Aller au contenu

Impro sur un Blues funky (tempo rapide) ...


Messages recommandés

Hello à tous !

 

En m'entraînant sur un Blues en C, je n'arrive pas à faire un truc qui me plaise ... Je m'explique :

 

- J'essaie d'utiliser la théorie pour mes phrasés (notes des accords, tourner autour de ces notes, s’arrêter dessus, etc.)

 

- J'essaie d'utiliser mes oreilles (histoire d'essayer de jouer au plus proche de ce que j'ai en tête)

 

Mais je suis pas content ! Je fais exprès de jouer sur des schémas de gammes ou je n'ai pas d'automatisme, résultat ... je trouve pas ça génial ... et au vu du tempo ... je n'arrive pas à en développer ...

 

Que me conseillez-vous de faire ? De jouer encore et encore ? D'écrire des phrases toutes faites sur GP et de les rejouer pour avoir des "phrases de secours" (mais bon ... c'est plus vraiment de l'impro) ... d'autres idées ?

 

Merci de m'avoir lu :-)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que ça te plaise pas, c'est tout à fait normal...Je m'explique : c'est rare d'aimer nos propres impro, car on vois tous les défauts.

 

Maintenant pour améliorer ça, j'irai à contre courant de ce que tu dis :

 

-Utilise principalement les gammes que tu maitrises, car c'est avec elles que tu vas réussir à mieux t'en sortir, et avoir la "bonne note", au "bon moment".

-Comme toujours répété, de courtes phrases valent mieux que de longues phrases.

-Penser à la théorie c'est bien, mais trop non ! des fois il vaut mieux se lâcher sur certaines phrases, et revenir bêtement à la fondamentale, ou a une note commune des accords, pas un truc trop compliqué.

-Jouer des notes des accords c'est bien, mais ça sonne terriblement plat (3ce, 5te, octave, etc...), cherche à pointer d'autres notes sympatoches, pour cela tu peux lire des billets sur le blog de Lestael ( Son dernier sur les penta), ou sur mon blog (penta modales), sans avoir la prétention que ça puisse vraiment changer ton jeu, ça peut donner un coups de pouce ;)

 

Le tout vient avec le travail...

 

Essaye de cibler tes défauts, et de bosser sur ceux-ci, la musique est faite de déception et correction, pour arriver au bonheur ? ( :p )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'impro est un domaine vaste et complexe.

Trouver quelque chose qui te plaise vraiment... et qui sorte de tes doigts... ça peut prendre des semaines, des mois, des années....

 

Il n'y a pas 36 secrets....

Il faut pratiquer...

Si tu as la chance de pouvoir jouer avec d'autres personnes... Fais le... Il y en a toujours une qui te dira qu'elle a aimé une phrase que tu as faite... Ou toujours une qui jouera un truc que tu vas aimer.

Tu vis une époque assez fabuleuse, avec le net: n'hésite pas à fouiller pour trouver des back track différents... plutôt lents, et simples, pour commencer, qui te permettront déjà de bien entendre les notes.

C'est ce qui est important: entendre les notes... Alors il faut en jouer peu, au début... lentement...

Et toujours grâce au net, fais toi une collection de licks...

Comme toi, au début, je pensais que ce n'était pas improviser... Mais j'avais tort.

 

Prends l'exemple de la parole: quand tu parles avec quelqu'un... c'est une sorte d'improvisation... Cependant... Tu utilises des choses qui existent déjà... Pas simplement des mots.... Mais des phrases... des expressions...

 

Tu sais déjà comment va commencer ta discussion... Et comment elle va finir... et grosso modo... tu sais de quoi elle va parler, ou, en tout cas, tu sais ce que tu as envie de dire. ("Bonjour, tu vas bien?" .... "Tiens, j'ai été au ciné hier, voir le Captain America...".... "Allez, salut, à bientôt" )... Et tu sais t'adapter à l'évolution de la discussion si elle prend un tour au quel tu n'avais pas pensé... Et pour ça, tu reprends des éléments de discussion de ton interlocuteur....

 

 

Et bien en impro... Il faut que ce soit pareil.... Tu dois avoir une bibliothèque de mots, de phrases, d'expressions... qui vont te servir à débuter ton discours, le finir, l'alimenter en cas de panne... Le reste étant de la broderie....

 

Et ces licks, il faut te les approprier... les faire tiens, les tordre... jusqu'à ce qu'ils aient ton langage... ta volonté, ton expression.... Ton phrasé....

 

Comme lorsque tu parles... Tu n'es jamais le premier à dire une chose... Et quand, par exemple, tu dis : "je suis joyeux" ou "je suis triste"... Et bien tu dis pourtant tes sentiments... A toi de faire passer la même chose en musique.... D'assembler tous les éléments que tu connais... Pour dire si tu es joyeux ou triste.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hé beh...

 

Et bien je suis content... Je n'aurai pas perdu ma journée :)

Je vous rassure, au départ, pour moi, l'impro était au départ une sorte de transe magique ouverte aux plus doués....

Et puis finalement... à force de comparer la musique à un langage (ce que nous faisons tous) qui nous sert à nous exprimer (les lettres / les notes... la grammaire / l'harmonie...) j'ai eu un jour la réflexion un peu plus poussée... et je me suis dit qu'il y avait aussi des mots... des phrases... que nos impros... c'était comme une sorte de pièce de théatre en ligue d'improvisation.... il y a des thèmes... des réactions face à l'extérieur... Une conversation entre deux personnes donne lieu à des échanges, les mots sont repris... et je me suis dit qu'il devait en être de même pour les musiciens....

 

Ce qui a plusieurs avantages :

- ça démystifie un peu le truc, et le rend un peu plus abordable... Tout en prenant la mesure du travail énorme à faire (et ouais, on n'a pas appris à parler en 5 minutes)

- ça donne un cadre, et un cadre, c'est toujours rassurant....

- ça développe l'écoute... en effet, trop souvent, le débutant en impro est centré sur lui, sur ce qu'il fait... et pas assez sur ce qui se passe autour... Posez vous juste une question: quel serait l'intérêt de discuter avec des amis, si vous n'écoutiez pas ce qu'ils disent?

 

"Salut Shrek, tu vas bien? Tu viens avec nous au concert ce soir? " ....

"Je trouve que c'est plus joli en bleu"

"Et sinon, tu as des nouvelles de Lestael?"

"Bin je crois qu'il a envahi la Gaulle en 50 avant Jésus Christ, non?"

Modifié par Lestael
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Merci pour tous ces conseils, et ... Lestael, en plus d'être un Druide, tu es un philosophe musicien. Très intéressant !

 

Hier j'ai passé plusieurs heures à boeuffer avec mon groupe et j'ai essayé de penser à vos conseils :

 

"Arrête de viser les notes des accords, n'utilise que ton oreille et exprime toi !"

 

Le résultat était très intéressant. Certes, je faisais des mimiques assez flippantes, néanmoins, les phrasés étaient moins machinals.

 

Bon effectivement, je n'étais plus la à faire des phrases enrichies de tout plein de croches double croches et d'effets, mais bon, ça va venir.

 

Je souligne juste un point. Utiliser son oreille c'est bien, mais utiliser son oreille ET la théorie (jouer sur des tierces, des quintes, etc) c'est encore mieux !

 

Des exercices particuliers à proposer ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais, enfin, faut pas pousser, hein :)

 

J'suis pas le premier à penser à ça, je serais pas le dernier, et encore moins le plus talentueux :p

 

Mais c'est une réflexion personnelle qui m'a mené là....

Et pour ce qui des exercices: et bien, je ne vois rien de mieux que de te faire des backtracks chez toi... plutôt lents au départ... et, par exemple, à partir de mon billet sur les pentas (qui en fait vont te faire bosser les modes avec une autre approche)... d'explorer ta grille....

 

De toutes façon, je reste persuader qu'au départ, il faut, sur ta grille d'accord, se contenter d'enchaîner "bêtement" les gammes qui vont bien... histoire de les repérer sur le manche.... ça reste un outil de travail de tes gammes... mais aussi de préparation à tes impros. Et lentement.... quitte à jouer à la noire, puis croche... etc....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu quelques uns de tes billets, et également de Dystopia. Très enrichissant merci à vous deux pour vos partages.

 

Là je m'entraîne sur une grille de Blues en E... E7, A7 et B7 ... Et je me posais une question : Ca ne correspond en rien a des accords d'une même gamme, alors laquelle appliquer ?

 

Pour moi Blues en E = gamme de E. Je me demande si seul les pentatoniques blues sont "compatibles" avec ce type de gamme ?

 

Qu'en pendez-vous ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le blues est effectivement atonal au niveau de la grille d'accords, vu qu'ils ne correspondent pas à une seule tonalité.

 

Les gammes les plus couramment utilisées en blues sont :

- pentatonique mineure

- mixolydien (pour un coté plus majeur, à la BB King)

- dorien (pour un coté plus rock)

 

J'ai pas mis la "penta blues" parce que ce n'est rien d'autre qu'une penta mineure + la blue note, hors la blue note tu peux l'ajouter à n'importe quelle autre gamme dans un blues.

 

Et dans tous les cas, on se base sur la tonalité du blues, donc un "blues en E" == "gamme de E penta mineure", ou "mode E mixolydien" ou "mode E dorien".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...