Aller au contenu
  • billets
    56
  • commentaires
    672
  • vues
    196 911

L'erreur de prendre exemple sur les grands guitaristes

TheAthenA714

3 641 vues

L'erreur à ne pas commettre

Pendant toutes les années ou j'ai enseigné la guitare (et même avant), j'ai assisté à de nombreux débats autour de questions épineuses du genre "Faut-il apprendre le solfège ?", "Peut-on apprendre sans prof ?" etc...

 

Le but de ce billet n'est pas d'apporter une réponse à ces questions (d'autres billets s'en sont déjà chargés, ou s'en chargeront), mais plutôt d'analyser un argument qui revient souvent dans ces débats, et qui a pour principe de prendre exemple sur des guitaristes connus.

Pour prendre un exemple concret, à la question "Faut-il apprendre le solfège ?", j'ai souvent entendu comme réponse "Bah non, ça sert à rien, la preuve Jimi Hendrix ne le connaissait pas". Même chose pour "Peut-on apprendre sans prof ?", j'ai maintes fois entendu "Bah bien sur, regarde Hendrix, il a appris tout seul".

 

Là encore, on pourrait avoir un débat pour savoir si Hendrix a réellement appris seul ou non, mais ce n'est pas le sujet. Ce qui m'intéresse moi, c'est le principe de citer des grands guitaristes comme exemples pour justifier l'une ou l'autre approche pédagogique, et surtout pourquoi je considère que c'est une grosse erreur à ne pas faire en tant que débutant.

 

Nos petites différences

Nous sommes tous fondamentalement différents face à un instrument. Nous avons tous une façon de l'appréhender différente, et par conséquent nous avons tous besoin d'une approche pédagogique différente. Déjà là, ça limite l'intérêt de prendre exemple sur d'autres guitaristes (connus ou non), parce que ce qui marche pour un certain guitariste ne marchera pas forcément pour vous.

 

Prenons un exemple concret : Jimmy Page a appris à jouer en se basant énormément sur son oreille. Il écoutait un album, encore et encore, et il essayait de rejouer un passage, encore et encore. Il faisait ça des centaines de fois, il y passait des heures jusqu'à réussir à imiter le passage en question. C'est une méthode qui marche. Est ce que tout le monde peut faire la même chose ? Oui. Est ce que tout le monde devrait faire la même chose ? Non. Tout le monde n'aura pas le temps ou la volonté pour faire la même chose. D'autres méthodes permettront sans doute d'arriver au même résultat plus rapidement. Certains guitaristes préfèrent comprendre l'harmonie qui se cache derrière ce qu'ils essayent de jouer plutôt que de répéter par coeur le passage. D'autres arrivent mieux à apprendre avec un support visuel (une tablature) qu'un support auditif.

 

L'apprentissage est un ensemble

L'apprentissage d'un instrument ne se limite pas à une seule question comme celle du solfège, mais dépends de tout un tas de facteurs : le temps passé sur l'instrument, la culture musicale préalable, l'assiduité du travail, le talent, le dialogue avec d'autres musiciens et plein d'autres choses encore. Discuter d'un seul élément est un non-sens total sans prendre en compte tous les autres éléments qui composent la pédagogie appliquée.

 

Comme exemple concret, nous avons Hendrix qui n'a pas appris le solfège. Mais a coté de ça, Hendrix il passait 12 heures par jour sur sa guitare, il a discuté avec des centaines de musiciens qui lui ont appris des tas de choses. Est ce qu'il aurait atteint le même niveau sans solfège si il n'avait pas fais 12 heures de guitare par jour ? J'en doute fortement. Est ce que vous arriverez au même résultat sans apprendre le solfège ni en passant 12 heures par jour sur votre guitare ? J'en doute encore plus fortement. Est ce que vous devez nécessairement apprendre le solfège ? Non, c'est une question plus complexe que ça. Le but de ce point c'est simplement de montrer qu'isoler un seul élément de la méthode d'apprentissage n'est pas une bonne idée si vous ne prenez pas en compte tous les autres éléments.

 

Le résultat et le chemin parcouru

Parler de guitaristes connus nous pousse à ne considérer que le résultat (c'est un bon guitariste), et pas le chemin parcouru pour y arriver (il a passé 10 ans à faire 8 heures de guitare par jour). Hendrix a effectivement appris la guitare sans solfège, oui, mais à quel prix ? Est ce qu'il n'aurait pas pu apprendre plus vite en connaissant le solfège ? Est ce qu'il n'aurait pas pu faire plus de choses avec le solfège ? Avant que vous ne répondiez "Bien sur que non, Hendrix c'était le meilleur", sachez qu'il a lui même dit lors d'une de ses dernières interview qu'il aimerait apprendre le solfège, parce qu'il se sent limité sans cette connaissance.

 

Quelque soit le chemin que vous choisissez, vous arriverez tôt ou tard au résultat. Mais ne serait-ce pas plus intéressant de choisir le chemin le plus rapide ? Si demain vous voulez aller en Inde en partant de Paris, vous prendrez l'avion ou un vélo ? L'avantage de l'avion, c'est que vous arriverez vite à votre destination. L'avantage du vélo, c'est que vous apprendrez plein de choses au cours de votre voyage. A vous de voir si vous avez un but fixé que vous voulez atteindre le plus vite possible, ou si vous préférez apprendre des choses comme ça vient pour votre enrichissement personnel. En gros : est ce le voyage ou la destination qui vous intéresse le plus ?

 

Et tous les autres ?

Pour finir, pourquoi prendre comme seul exemple l'un des meilleurs guitaristes, et pas tous les mauvais guitaristes dont on a jamais entendu parler ? La réponse est dans la question : Hendrix est connu, mais pas tous les autres guitaristes qui ont appris avec ou sans solfège. C'est forcément plus difficile de prendre comme exemple quelqu'un dont personne n'a entendu parler. Et pourquoi ne pas prendre exemple sur tous les guitaristes connus qui ont appris le solfège ? Parce que là aussi il y en a beaucoup.

 

Pourrait on faire des statistiques là dessus ? Par exemple, sur une liste de 300 guitaristes connus, combien connaissent le solfège et combien ne le connaissent pas ? Oui c'est possible. Est ce que c'est intéressant ? Non. Parce que même si vous aviez cette statistique à votre disposition, remettez là dans le contexte de tout ce que j'ai dis dans ce billet, et vous vous rendrez compte qu'elle ne s'appliquera pas forcément à votre cas. Et croyez moi, je mettrais ma main à couper que le nombre de guitaristes connus qui connaissent le solfège vous surprendrait.

 

Conclusion

La leçon a tirer de tout ça est simple : prendre exemple sur des grands guitaristes pour le choix de votre méthode d'apprentissage est une mauvaise idée. Vous n'êtes pas Jimi Hendrix, BB King ou Angus Young, vous n'avez pas la même approche de l'instrument qu'eux, vous n'avez pas les mêmes objectifs et vous ne passerez sans doute pas autant de temps qu'eux sur la guitare. Essayer de les copier sur un seul petit détail de leur apprentissage est une mauvaise idée, car ça ne s'appliquera pas forcément à votre cas.

 

De plus, si vous regardez l'ensemble des guitaristes connus, vous verrez qu'il n'y a pas de point commun. Certains ont appris avec un prof, d'autres sans. Certains ont appris en connaissant le solfège, d'autres sans. Et quelle que soit la question que vous vous posez, vous trouverez toutes les réponses possibles chez les guitaristes connus (et c'est sans parler des guitaristes inconnus).

 

C'est évident qu'il est possible d'apprendre la guitare sans solfège, ou sans prof. C'est également vrai que tout le monde peut y arriver, quelle que soit la méthode choisie. Mais certains qui choisissent la voix la plus longue risquent d'abandonner avant d'arriver au résultat. Ce qu'il faut plutôt faire quand on se pose la question du solfège (ou une autre question du même genre), c'est de chercher les avantages et les inconvénients. Qu'est ce que le solfège vous apprendra ? Quelles sont les limites auxquelles vous serez confrontés si vous ne l'apprenez pas ? Posez vous la question, et remettez ça dans le contexte de votre apprentissage, et de vos besoins.

 

Souvenez vous aussi que choisir une voix rapide n'est pas sans inconvénient (voir ce billet). L'avantage principal c'est que vous arriverez plus vite au résultat, et vous aurez donc moins de chance de vous décourager. Toute la difficulté que vous aurez est donc de connaitre votre limite de motivation, savoir si vous êtes près à passer trois mois à apprendre quelque chose, ou si vous préférez y arriver en deux semaines, quitte à apprendre moins de choses à coté. A vous de voir, mais dans tous les cas, je vous souhaite bon courage !



5 Commentaires


Commentaires recommandés

en plus ça empêche de développer sa personnalité musicale sur le long terme ...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Perso je classe ça dans la "destination" : est ce que l'on veut développer sa propre personnalité musicale, ou est ce qu'on veut avant tout sonner comme tel guitariste (quitte à développer sa personnalité musicale plus tard). Deux buts radicalement différents, mais pas exclusifs.

 

Après c'est clair et net, si le but est de développer sa personnalité musicale, copier les autres sera sans doute le chemin le plus long.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

C'est vrai que la question de ses objectifs est primordiale pour définir le chemin à suivre pour son apprentissage.

 

Comprendre ce que l'on joue est un plus. Après, pour gratter 4 accords sur la plage...

 

C'est vrai également que lorsqu'on débute, on a envie de résultats rapides et on est tenté de prendre des raccourcis (http://www.tabs4acoustic.com/forum-guitare/blogs/la-guitare-nest-pas-un-instrument-facile-b30-e860.html & http://www.tabs4acoustic.com/forum-guitare/blogs/les-differentes-etapes-de-lapprentissage-de-la-guitare-b30-e832.html)

 

Pour ma part, après quelques tergiversations et prise de raccourcis (souvent cul de sac), j'ai choisi de prendre mon temps en de bosser aussi la théorie afin de comprendre ce que je joue. Peu importe que j'avance doucement.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Le chemin le plus long n'est pas forcément le plus désavantageux, c'est justement le temps passé qui peut faire comprendre certaines choses qu'on ne comprendrait pas par le chemin rapide. C'est juste que qu'une fois on l'a parcouru on est tranquille :)

 

Du coup j'aime l'approche de Jimmy Page qui est une approche par "essai" et qui permet de redécouvrir soi même les choses. Réinventer la roue permet de mieux la faire rouler.

 

Avant de développer sa personnalité musicale, pour moi il est bon de copier, pour ensuite tout oublier. La personnalité musicale ne vient pas de soi même, mais des choses qu'on vit et qu'on voit, dont les musiciens qu'on copie.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Personnellement, j'ai appris tout seul.

Certes, y a une certaine fierté à savoir jouer en ayant appris seul, cependant, je crois que le mot "seul", sans prof, n'a aujourd'hui plus vraiment la même signification. J'aime pensé que je n'ai pas eu 1,2,3,5 profs, mais des dizaines, voir des centaines de profs différents.

A l'ère d'Internet, la riche profusion de cours, démonstrations, décorticage et explications touchent n'importe quel débutant qui décide de rentrer le mot "guitare" sur Internet. Du coup, même sans le vouloir, directement ou indirectement, on se retrouve "enseigné" et donc dans la position d'élève. A ce moment là, le terme "seul", perd un peu de sa force. Seul physiquement, peut-être, mais pas numériquement, loin de là.

On est plus à l'époque d'Hendrix. A l'époque, pas d'Internet, pas de vidéo avec des centaines d'heures de cours, rien de tout cela. Alors oui, ça pouvait, finalement, paraître plus logique que tout ces gars tentent (avec beaucoup ou moins de succès) d'apprendre et de se débrouiller tout seul.

Tout ça pour dire quoi ? J'apprend sans prof physique, il y a des avantage, mais je remarque aussi, des inconvénients. Les bourdes sont bien plus facile à faire et plus longues à rattraper. Attraper des mauvais automatisme est d'une facilité déconcertante et la perte de temps sur certaines parties peu être assez importante.

Bref, très bon billet, je suis vraiment d'accord avec le discours tenus..l'important, c'est l'objectif final. Et le type de chemin que l'on veut emprunter.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...