Aller au contenu
  • billets
    56
  • commentaires
    672
  • vues
    196 435

Quel genre de musicien êtes-vous ?

TheAthenA714

2 693 vues

Voilà une question que peu de débutants se posent, et pourtant je trouve cela indispensable d'y réfléchir afin de mieux définir les buts que vous souhaitez atteindre dans votre apprentissage. On pourrait croire qu'être musicien c'est simplement jouer de la musique, mais cette définition est tellement large et englobe tellement d'approches différentes que je préfère détailler tout ça.

 

Les trois approches principales

Je pense que l'on peut synthétiser toutes les approches de la musique en les séparant en trois grandes catégories :

  • L'interprétation : c'est le fait de jouer l'oeuvre d'un autre. La musique est déjà écrite, et votre rôle en tant que musicien est de la reproduire pour un public. L'interprétation doit évidemment être teintée de touches personnelles, elle doit amener votre vision dans une oeuvre musicale. Ce n'est pas une bête copie ou du plagiat, c'est une re-découverte de l'oeuvre faite par un autre musicien que son auteur.
  • La composition : c'est le fait d'écrire de la musique de la façon la plus précise possible. Une composition est une oeuvre réfléchie, le fruit d'un processus de création long et perpétuellement changeant. Un compositeur essaye ainsi de retranscrire au mieux ses pensées et émotions sous forme musicale. Le but recherché (et inatteignable) est de partager avec le monde la musique qu'il a dans sa tête.
  • L'improvisation : c'est le fait de créer une oeuvre musicale nouvelle, personnelle, sur des bases définies, en temps réel. L'improvisateur ne sait pas à l'avance ce qu'il va jouer, le public ne sait pas à l'avance ce qu'il va entendre, chaque improvisation est entièrement unique et cessera d'exister à l'instant ou la dernière note cessera de sonner. C'est une forme de composition brute en temps réel, sans avoir les moyens de la retoucher pour la rendre parfaite. Une fois que c'est fait, c'est fait.

Ces trois catégories ne sont évidemment pas exclusives, on peut tout à fait vouloir devenir un bon interprète et un bon compositeur. Ou vouloir faire les trois. Mais chaque catégorie nécessite ses propres connaissances, son propre apprentissage, sa propre expérience, et même si c'est plutôt facile de toucher un peu aux trois, c'est extrêmement difficile de devenir un expert en tout tellement les approches peuvent diverger.

 

Des "sous-catégories"

Je tiens à préciser que les trois catégories énoncées plus haut ne sont que des définitions très larges, et dans chaque catégorie il existe des "sous-catégories", des rôles plus restreints et plus spécialisés que certains musiciens adoptent et font toute leur vie. Ce sont souvent des vocations pour certains musiciens. Du coup peut-être que vous vous reconnaîtrez dedans, et que vous y trouverez votre voie. Une paire d'exemples :

  • L'arrangeur : l'arrangeur est un compositeur qui complète les compositions d'un autre. On lui apporte généralement une mélodie et/ou une grille d'accords, et son rôle va être d'écrire les parties de chaque instrumentiste, de façon à transformer une simple idée musicale en une oeuvre complète. Il doit avoir une excellente connaissance de la théorie musicale, il doit connaitre sur le bout des doigts les subtilités de chaque style musical, et c'est un gros bonus si il possède une bonne technique sur plusieurs instruments. Il faut qu'il soit le plus polyvalent possible, afin d'être capable d'arranger n'importe quel morceau, dans n'importe quel style musical, pour n'importe quelle formation musicale.
  • Le musicien de studio : lui c'est un musicien qui n'a pas un groupe, mais des centaines de groupes. C'est un interprète avant tout, souvent improvisateur, et les studios d'enregistrements font appel à lui lorsqu'ils ont besoin une piste de guitare (ou autre) pour l'enregistrement d'un groupe. Il lui faut une maitrise technique de son instrument exemplaire, afin d'être capable de jouer n'importe quoi dans n'importe quel style dès qu'on lui demande, le plus parfaitement possible. Un bon musicien de studio débarque dans le studio pour l'enregistrement d'un groupe de funk, prend la partition qu'on lui tend, écoute le morceau, et enregistre sa partie en une prise, avant d'aller rejoindre un groupe de métal dans le studio d'a coté pour y faire la même chose.

Il faut aussi parler des musiciens qui se spécialisent dans certains styles musicaux, quelle que soit leur approche. Certains se contenteront d'être des improvisateurs jazz toute leur vie, d'autres seront des compositeurs de classique, d'autres encore des interprètes des Beatles uniquement. En bref, ces définitions sont à prendre au sens très large, et vouloir devenir un compositeur n'implique pas de savoir composer toutes les formes de musique possibles.

 

Pourquoi se poser la question ?

Tout simplement afin de mieux orienter votre apprentissage ! Suivant le type de musicien que vous voulez devenir, vous n'aurez pas besoin des mêmes connaissances techniques ou théoriques. Suivant le style de musique que vous préférez, vous n'aurez pas non plus besoin de travailler les mêmes choses. Du coup si vous savez déjà ce que vous voulez faire plus tard (quitte à changer d'avis en cours de route, ce n'est pas interdit, et il n'est jamais trop tard), essayez de vous orienter tout de suite dans la bonne direction.

 

Alors évidemment, beaucoup s'attendent à recevoir des conseils pour devenir interprète, compositeur, ou improvisateur. Et bien désolé de vous décevoir, mais vous n'en aurez pas dans ce billet. Pas parce que je ne veux pas, mais tout simplement parce qu'il y a 10 000 façons de devenir interprète, compositeur ou improvisateur, 10 000 méthodes que l'on peut suivre, et certaines seront plus adaptées pour vous que d'autres. Et comme je ne vous connais pas musicalement, tout ce que je vous dirais aura autant de chances d'être adapté à votre cas que de vous faire perdre du temps.

 

Le seul conseil possible

Il y a toutefois un conseil que je peux vous donner, et qui sera vrai quelle que soit votre situation : travaillez le plus tôt possible ce que vous voulez faire plus tard. Vous voulez devenir compositeur ? Travaillez la composition dès maintenant. Vous voulez devenir improvisateur ? Travaillez l'improvisation dès maintenant. Vous voulez devenir interprète ? Travaillez l'interprétation dès maintenant.

 

Beaucoup de débutants se disent "tout ça c'est trop dur pour moi, ça me dépasse, je verrais ça plus tard". C'est tout simplement complètement et intégralement faux. Il n'est JAMAIS trop tôt pour travailler l'interprétation, la composition ou l'improvisation. Bien évidemment si vous ne faites de la guitare que depuis deux semaines, vos premières tentatives seront désastreuses. Mais elles seront bénéfiques. Vous retiendrez les erreurs à ne pas faire, et vous vous poserez des questions qui vous amèneront à chercher les bonnes réponses.

 

Plus tôt vous vous y mettrez, plus tôt vous saurez composer/interpréter/improviser.

 

Petite note personnelle

Pour ceux que ça intéresse, personnellement je me classe dans la catégorie "improvisation". Je suis un improvisateur dans l'âme. J'ai évidemment appris à interpréter et à composer, mais principalement parce que ce sont de bons exercices, quelle que soit votre vocation. Et aussi parce que pour gagner sa vie en tant que musicien (et surtout en tant que prof), c'est utile.

 

Mais ma passion ça reste l'improvisation, pour les libertés totales que ça apporte, avoir le droit de jouer tout ce qu'on veut sans aucune limite est un sentiment extrêmement exaltant, et également pour le coté toujours innovateur de l'improvisation. J'aime le fait de ne jamais savoir ce que je vais jouer (même si ça me terrifie), de me rendre compte après coup que je n'avais jamais joué ça auparavant, et de savoir que je ne le re-jouerais jamais.

 

Pour finir sur une touche pseudo-ridiculo-philosophique : l'improvisation c'est comme la vie, on ne sait pas ce qui va se passer, on n'a qu'un contrôle limité sur ce qui nous arrive, et quand c'est fini, c'est fini. Pas de retour en arrière, pas de deuxième chance.

 

Et vous, quel genre de musicien êtes-vous ?



21 Commentaires


Commentaires recommandés

Vu le style que je pratique (choro), je me classe dans interpréteur/improvisateur, un morceau ne sera jamais le même ne serait ce car ce n'est pas écrit.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Alors pour moi ca sera l’interprétation... comme je peux et en fonction de mes maigres moyens lol

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Invité lesalexs

Posté(e)

Arrggghhhh ! j'ai débuté en ne faisant que de l'interprétation et sans aucune notion de ce qu'il fallait apprendre pour faire de l'impro (en me basant uniquement sur des tablatures, sans notion de rythme, solfège ou harmonie) alors que mon but a toujours été l'impro.....

 

Du coup, j'ai tout à apprendre, pourquoi ce billet n'a-t-il pas été écrit il y a quelques années quand je commençais à jouer ? pourquoi ????!!!!!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Excellent billet,

 

Ceux qui me connaissent un peu m'auront classé :p

 

Je pense effectivement que l'impro, c'est la liberté. Mettre un BT joyeux ou triste selon l'humeur, laisser filer le stress, les ennuis de la journée, etl'impro se dérouler...

 

Un rêve que j'espère concrétiser.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

J'ai peut être des affinités mais je me considérerais comme musicien quand je serais capable de créer de l’émotion ;)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Un interprète qui voudrait faire quelques choses de ses dix doigts, qui a une idée de vers quoi il pourrait tendre, mais qui n'est pas encore imprégné, ou qui n'a pas encore absorbé comme une éponge, le travail et l'influence de ses idoles.

J'ai encore trop de lacunes pour pouvoir accéder à mon but, je suis encore perdu parmi tous ces chemins qui je l'espère, mènent à Rome ou du moins, là où je voudrais me rendre.

 

@ cornito : un seul morceau que tu interprètes passe de l'émotion dans la personne qui l'entend.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Etonnant... je souhaitais justement faire ce type de billet.

Bravo, en tout cas, il est intéressant.

 

En ce qui me concerne, j'ai longtemps été interprète (cours de piano classique obligent) mais je m'y suis vite ennuyé.

 

Pour moi la musique est vivante, et doit bouger, évoluer... Je ne suis pas le même ce soir qu'hier soir... Parce que je ne suis pas dans le même état d'esprit, parce que mon humeur est différente, ma fatigue, etc... Mais aussi parce qu'aujourd'hui, j'ai appris des choses que j'ignorais hier... et ce sera la même chose pour demain soir.

 

Et cependant, j'aime les choses construites, travaillées et réfléchies... et je trouve l'exercice de composition très gratifiant... Parce qu'il permet d'aller au fond des choses, de bosser des arrangements sur des instruments qu'on ne connait pas bien... D'avoir une vision assez globale du morceau...

 

Alors, à mon modeste niveau, je me classe à mi-chemin entre le compositeur et l'improvisateur....

 

Je suis un compositeur qui laisse beaucoup de place à l'impro dans ce qu'il écrit... ou un improvisateur qui se base sur ce qu'il a écrit...

 

J'aime beaucoup l'idée de ne pouvoir pas refaire ce qui a été fait.... laisser des accidents dans mes morceaux....

 

J'y laisse toujours une part d'impro.... et je fais rarement plus que quelques essais pour trouver une partie... et encore moins de prises pour un enregistrement.... Les erreurs sont là, et resteront... et j'essaie de m'en servir....

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Excellent billet ;-)

 

J'poste pas souvent ici, mais voila: perso je me considere dans:

- l'interprétation car j'adore reproduire (mais pas à l'identique) les chansons que j'adore. Pour moi jouer un morceau à la croche pret n'est pas du tout ce qui m'interesse, tout d'abord parce que mon niveau ne le permet pas, et aussi parce que je suis un peu feignant, mais surtout recopier à l'identique n'est pas pour moiun challenge tripant (ca l'est pour certain et je respecte, mais pas moi ;) ). D'ailleurs j'ai arreté les cours avec un prof qui était trop dans le trip "respect intégral".

 

- la composition car je trouve excellent de tester des enchainements d'accord, meme si je n'y connais rien en théorie de la mélodie

Mais au final, mon trip c'est l'impro (que je travaille depuis qques mois, merci les backtracks) et je m'éclate, je kiffe de me dire que ce que je fais n'a pas été fait et ne sera pas refait à l'identique ;-) Et idem pour improviser sur le chant, genre sur un blues :-)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Déjà avant de me classer dans une case il faut que j'arrive a m'imaginer être un musicien. Comme la première phrase du billet le dit, être musicien ce n'est pas seulement jouer de la musique.

 

Cependant, j'aimerai devenir un musicien de composition, je m'imagine devant mon ordi avec mes différents instrument a explorer de nouvelle piste, mélangé les choses... dans l'intimité, c'est peu être du a ma timidité mais je pense que l'intimité d'un (home) studio peu permettre beaucoup de chose. Certain arrive a le faire en improvisant ^^

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Comme le dit Villa, il faudrait déjà être musicien pour se classer...

 

Cela dit, je me classerais plus dans le compositeur-improvisateur, premièrement car je hais l’interprétation, suivre un plan précis me dérange.

Deuxièmement car je suis toujours à la recherche de nouveaux sons, mélodies, instruments, sans pouvoir sortir quelque chose de correct au propre, mais comme on dis le plus dur c'est de se lancer...

Et pour l'improvisation, j'aime l'idée d' "éphémérité" de la musique improvisée, et que cela permet de se soulager après une dure journée...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Effectivement il manquait ce billet ! Vu le nombre de debutants qui arrivent sur le site et ne savent pas par quoi commencer. C'est tout simplement parce qu'ils ne se sont pas posés cette question essentielle : quel musicien voudrais-je être ? Les deux profs que j'ai eu m'ont tous les deux posé cette question , pas forcement en ces termes là mais plutôt : alors, qu'est ce que tu aimerais savoir faire avec ton instrument ?

Et bien moi la reponse est ultra claire : je veux interpréter d'abord et quand je pourrai, composer (je le fais deja dans mon petit coin et avec mes petits moyens mais ça personne n'a encore jamais pu ecouter, je trouve ça trop personnel pour l'instant et je me demande si je le ferai ecouter un jour)

Et je vais finir moi aussi avec de la pseudo-ridiculo-philosophie : dans la vie je passe mon temps à improviser parce que chaque seconde peut m'apporter son lot de surprises. Mais l'interpretation c'est semble-t-il aussi passer des emotions alors finalement oui, je suis aussi l'interprete de ma vie.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Excellent billet, merci !!! (et excellents commentaires de la part des autres) ;)

 

Pour ma part, je viens de réaliser que mon erreur est de me cantonner à l'interprétation (même si j'aime cela), quand mon but "ultime" serait de bien maîtriser ma guitare en étant un bon compositeur et/ou improvisateur. J'ai découvert ces dernières semaines, que j'aime beaucoup "créé" (faut le dire vite, car c'est pas toujours "bon") avec Guitar Pro, en créant des partitions Guitare / Basse / Drum.

 

Alors, pour reprendre ci-haut, mon erreur est de ne pas essayer d'en faire plus, en me "focussant" uniquement à de l'interprétation, n'ayant pas encore le niveau pour faire autre chose (selon ce que je me disais)... L'improvisation pour moi, était réservé à l'élite... ou à tout le moins, à une personne connaissant bien son instrument, le solfège, etc...

 

Comme le billet le mentionne... Faites-le maintenant... C'est ce que je vais commencer à faire dès à présent (même si j'ai peur de trop m'y perdre, et de ralentir toute progression)...

 

Merci encore pour ce billet fort intéressant :D

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je choisis la classe "interprete", (je rerollerai peut-être improviseur plus tard). Je mets tous mes points de skill dans Agilité et Charisme.

Et steuplé, MJ, je peux avoir une guitare magique +3 pour commencer ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Clique sur "/" pour ouvrir la console, et entre ce code : "ChuTropFortC_Fou" et tu seras en mode "Jouer comme un dieu", et tu seras invincible !!!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ralf5543 > va pour la guitare magique +3, mais t'auras le trait "Black Metal" par défaut, qui te force à ne jouer que du black metal, et à être incapable de jouer sans avoir du corpse paint.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

T'as oublié une catégorie : Les branleurs... les dilettantes quoi !!! Pour moi ce sera celle-là !!! ;-)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

hannnn.... Guitare magique + 3... Mega trop jaloux je suis... il lui faut un malus en solidité de corde, sinon, c'est pas juste !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Question géniale qui donne à réfléchir. Sur mon arrangeur Korg, j'interprète surtout. Mais je commence à m'essayer à la composition, à l'improvisation. Pour m'amuser, pour sortir de la "rigidité" des partitions. Et parce que j'ai un instrument fabuleux. (KorgPA2XPRO).

Quant à la guitare, pour l'instant j'interprète, puisque j'apprends. Mais l'envie est bien présente de sortir des sentiers battus pour jouer comme je le ressens, et je commence à le faire avec d'autres rythmes que l'original. Je pense donc être une interprète en devenir de composition et d' improvisation, en tout cas c'est mon souhait le plus cher. Encore merci pour ce billet d'exception. A ++ Noelle

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je me classerais actuellement comme compositeur, arrangeur occasionnel, et interprète refoulé parce que j'essaie de construire une distance respectueuse avec mes modèles ...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je me place clairement en tant que "interprète" avec parfois un petit arrangement perso.

 

Mais je ne perds pas espoir de composer moi-même un jour. Et mon bonheur serait que mon fils maitrise la batterie pour que l'on puisse kiffer ensemble.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Jusqu'à maintenant j'étais plutôt interprète et j'apprends encore mais depuis quelques temps je me mets un peu à la composition, des petits morceaux de-ci de-là, ça donne vraiment quelque chose et ça me motive à continuer ;)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...