Aller au contenu

Influence du nombre de fondamentales, tierces et quintes sur un accord.


Messages recommandés

Bonjour,

 

J'ai repris la guitare la semaine passée après plus de 20 ans. Avec « Môman » qui a gardé mes classeurs de cours ( que je n'arrive plus trop à déchiffrer, mais j'écris comme un porcasse ), heureusement vive internet qui apporte un vrai plus pour l'apprentissage autodidacte de nos jours. Je suis donc aller zieuter toutes les vidéos pour éveiller mes souvenirs enfuis, les seuls qui me restaient était comment accorder à l'oreille depuis la corde du La et la rigueur du pouce derrière ( car 5 ans de classique et 2 d'électrique au conservatoire, on te coupait le pouce s'il dépassait… ).

 

 

Je me pose une petite question théorique, quand on regarde un peu de plus près les accords, joué sur six cordes, il n'y a pas trop de règles sur la répartition de fondamentales, tierces et quintes. Ça fait un peu opportuniste et fonction de ce qui nous tombent sous les doigts.

 

N'y a t'il pas un risque par exemple d'étoufer la tierce ou la quinte en un exemplaire quand la fondamentale est en triple et inversement ?

 

Quand on va commencer à enchainer des accords d'une gamme, est ce que se déséquilibre qui peut differer entre deux accords peut avoir un impact négatif sur la sonorité resenti et faut il y faire attention ?

 

Voilà, en attendant vos réponses, du style : « mais c'est complètement idiot ce que tu dis !», je retourne à mes (chro/trau)-matisme de l'infini pour muscler/délier mes doigts.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par négativement j'entendais plus une perte de subtilité dans le son. En exagérant un peu, on en viendrais à fleurter un peu avec un power chord, un outil très chouette, mais pas vraiment employé pour sa finesse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...