance, il ne faut pas cracher dans la soupe. C'est spécifié, en bas, à droite, dans le contrat que signera de son sang, le postulant... Il y a la curieuse absence officielle de testament, alors que l'artiste était entouré d'une armada d'avocats ! L'artiste n'a jamais demandé à être incinéré après sa mort. Là aussi, qui a donné cette curieuse directive ? L'incinération ne fait pas partie du dogme des Témoins de Jéhovah dont faisait partie Prince depuis 1992. Adieu Prince. Je t'ai vu trois fois en spectacle. 1985 - 1988 - 1998 - Quel talent tu avais !
  5. Accorder la guitare un ton en dessous J'ai découvert, il y a longtemps déjà, les prodigieux avantages d'accorder une de mes guitares un ton en dessous. Au lieu d'accorder cette guitare en Mi (standard LA 440), je l'accorde en Ré. Les avantages sont nombreux. Cette guitare a une profondeur tonale absolument étonnante. Une puissance époustouflante. Un sustain exemplaire. De plus, la justesse de cet instrument est au-dessus de toutes considérations. C'est un vrai bonheur d'en jouer. Pour supprimer cet effet bien normal de "pleurs", je monte des cordes de tirant médium. Des tirants 13 / 56 Je compense ainsi la "mollesse" induite par la tension moindre. Je fais disparaître cette impression "élastique". Je compense, autant pour la tenue du manche que pour la tenue de l'accord. Puissance et justesse assurées. Je ne suis donc pas obligé de toucher au trussrod, ce que je rechigne toujours à faire. Pas de réglage nécessaire. Je désire jouer en duo ou en formation en respectant l'accordage "standard" ? Je mets le capo à la deuxième case. Me voilà avec une guitare accordée "standard". Les cordes médiums jouent là un rôle de tout premier plan. La guitare sonne bien. La guitare est d'une justesse absolue. Il y a quelque chose sous le bout des doigts. Le diamètre plus important des cordes, de tirant "Médium", ne sera pas plus douloureux pour les doigts. Les cordes étant moins tendues, la pression pour les faire sonner sera forcément moindre. Un vrai plaisir. J'applique ce principe à une guitare de format OM. Exclusivement pour le jeu en fingerpicking et aux doigts. Pour le médiator, il faudra apporter une grande attention à l'action afin d'éviter le "buzz" des cordes qui frisent. Pour le Bluegrass et le travail au plectre, ce principe n'est sans doute pas vraiment la panacée. Depuis trois siècles le diapason n'a cessé d'être monté à des fréquences toujours plus hautes. Cela a nécessité de renforcer les instruments au détriment de leurs sonorités. Nous en sommes au LA 440. Alors qu'à l'époque de la renaissance, par exemple, le La était fixé aux environs de 420 fréquences / seconde. Et, il est fortement question de monter ce diapason au LA 450. C'est dire la perte qui attend les instruments à cordes ! _____________________________________________________________
  6. Les cordes d'Addario J'ai longtemps utilisé ces cordes. Ma préférence s'est toujours portée sur le modèle EJ-16 (12 / 53). Je trouvais que ces cordes étaient le compromis idéal. Bonne tension. Bonne tenue à l'accord. Je les ai même souvent préféré au modèle EXP-16 de chez d'Addario. (Même tirant 12 / 53). Depuis quelques temps, je suis revenu aux cordes Martin M-140, tirant 12 / 54. Elles "ferraillent" un peu plus les deux premiers jours. Ensuite, c'est superbe durant dix jours. Je joue chaque jour entre deux et trois heures. Aussi, mes cordes sont soumises à l'épreuve. Je préfère en changer tous les premiers de chaque mois. Le coût des cordes Martin est moindre. Ainsi je ne sacrifie pas la sonorité de mes guitares à cause de quelques pennys. Pour le style Fingerpicking, avec onglet au pouce, les cordes Martin conviennent parfaitement. Bien sûr, depuis plus de cinquante ans de pratique, je pense avoir tout essayé. Ou presque. A partir de 1973, , j'utilisais la marque Darco. Excellente mais aujourd'hui introuvable. J'ai cessé de trouver Darco en importation en 1986. Je suis passé alors aux cordes d'Angelico. Mais, le pire que j'ai trouvé, pour ôter toute personnalité à une guitare, c'est Elixir ! Toutes ces cordes censées durer plus longtemps grâce à un revêtement "miracle" dénaturent. Toutes les guitares équipées de ces cordes à revêtement, sonnent pareilles et sans personnalité. Toutes ces considérations concernent évidemment exclusivement mes guitares acoustiques. Pour ma Gibson Lespaul "Deluxe", de 1971, j'utilise, depuis toujours "Ernie Ball". C'est sympa... ________________________________________
  7. Les produits d'entretien Pour la touche en ébène de mes guitares acoustiques, j'utilise de l'huile de clin clarifiée et purifiée. Je suis peintre d'Art. Aussi, j'utilise exclusivement des produits de très haute qualité. Que j'ai comparé... Je fais venir mes produits, peintures, ambre dissous, essences et huiles depuis la maison BLOCKX. J'utilise les produits de cette entreprise familiale et artisanale située en Belgique depuis près de 40 ans. Ci joint, l'adresse. "Le Tombeu 10, 4550 Nandrin, Belgique" - +32 85 41 11 62 Je fais cuire mes huiles de lin deux fois huit heures au bain-marie. Cela assure un principe siccatif très rapide. L'huile de lin cuite permet de délayer les pigments comme si c'était de l'eau. L'écriture du pinceau est fluide. J'y rajoute une infime partie d'ambre dissous. Une goutte pour 10 cl. Je laisse le mélange se faire sur 24 h. BLOCKX a retrouvé, il y a plus d'un siècle, le secret de la dissolution de l'ambre jaune, résine fossile. Une fois par an, je démonte toutes les cordes de mes guitares. Avec un médiator en plastique, je gratte la touche. J'insiste longuement contre les frettes, là où se dépose la "pâte", mélange de résidu de sueur et de poussière. J'évite absolument de prendre de ces boules de fibres métalliques 000 qui ne respecte pas vraiment le bois. Lorsque tout est propre, avec du coton, (toujours du coton hydrophile), je frotte longuement la touche. A présent l'ébène présente cet aspect de propreté et presque de brillance, qui lui sont si particulier. J'applique quelques gouttes d'huile de lin cuite et je parcours, avec insistance toute la touche. Je laisse l'huile de lin cuite imprégner le bois. Pendant ce temps, avec une eau savonneuse, je nettoie la caisse. Le produit vaisselle, (Bio dégradable), dilué dans de l'eau déminéralisée, reste le meilleur des nettoyants. J'évite toujours d'utiliser des chiffons. Je donne ma préférence à une boule de coton hydrophile. C'est mieux. Lorsque la caisse de la guitare est propre et dégraissée, je l'essuie soigneusement avec une boule de coton. Puis, je retourne avec ma boule de coton, pour essuyer les résidus éventuels d'huile sur la touche. A présent, la touche est bien noire, imprégnée d'huile de lin cuite. L'ébène est brillant. Magnifique et régulier. Mais, en l'absence de tels produits "Bio" et "Maison", les produits du commerces sont souvent très bien. Les marques sur les cliché ont fait leurs preuves et sont souvent le meilleur des pis aller. Tout spécialement pour les guitares électriques...
  8. Merci pour vos gentils commentaires. Je suis très touché. Mon plaisir est double. Du matériel fiable qui permet d'immortaliser mon travail. Des retours très sympathiques de tous les forums où je partage tout cela. En cadeau, avec la même configuration. Yamaha LS 36 "Custom-Shop" Tascam DR-05 Samsung MX10 Et le plus important : le guitariste... Bonne découverte.
  9. Deux nouvelles vidéos réalisées avec la même configuration. Guitare Yamaha LS 36 "Custom-Shop" Enregistrement avec le Tascam DR-05 Filmé avec Samsung MX10 Bonne découverte...
  10. Yamaha guitar LS 36 "Custom-Shop" Hamamatsu, Japan Enregistrée avec le TASCAM DR-05 Filmée avec la caméra SAMSUNG MX10 L'an dernier, le 3 juillet, est arrivée ma guitare. Je possède déjà le modèle LL 36, de format Dreadnought, idéale pour le jeu au médiator. Je voulais le modèle LS 36 depuis longtemps. Modèle plus petit, idéal pour le finger-picking. Ma guitare Martin OM 28V ne m'a jamais donné satisfaction sur tous les plans. Alors que ma guitare Yamaha est très proche de la perfection que je souhaitais. Meilleures qualités des bois, meilleures finitions, meilleures conceptions. Depuis peu, je me suis offert un TASCAM DR-05, petit enregistreur absolument fameux. Stéréophonique et proposant une multitude d'effets, c'est le magnétophone de poche idéal. C'est donc avec un grand plaisir que j'enregistre mes compositions sur mon nouveau matériel. J'affectionne une sonorité "naturelle", sans effets studio, car mon jeu est précis. Je n'ai donc pas besoin de dissimuler quelques imperfections derrières des artifices sonores. Mon, jeu, d'une précision diabolique est donc très fidèlement reproduit. Le TASCAM est idéal. Nous pouvons avoir un aperçu très détaillé, descriptif et représentatif en cliquant sur les liens : - My Tuesday Morning --------https://youtu.be/2Gf2fo1IT1I - My Wednesday Morning --- https://youtu.be/VIBl3jXOYRo Comme on peut le constater, le résultat sonore est de toute première qualité. A bientôt pour de nouvelles vidéos _______________________________________________________________________
  11. _____________________________ Cher "toffy" Merci pour vos appréciations quand à ma peinture. Pour toutes informations concernant cette guitare d'exception, c'est uniquement par messagerie privée. A bientôt.
  12. Bonjour Il n'est pas exclu que je mette en vente une superbe guitare acoustique, Custom-Shop, très haut de gamme de chez Yamaha. Comme neuve, de partout ! - 99,99% - Modèle LS36 fabriquée à Hamamatsu,( Japon), au fameux Custom-Shop de la marque du géant Asiatique. Inutile de me proposer un échange, c'est NON ! Me contacter par messagerie privée, ici, sur le site.
  13. LES BELLES HISTOIRES DE TONTON PICKING Depuis plus de quarante cinq ans de pratique (ouh le vieux) , je pense avoir fait le tour de ce qui se faisait en cordes de guitare . A la fin des années soixantes sont apparues les premières cordes d'origine américaine . Avant , il y avait le choix entre Argentine , Argentine ou encore Argentine . De chez Savarez . Inutile de préciser qu Argentine était au Finger-Picking ce que Jean-Claude Van Damme est au Prix Nobel de Littérature . C'est vers 1968 qu'arrivèrent sur le marché les cordes d'Angélico , Darco et Martin . Ces cordes étaient proposées en plusieurs tirants . Extra-light - Light - Médium et Heavy . Très rapidement ces cordes eurent un succès compréhensible . Sur ma première guitare Folk , en 1971 , une Yamaha FG-180 "Red Label" , il y avait des cordes Yamaha light . Elles ont tenu longtemps mais étaient introuvables en France . Il fallait donc se replier sur Martin ou d'Angélico . D'Angélico me paraissait rapidement le meilleur choix . Je tiens à préciser que contrairement aux affirmations des marchands Français , Yamaha fabriquent ses propres cordes . Pas extraordinaires , mais sympathiques dans la durée . (Voir photo) . Il faut les commander directement à Hamatsu au Japon par pack de dix (délai d'environ un mois) . Toutes les années soixante-dix , sur mes Martin (D-28 et D-18 ) , j'ai utilisé des cordes Martin . Tirant Médium sur la D-28 et tirant light sur la D-18 . Sur ma Yamaha FG-2000 en palissandre de Rio , j'utilisais les d'Angélico médium . C'était mieux pour cette guitare format "L" ... Dans les années quatre-vingt sont apparues d'autres marques de Cordes . Certes , lorsqu'on est habitué à un matériel fiable , qui a fait ses preuves , il est difficile de passer à un autre . Au bout de dix ans d'utilisation , on a forcément des callosités dans les oreilles et tout cela manque de réelle objectivité . Je suis donc retourné très vite à mes "valeurs sûres" et à mon matériel habituel . Dans les années quatre-vingt dix , n'étant plus vraiment "professionnel" , je me contentais d'éxpérimenter les marques que me conseillait un ami , propriétaire d'un grand magasin de musique ayant pignon sur rue ................... de Douai . J'ai eu le plaisir de découvrir la marque d'Addario et ses cordes EJ-16 phosphore-bronze . J'étais étonné par la clarté de leur son , l'incroyable durée des qualités sonores , leur équilibre tonale et leurs longévités . Un peu comme les cordes "Darco" , dans la seconde moitié des années soixante dix . Au début des années deux mille sont arrivées les "Alchemy" de Dean Markley , les "Ernie-ball" et autres "Elixir" . Rien de bien convaincant pour un vieux briscard comme moi . Les cordes "Elixir" me donnaient l'impression de faire sonner toutes les guitares de la même façon et manquaient singulièrement de cette possibilité de laisser s'exprimer le "caractère" du guitariste . C'est une opinion personnelle et très subjective . Pour faire court , ces cordes ne me conviennent pas ! Ni les "Nanoweb" , ni les "Polyweb" ... Les cordes "Achemy" , offrent des médiums magnifiques . Par contre je n'aime pas leur "touché" un peu rugueux . Les cordes "Ernie-Ball" Titanium sont très sympathiques . Un "touché" très agréable . un "glissé" doux et discret mais , pour mon jeu , elles manquent de ce petit côté "punchy" que je trouve chez les d'Addario EXP-16 . Car , depuis quelques années , ce sont les d'Addario EXP-16 Phosphore-Bronze qui me conviennent le mieux . Malgré un "touché" un peu rugueux , ces cordes m'offrent des qualités sympathiques . Elles apportent à mes guitares profondeur tonale , puissance , clarté et précision dans le jeu en Finger-Picking . Je ne joue jamais en "struming" mais lorsqu'il m'arrive de "gratter" comme un psychopathe , pour "faire" un jeu neuf , les EXP-16 sont drôlement sonores ! Maintenant , il y a une seule certitude , un seul dénominateur commun . CHACUN A UN JEU PERSONNEL . C'est donc à chacun de trouver la marque et la référence de cordes qui convient le mieux à son jeu personnel . Ce qui convient à Kevin , ne conviendra pas forcément à Johnatan , qui , tous deux , ont pourtant la même Gibson L-5 , et jouent tous les deux " Tell me why" de Neil Young . Vêtus du même jean's troué et du même T-shirt . Singeant même la voix de fausset du "loner" ...
  14. ____________________________________________ Facebook . Page Yamaha LL36 ... J'y ai mis plein de photos de ma guitare qui l'a échappé belle . Et quelques vidéos où je la "pratique" pour son plus grand plaisir ( et le miens ) . http://www.youtube.com/watch?v=HQDkKZZZA0U&feature=share&list=UUmpiDoU2yJbdvFoVexHtKeA http://www.youtube.com/watch?v=mxxAtEq9rus&feature=share&list=UUmpiDoU2yJbdvFoVexHtKeA http://www.youtube.com/watch?v=A2rLHuTNH8Q&feature=share&list=UUmpiDoU2yJbdvFoVexHtKeA Bonnes découvertes ... ___________________________________________________________________________________
×
×
  • Créer...