Aller au contenu

Tagogibs

Guitariste
  • Compteur de contenus

    25
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Tagogibs

  1. N' enlève surtout pas ça, c' est comme cela dans quasi toutes les guitares acoustiques de qualité, cela sert à fixer les longerons du barrage entre-eux, à rendre plus solide la structure quoi ... tout à fait normal, Loll
  2. Tagogibs

    Hauteur des cordes.

    Bah non. Il y a risque quand on monte de forts tirants sur une guitare non prévue pour ( manche fin, barrage de la table léger, table fine,...) . Passer de 0.11 à 0.10 ou de 0.12 à 0.11 ne pose aucun problème Par contre, exemple : il est interdit de monter des tirants extra hards sur une Martin 000 ... en tous cas, dans la mienne de M000, c' est écrit en toutes lettres, majuscules encore bien.
  3. Si tu n' es plus à l' aise sur tes folks, il est probable que cela nécessite un réglage, refrettage, ou autre ... La plupart du temps un bon, un vrai luthier ( j'insiste.. pas le premier quidam venu, vendeur/bricoleur soi-disant luthier d' une méga-boutique d' instruments ( il y a parfois de vrais luthiers, mais c' est loin d'être la norme ! ) résout quasi tous les problèmes et même, il arrive parfois que l' instrument bénéficie alors d' une "playabilité" meilleure que quand il était neuf ! Je connais d' excellentes adresses en Belgique et sur Paris, mais du côté de Toulouse, je ne peux t' être d' aucun secours. @+
  4. Ces problèmes de blindage, de masse, que l' on appelle "bruits blancs" sont particulièrement agaçants ... et comme dit ci-dessus, les causes peuvent être multiples. Si c' est un problème d' absence de mise à la terre, vous vous en rendrez compte d' une manière très simple: Reliez une partie métallique de votre ampli à un tuyau de radiateur en métal par exemple, à l' aide d' un câble à pinces crocodile pour batterie de voiture. Si le problème disparait, c' est que vous n' avez pas de prise de terre ( même si la prise de courant est munie de la fiche dédiée, ce n' est pas pour cela que c' est forcément relié à la terre ..! ) Utilisez toujours les meilleurs jacks que vous pouvez vous offrir. Beaucoup de problèmes sont dus à des câbles extrêmement médiocres, aux blindages totalement insuffisants et, de toutes manières, à la durée de vie improbable ... Jouer avec une super guitare et la brancher avec un jack minable est une aberration . Ne vous attendez pas non plus à des miracles avec certains amplis particulièrement bon marché ... Enfin, si vous suspectez malgré tout des soucis causés par les connexions ( têtes de jacks, prises de ceux-ci) nettoyez-les avec un chiffon doux non pelucheux imbibé d' alcool isopropylique, ce qui résout la plupart des problèmes. Ce sont les premières choses à vérifier avant d' ouvrir votre gratte au pied-de-biche Loll Bien à vous Ajout mise en garde : Si vous nettoyez l' entrée jack de la guitare avec l' alcool isopropylique et que celle-ci est placée sur la table, comme sur une Gibson es335 , attention au vernis !!!
  5. oui, superbe ! un autre grand moment d' émotion, tant que nous y sommes ... Anna Maria Jopek & Pat Metheny http://youtu.be/VEhLj7nzzh4 autre style, plutôt ... la précision aussi diabolique que chirurgicale du jeu de JML ... Raju ! http://youtu.be/6LgGkWuOmSo
  6. Tagogibs

    Hauteur des cordes.

    @ Troubadour : Oui, mieux vaut confier ton instrument à un luthier compétent. Les risques de la popotte maison : - tu enlèves trop, ça frise, y a plus qu' à remplacer le sillet. - tu appuies plus fort côté aigu ou grave, l' angle de pente qui supporte les cordes n' est plus respecté. - limer sans rester strictement perpendiculaire et il n' y a plus qu' une arête qui touche la caisse, entraînant une perte de conduction sur la table ... Cela dit, si tu veux malgré tout y aller gaiement, pour descendre 1mm à la 12è frette il faut enlever 2mm au sillet. Vala vala ! Attention, le papier de verre doit être fixé sur une surface strictement plane, bien tendu, sur un bloc de bois par exemple, avec des punaises. La meilleure manière pour ne pas se planter est de mesurer de part et d' autre la hauteur à enlever, et graver de chaque côté une ligne sur le sillet avec une pointe métallique. Poncer dans le sens de la longueur, en le retournant de 180° régulièrement, et toujours en le maintenant en son centre. Eviter d' appuyer trop fort. Il vaut mieux être prudent et ne pas enlever trop d' une fois ... trop bas, c' est foutu ! Un grain abrasif trop hard est à proscrire. pas évident !
  7. Franck Gambale : chorus de folie sur Senor Mouse de Chick Corea http://youtu.be/PXXnj2Xp2LE
  8. WoW "The Commander", super, j' adore ! Autre registre : Pat Metheny & Michael Brecker, "Extradition" http://youtu.be/eU7liIhY_m8 Bonne écoute !
  9. Yop pour le fast fret, dito pour moi, très bon produit
  10. tous gâtés ---> fument trop, mais ont les moyens d' acheter du sirop
  11. Ne t' inquiète pas, le manche est sans doute à régler, simplement. Tu utilises des tirants light, le risque de dommage est donc infinitésimal. Il se peut très bien que le manche soit devenu moins concave, voire devenu légèrement convexe s'il était rectiligne. Et ce pour deux raisons : 1) décordage 2) nettoyage de la touche si effectué avec un liquide (en lutherie, quand on forme les éclisses, on mouille la face qui devra devenir convexe ) Maintenant, si cela se trouve, c' est dû uniquement aux cordes ! Toutes ne se valent pas, et à tirant égal, ne réagiront pas obligatoirement de la même manière (amplitude d' oscillation p.ex.) Je ne connais pas ces cordes et ne peux donc te donner d' avis à leur propos. ( Mes cordes : guitare électrique avec des elixir 0.12-0.52, Archtop Es jazz Thomastick lisses 0.13-0.53 , Folk D'Addario ou Martin phosphore bronze 0.11-0.52 , Nylon D'Addario Pro-Arte EJ44 extra-hard tension). Tu peux toujours déserrer le trussroad d' un quart de tour, pas plus ! Et tout doux ! S'il se trouve à la tête, enlever la plaque , insérer la clé fournie ou adaptée et tourner en sens inverse horaire, l' équivalent de 10min à 1/4 d'heure horaire grand maximum, en tenant fermement le manche sous le sillet de tête. Réaccorder, tu seras trop bas. /! A l'inverse, ne pas serrer le trussroad si on ne maîtrise pas le sujet !!! /! cette opération destinée à rendre le manche plus droit s' il est trop concave, doit s' effectuer avec une prudence maximale, instrument accordé 1ton plus bas. Je suis sûr que tu vas trouver une solution Salut, moi je ne les enlève pas, je glisse une peau de chamois entre les cordes et le manche et frotte perpendiculairement à celui-ci Si nécessaire, je passe d' abord un chiffon avec produit nettoyant au niveau des frettes, de la même manière. Idem quand je passe de l' huile de citron. Si un accès plus important est nécessaire (en cas d' oxydation des frettes sur certaines marques d' instruments) , alors je retire les cordes 1,2,5,6 et laisse celles de ré et le sol , donc les 2 centrales. Il est rarissime que j' enlève toutes mes cordes, je ne me souviens même pas avoir fait cela ! Si vous essuyez vos cordes avec une peau de chamois après avoir joué, puis passez celle-ci entre les cordes et le manche comme dit ci-dessus, normalement le manche ne s' encrasse pas. De plus, la peau de chamois contient une huile naturelle qui protège vos cordes de l' oxydation, dès lors, elles dureront aussi plus longtemps. Bien à vous
  12. Tagogibs

    Rasguedao

    Oui, c' est comme cela qu' il faut procéder. ensuite 1èr accord en noire P down et 2ème P up, la meilleure solution pour ce t° à 135 .
  13. Salut ! Je soupçonne que le manche à bougé . Causes les plus probables : 1) Tu as enlevé toutes tes cordes, plus de tension sur le manche, à éviter à tout prix ! (ou en respectant la procédure ci-dessous*) 2) Pire : enlever toutes les cordes, dans l' ordre, en commencant par l' aigu, ou l' inverse : tension forte coté grave, quedalle coté aigu dès que tu as hôté mi si sol (Edit : risque de vrille du manche, surtout avec de forts tirants ! ) => Quand vous changez vos cordes, remplacez celles-ci une à la fois, en laissant en place les autres ! *=> Si vous devez tout retirer pour une raison valable ( remplacement des frettes p.ex.) , relâchez la tension progressivement, pas couper les cordes à la pince !!! Autrement dit, abaisser l' accord d' un 1/2 ton, attendre. Ensuite par tons entiers, toujours en marquant des pauses. Virer toutes les cordes aussi sec peut s' avérer très dommageable pour votre instrument chéri ... à bon entendeur ...
  14. Tagogibs

    S'en pensez quoi ?

    Le SM58 c' est le micro passe-partout. Bien mais peut mieux faire Perso j' utilise ça comme micros pour chant: Neumann KMS105 (104 pour voix de femme ). Attention, il faut une alimentation phantôme 48V C' est pas le même budget mais c' est top top top. Ce n' est pas non plus le plus onéreux chez Neumann
  15. http://vimeo.com/28844486 J' écoute l' Artiste pour qui j' ai le plus d' admiration, Al . . .
  16. Senor Mouse , Al Di Meola http://www.youtube.com/watch?v=5P25itL5ZfE
  17. Bonsoir, je vais apporter ma petite pierre à l' édifice, mais bon, l' Admin a déjà pratiquement tout dit. Pour improviser correctement, un travail d' analyse préalable du thème, de l' oeuvre, est nécessaire, obligatoire. Bien sûr, cela nécessite des connaissances de niveau variable, suivant le gradiant de complexité harmonique des partitions. Autrement dit, quand on débute dans l' art d' improviser, il faut s' exercer sur des successions d' accords très simples, non modulantes de préférence (qui ne changent pas de tonalité de manière incessante), ou alors, avec une modulation bien franche et définitive à un moment donné, avec retour éventuel à la tonalité de départ pour conclure. Le but de cette nécessité d' analyse préalable est évident : savoir dans quelle(s) tonalité(s) jouer. Chaque tonalité (gamme) majeure s' harmonise comme suit ( exemple en do majeur ! ) : C , Dm , Em , F , G , Am , B° pour les triades ; CM7 , Dm7 , Em7 , FM7 , G7 , Am7 , Bm7b5 pour les accords de 4 sons ( accords de 7èmes ) En bleu, les accords stables En orange, les accords à la stabilité moyenne En rouge, les accords instables (je ne vais pas expliquer ici pourquoi, ce serait beaucoup trop long) Souvent, dans les enchaînements simples, un accord stable est suivi d' un autre moins stable, lui-même suivi d' un accord instable, dit "de dominante", qui va retourner vers un accord stable, etc exemple en Do © : II: C / / / I F / / / I G / / / I Em / Am / I Dm / / / I G7 / / / I C / / / I F / / / I Dm7 / Bm7b5 / I Em7 / / / I CM7 / / / / I G7 / / / :II Cette séquence de 12 mesures est donc uniquement en do majeur. une autre, plus simple, 4mesures, do majeur II: C /// I Am /// I Dm /// I G7 /// :II (on appelle cette cadence -du latin cadere, tomber- , comme une cascade si vous voulez, une "anatole"). Comment faire pour improviser sur ces grilles ? Il y a plusieurs manière de penser : 1°) La plus simple : nous sommes en do majeur, nous jouerons donc sur les notes do ré mi fa sol la si do ! 2°) jouer sur les modes de do majeur , c' est à dire que sur chaque accord, on va toujours jouer la gamme de do majeur, mais en la commencant sur les toniques, soit : -pour C (ou CM7) : do ré mi fa sol la si do (mode ionien) -pour Dm (ou Dm7) : ré mi fa sol la si do ré ( mode dorien) -pour Em (ou Em7) : mi fa sol la si do ré mi (mode phrygien) , => etc ( Sol mixolydien , La éolien , si locrien) Cette manière de penser change la couleur de la gamme , à chaque fois que l' on change de tonique, car les intervalles successifs ne se trouvent évidemment plus aux mêmes endroits... 3°) jouer sur la gamme pentatonique majeure : do ré mi sol la , essentiellement sur l' accord de tonique C 4°) utiliser les notes des accords, principalement, et surtout aux endroits stratégiques ( temps forts) 5°) Varier le rythme, ne pas hésiter à jouer sur une même note plusieurs fois d' affilée, comme si on faisait de la percussion. 6°) Laisser des silences ! En musique, le silence est très important. Retenez bien ceci, la grande majorité des improvisateurs sont bien trop bavards 7°) si une note est fausse à l' oreille, la bonne est toujours à un demi ton au-dessus ou en-dessous, peu importe, un petit slide et hop ... Loll Ceci, c' est l' ultra basique. Mais j' espère que cela vous aidera. Ce qu' il faut savoir et toujours garder à l' esprit : une bonne improvisation doit toujours se baser sur la mélodie de départ, qui doit demeurer identifiable , les phrases de l' impro doivent permettre de garder le fil conducteur. Les improvisateurs qui jouent dans tous les sens, dans les accords, certes, mais qui jouent des choses qui n' ont plus rien à voir avec l' oeuvre de départ m' agacent prodigieusement. Improviser, cela revient à faire des variations en musique classique, cela c' est correct ! C' est valable dans tous les styles, ou presque ... Nous utilisons diverses techniques pour que l' auditeur identifie clairement le fil conducteur : - variation du contour d' une phrase , - inversion en miroir ( do mi fa la ascendant devient do la sol mi descendant ) - transposition tonale à la tierce supérieure, - etc ( à vous de chercher ! j' ai donné assez de pistes). Si vous avez la chance de jouer en groupe, toujours écouter la batterie et la basse, seule manière d' être dans le droit chemin Pour conclure, ne vous prenez pas la tête et jouez, jouez . Plus vous pratiquerez mieux cela ira. Allez encore un tuyau : pour avoir une impro qui tient la route, dans un premier temps, essayez de viser sur chaque arrivée d' accord sa tierce, très efficace C : jouer mi ; G ? jouer si Dm7 ? jouer fa, etc Enfin, vous vous imaginez bien que tout ceci n' est pas suffisant, vous ressentirez vite le besoin d' enrichir votre jeu. C' est ici que le chromatisme intervient, en "tournant autour" des notes ... si vous jouez habituellement la do ré mi sol fa mi do, et bien vous pourrrez jouer la do re ré# mi lab sol fa ré# mi do En réalité le plus important, outre le fait de respecter l'idée de départ, ce sont toujours les résolutions sur des notes sûres (tierce, quinte, tonique, septième de l' accord) ;) Voilà, j' espère vous avoir apporté un peu d' aide pour vous lancer dans l' impro ! Surtout, amusez-vous ! @micalement,
  18. Bonjour ! @Minhounet oui, on est d' accord, il faut bien sûr aussi savoir jouer inconsciemment. Je soulignais ce point plus haut (bien penser le jeu) car a priori je m' adresse dans cette section à des débutants qui, selon moi, doivent absolument savoir ce qu' ils jouent. Une manière efficace de former l' oreille, bien évidemment, ainsi que connaître son manche. A un niveau avancé, bien sur, les patterns et autres riffs deviennent automatiques. Néanmoins, personnellement, je pense et j' entends mentalement les notes avant de les jouer, et toujours en improvisation. Je considère que jouer sans réfléchir à ce que l' on fait en impro jazz par exemple inhibe la créativité. De toutes manières, sur des structures complexes, cela ne fonctionne pas. Certes, tout dépend du contexte, de ce que l' on joue, aussi. Nous sommes d' accords D' ailleurs : @cornito: tout à fait. Chanter en s' accompagnant à la guitare s' avère parfois extrêmement difficile, dès lors que l' accompagnement est complexe et variable. Dans ce cas, le jeu dissocié mentalement , et donc quasi inconscient, est la solution. Dans tous les cas, écouter, écouter, écouter. Mais bon, je ne vous apprends rien Bien à vous
  19. "Combien de temps pour apprendre à jouer correctement ?" Franchement, il est strictement impossible de répondre à ce genre de question. Chaque personne est différente, d' aucuns auront plus de facilités que d' autres ; De combien de temps dispose-t-on pour pratiquer son instrument ? Bien sûr, c' est une variable incontournable. La qualité du matériel à une grande importance. (bien réglé ...) Je dirais que moins on est expérimenté, plus l' instrument devrait idéalement avoir un manche "facile" ( genre Ibanez, ESP, Musicman, Fender pour les electriques; Godin, Admira et autres Alhambra pour les Nylon p.ex.) Si vous voulez avancer vraiment : - jouer régulièrement (tous les jours, si possible) 3h une fois par semaine ne sert à rien. - jouer len-te-ment (en s'appliquant ... la vitesse viendra toute seule, si si ) => le métronome est un accessoire indispensable. - éviter de jouer en "automatique" comme j' appelle ça. Pensez les notes, votre jeu doit être réfléchi - prenez l' habitude d' entourer au crayon ce qui est difficile pour vous. Quand vous reprenez votre instrument, commencez par ces passages, avant de tout refaire et trébucher aux mêmes endroits que la veille (=> cibler les difficultés, et les résoudre, pas de politique de l' autruche ! ) Bonne gratte !
  20. Patience, il faut laisser le temps au temps, laisser faire la nature : les douleurs aux bouts des doigts sont normales, elles vont s' estomper progressivement De plus, jouer d' un instrument à cordes sollicite des muscles qui n'ont pas l' habitude de travailler, du moins de cette manière. Au début, il ne faut donc pas abuser, au risque de se blesser (gare aux tendinites) , et de se décourager. C' est plutôt physique, somme toute. Si vous ne faites jamais d' abdominaux, vous n' en feriez pas 200 d' affilée du jour au lendemain. La guitare, c' est pareil. Enfin, si je puis me permettre un conseil à tous les débutants concernant la raideur des mains et des doigts, il ne faut surtout pas négliger le fait que les bras, avant tout, doivent être très détendus, condition obligatoire à la souplesse - et donc l' agilité - des mains. De manière plus générale, il est à souligner que l' énergie principale sera mobilisée au niveau des muscles dorsaux, pour les barrés, essentiellement. inutile d' écraser le manche entre les doigts Bien d' autres paramètres entrent en ligne de compte, je les développerai volontiers dans un post plus détaillé. A suivre ... have a fun ! PS : votre guitare est-elle bien réglée ? C' est très important ! Certains instruments ont les cordes tellement éloignées du manche que même un pro ne sait rien en tirer. On appelle cela "l'action". Montrer la guitare à un joueur expérimenté ou à un luthier n' est parfois pas du luxe. Toutes les guitares, même les meilleures nécessitent de bons réglages, adaptés aux types de cordes, etc
  21. Hello ! Comme je suis en congé, pour une fois j' ai du temps à moi et, me promenant sur le web, je suis arrivé ici en cherchant à visiter des fora consacrés à la guitare, par curiosité. Du coup, je me suis inscrit, voilà voilou
  22. Salut à tous, je me présente à vous, Eric, musicien depuis près de 40 ans (gloupsss), full pro depuis 28 ans, mes instruments courants sont la guitare, le violoncelle, le saxophone et la clarinette. Mes activités sont diverses et variées : scène, enseignement, studio, composition et arrangement. Mes goûts musicaux sont vastes et très variables, partant du principe qu' il y a du bon, du moyen et du mauvais dans tous les styles. Ainsi, partant de ce postulat, je pense qu'il faut faire ses choix suivant ses goûts et surtout, chercher, découvrir, toujours. Parmi mes artistes favoris se situent en bonne place Al Di Meola, Sylvain Luc, l' immense Michael Brecker qui nous a quitté beaucoup trop tôt, Eddie Daniels, Yo Yo Ma, Steely Dan, Candy Dulfer, Maceo Parker, Van Halen, Christopher Cross, Anna Maria Jopek, liste bien entendu non-exhaustive ! Côté "classique", je suis un grand amateur de JS Bach, Mozart, Stravinsky, Chostakovitch, Fauré, Schubert, Debussy, Schnittke ... Voilà voilà ... je vais à présent découvrir le Forum A bientôt, Amicalement
×
×
  • Créer...