Aller au contenu

Comment composer?


Messages recommandés

La théorie, enfin je dirais plutôt : l'harmonie, c'est bien d'en maîtriser le plus possible en théorie (justement) pour pouvoir s'en affranchir (et ne plus y pensant trop) en jouant.

Plus facile à dire qu'à faire comme toujours...

Et c'est un peu pareil avec le travail de l'oreille, si on enchaîne 2 notes, on pense pas forcément "tiens je vais joué une quinte diminuée" ou "je vais faire un empilement de tièrces " ; mais si tu l'as dans l'oreille parce que tu l'as travaillé....ca aide :siffle:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais le "cycle des tierces" c'est utile aussi,c'est très bien pour connaitre immédiatement les notes composant n'importe quel accord

 

@kalagan,comme t'as bien compris les gammes majeures,maintenant il faut t'attaquer aux gammes mineures,j'ai aussi fait un tableau si tu veux

 

http://www.4shared.com/file/238589091/fc03df35/_2__Mineur_harmonique.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouais mais là en l'état, l'empilement de tierce il servira à rien si t'es pas en do majeur :/

 

Mieux vaut bien potasser l'harmonisation et la création des gammes (avec le cycle des quintes en bonus) que d'apprendre par coeur do-mi-sol-si-ré-fa-la-do, tu crois pas ?

 

Edit : tu devrais regrouper tes différents tableaux dans un seul classeur Excel, avec une feuille par tableau, et ajouter l'harmonisation de la gamme mineure mélodique, et ce serait tip-top !

 

(bon courage pour jouer avec la mineur harmo par contre, rien que faire une grille d'accord avec ca c'est une véritable saloperie)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi c'est un truc que je conseille au contraire:apprendre parfaitement l'harmonisation en do majeur,sans altérations,ainsi tu connais toujours le nom (la valeur absolue si on veut) des notes dans ton accord

 

ex on te dit "do majeur 7M",tu sais immédiatement que tu vas avoir do mi sol si,et tu sais que tu n'as pas d'altération

et si on te dit Do7,tu sais que tu auras un b sur si

 

en gros tu te dis que si ton accord s'appelle ré,les notes dedans seront toujours ré fa la,au dièse et au bémol près,ensuite à toi de savoir où les rajouter,en sachant parfaitement que domisol=do réfala=rém, misolsi=mim, solsiré=sol etc.

 

(je l'ai aussi fait en mélodique)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi c'est un truc que je conseille au contraire:apprendre parfaitement l'harmonisation en do majeur,sans altérations,ainsi tu connais toujours le nom (la valeur absolue si on veut) des notes dans ton accord

 

ex on te dit "do majeur 7M",tu sais immédiatement que tu vas avoir do mi sol si,et tu sais que tu n'as pas d'altération

et si on te dit Do7,tu sais que tu auras un b sur si

 

 

Ah bah moi aussi je conseille de commencer par l'harmonisation de do majeur, c'est la plus facile à faire, la plus facile à comprendre, et la plus facile à transposer, c'est clairement par là qu'il faut commencer.

Mais après dans la pratique, perso jvais plus souvent plus vite en pensant "en ré majeur" directement avec les bonnes altérations, que de penser en do-mi-sol-si-ré-fa-la et d'ajouter les #/b après. Mais ca c'est sans doute du à mon passé de musicien classique, vu qu'on retrouve souvent des doubles-dièses et doubles-bémols, et là ca complique beaucoup les choses si tu rapportes tout à do majeur. D'autant qu'au conservatoire, on apprends les gammes par coeur, donc j'ai même pas à réfléchir pour sortir les notes de sib majeur ou ré majeur (bon après quand on tombe dans les gammes à 7# ou 6b, jles ai pas suffisament utilisées pour les connaitre par coeur :p)

 

en gros tu te dis que si ton accord s'appelle ré,les notes dedans seront toujours ré fa la,au dièse et au bémol près,ensuite à toi de savoir où les rajouter,en sachant parfaitement que domisol=do réfala=rém, misolsi=mim, solsiré=sol etc.

 

Jtrouve perso que c'est là la grosse limite du système, vu que si t'ajoutes une altération dans ton do-mi-sol-si-ré-fa-la ca change toute l'hamornisation, donc c'est plus un ré mineur, mais un ré majeur... Jtrouve qu'on tombe vite dans des complications et des opérations à tort et à travers...

Enfin après, ca reste une approche intéressante pour le début, jpense juste qu'au final ya plutot intérêt à se diversifier un peu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en même temps 7# c'est pas trop dur à retenir :D

 

bah moi je commence enfin à connaitre ça par coeur,en plus des notes sur mon manche,finalement donner des cours c'est comme cimenter un mur en brique où euh..yavait pas de ciment avant

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais sinon (wow c'est moi qui donne un conseil à Athena 8-) ,je vais me faire rembarrer)si t'as 6b ou 7 #,moi pour savoir j'utilise les cycles,genre 6 b = 6ème gamme en bémol,sachant que ça commence à Fa,je compte suivant le cycle:

 

Fa,Sib,Mib,Lab,Réb,Solb

 

et pour savoir sur quelles notes bémoliser:si,mi,la,ré,sol,do

 

et voilou,ça marche aussi en #

 

Je dis pas que ça me sert tous les jours,ni que je m'entraine,mais en se motivant un peu,ça doit s'apprendre

 

(Pourquoi cet air entendu dans ton regard?Pourquoi tu lèves les yeux au ciel?Pourquoi tu me dis d'aller faire joujou plus loin?)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(Pourquoi cet air entendu dans ton regard?Pourquoi tu lèves les yeux au ciel?Pourquoi tu me dis d'aller faire joujou plus loin?)

 

Parce que l'ordre des dièses et des bémols jle connais par coeur depuis que j'ai 7 ans et demi :) C'est comme ca que j'ai appris petit à petit toutes les gammes par coeur, parce que j'aime pas apprendre des bêtes listes de notes par coeur, alors jpréférais retrouver à chaque fois la gamme dans laquelle j'étais, et petit à petit c'est rentré complètement.

 

Par contre le cycle des quintes je ne l'ai appris que bien plus tard, ya quelques années (enfin je le connaissais, mais je ne savais pas comment on s'en servais)

 

D'ailleurs je ne sais pas si tu connais le processus inverse de ce que tu décris : comment savoir rapidement dans quelle gamme on est à partir des dièses et des bémols à la clé ? En gros, tu prends l'avant-dernier dièse (genre fa do sol ré), c'est ton degré VII, donc le degré I c'est un demi ton au dessus : la majeur. Et pour les bémols, c'est tout simplement l'avant dernier bémol qui correspond au degré I (genre si mi la => mib majeur).

 

Et après l'ordre des dièses (et des bémols) tu peux le continuer en quinte : fa-do-sol-ré-la-mi-si. Après ca pose problème : la quinte de si, c'est fa#, donc ca fait fa##, puis après la quinte de fa# c'est do#, donc ca fait do##. Au final : fa-do-sol-ré-la-mi-si-fa#-do#-sol#-ré#-la#-mi#-si# et tu peux continuer comme ca :p

 

Maintenant jme sers plus de tout ca vu que jconnais quasiment tout par coeur, mais dieu que ca m'a été utile pour mieux comprendre ce que je jouais.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais le "cycle des tierces" c'est utile aussi,c'est très bien pour connaitre immédiatement les notes composant n'importe quel accord

 

@kalagan,comme t'as bien compris les gammes majeures,maintenant il faut t'attaquer aux gammes mineures,j'ai aussi fait un tableau si tu veux

 

http://www.4shared.com/file/238589091/fc03df35/_2__Mineur_harmonique.html

 

 

Oulà.....disons que j'ai compris le principe et que je m'aide quand même vachement de ton tableau. Et à force de jouer certaines suites d'accords je fini par savoir "bêtement" sur quelles gammes majeures c'est basé. Mais j'ai encore énormément à apprendre sur le sujet. Comme je le disais, je ne connais même pas complétement toutes les "positions" de la gamme majeure sur le manche : j'arrive grosso-modo à improviser sans faire de fausse notes, mais y'a pas encore de quoi fouetter un chat!

 

En tout cas je vais enregistrer ton tableau, parce que tôt ou tard ça s'avérera forcément utile. Mais avant d'apprendre les gammes mineures, je vais déjà essayer de vraiment maitriser les majeures !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
D'ailleurs je ne sais pas si tu connais le processus inverse de ce que tu décris : comment savoir rapidement dans quelle gamme on est à partir des dièses et des bémols à la clé ? En gros, tu prends l'avant-dernier dièse (genre fa do sol ré), c'est ton degré VII, donc le degré I c'est un demi ton au dessus : la majeur. Et pour les bémols, c'est tout simplement l'avant dernier bémol qui correspond au degré I (genre si mi la => mib majeur).

 

Ah ah ah, on reconnait les mecs qui viennent du classique !

Les petites astuces mémo-techniques des cours de solfège.... :D)

 

Sinon, le truc de savoir le nombre de dièse/bémol,...sur quelles notes,....bien sûr que c'est utile mais je doute qu'il y ait beaucoup de gens qui fassent de la lecture à vue ...

Le gros avantage de la guitare, c'est qu'on peut transposer facilement les doigtés des accords et des gammes sur tout le manche.

Donc, ce que je veux dire c'est que si tu sais faire en Do majeur, tu sais faire dans toutes les tonalités.

 

Autre chose à laquelle je pensais sur ce respect strict de l'harmonisation : j'y repensais par rapport à notre discussion sur l'échange modale dans le post de Bistouille (la reprise de "Mercedes").

Si on s'en tient aux accords d'une seule gamme....on va vite tourner en rond. Nos oreilles doivent toujours être les guides (ca, je crois que c'est partagé par tous ici... :p ).

Pour exemple, un truc que j'avais proposer à Psychée sur une de ses compos (For you, c'était y'a un petit moment déjà...) qu'elle trouvait "toujours pareil" qui tournait en C G Am :

Pour une fin :

| F | C | Dm | Am | Bb | Bbm | F |

Déja, ca module par rapport à la tonalité d'origine avec en plus cet accord de Bbm qui n'a normalement rien à faire là....

Si je m'étais tenu à Do majeur..... :siffle:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon, le truc de savoir le nombre de dièse/bémol,...sur quelles notes,....bien sûr que c'est utile mais je doute qu'il y ait beaucoup de gens qui fassent de la lecture à vue ...

Le gros avantage de la guitare, c'est qu'on peut transposer facilement les doigtés des accords et des gammes sur tout le manche.

Donc, ce que je veux dire c'est que si tu sais faire en Do majeur, tu sais faire dans toutes les tonalités.

 

Bah justement, moi ca c'est un truc que j'ai jamais réussi à faire correctement. Faut que je pense aux notes exactes que je joue. Alors c'est ptêtre pas le cas de tout le monde, mais j'explique pourquoi ca me pose problème :

Si je pense tout en do majeur "juste" en décalant les positions, jvais penser aux notes de do majeur. Si jprends la première position de la gamme majeure jvais savoir que ca fait do-ré-mi-fa-sol etc... Mais si jdécale la position la, j'ai plus les mêmes notes. Et si jsuis dans une autre tonalité (par exemple Sib majeur) que jveux cibler mes notes (sur Bb je joue un sib ou un fa), jvais pas réussir à me dire "en fait c'est un do et un sol que jdécale". Perso je sais ou sont mes notes sur le manche, du coup je sais ou est le sib et le fa, et quand jsuis sur un Bb jme dis "je joue un sib à cet endroit, et un fa là". Et du coup je pense pas du tout en do majeur :/

 

Après une autre approche que jtrouve intéressante en fait c'est de réfléchir en terme d'intervalles : jsuis en Bb, je trouve mon si bémol, et de la je sais ou est la position de la tierce majeure, la quinte et tout les autres intervalles. Ca j'y arrive et jmen sers beaucoup quand ca module vite pour éviter d'avoir à changer de gamme dans ma tête tout les 2 temps.

 

Mais tout ce que je viens de dire là ca pourra pas s'appliquer à tout le monde, mon problème principal c'est que j'entends très bien les notes que je joue, du coup si je décale la position j'entends bien que c'est plus les mêmes notes. Comme quand je joue avec un capo, j'ai du mal à me dire "je fais un C" alors qu'en fait j'entends un D ou un E.

 

Pour finir, j'ajouterais que jsuis passé par 3 profs (dont un en école de musique) avant de tomber sur Manu qui lui approche la musique de la même façon que moi : apprendre avec les notes. Alors jsuis bien au courant que c'est pas la "meilleure" solution, c'est juste la mieux adaptée pour moi, et je trouve dommage que la plupart des professeurs que j'ai rencontré ne sachent pas expliquer ca, parce que certains sont souvent "faignants" et n'ont jamais appris le solfège ou même le nom des notes. (faut dire aussi que je suis dans un ville très peuplée en terme de guitaristes, donc ya beaucoup de prof amateurs vraiment pourris)

En fait ya plusieurs modes de réflexion pour attaquer la musique (pas que la guitare), et il faut réussir à trouver celui qui nous convient, et ca c'est pas évident.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais avant d'apprendre les gammes mineures, je vais déjà essayer de vraiment maitriser les majeures !

 

en fait,les deux parties de ta phrase veulent dire la même chose ;) (je vous laisse méditer là-dessus,comme dirait l'autre)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Après une autre approche que jtrouve intéressante en fait c'est de réfléchir en terme d'intervalles : jsuis en Bb, je trouve mon si bémol, et de la je sais ou est la position de la tierce majeure, la quinte et tout les autres intervalles. Ca j'y arrive et jmen sers beaucoup quand ca module vite pour éviter d'avoir à changer de gamme dans ma tête tout les 2 temps.

 

C'est plus à ça que je pensais :p

Et en impro, ca prend tout son sens : Au hasard, si j'ai un accord C7M que j'improvise en mode Ionien (la gamme majeure quoi...) et que je passe sur C7, il est plus simple de penser : mode Ionien avec une b7 :fleche: Mixolydien ; plutôt que : 5ème mode de Fa majeur (avec toute la gymnastique pour retrouver les positions...)..... :siffle:

T'es déjà 3 mesures plus loin...

 

Et connaître le nom des notes, c'est très important là-dessus je plussoie ! :D)

Tu joues un arpège vers les cases 3 ou 4, si tu veux démancher et changer de registre, connaître la composition en terme de noms de notes + les notes sur le manche : Pour retomber sur ses pattes, ca aide 'achement !!!

 

PS : Manu, il t'oblige à nommer les notes quand tu décortiques arpèges/accords ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est plus à ça que je pensais :p

Et en impro, ca prend tout son sens : Au hasard, si j'ai un accord C7M que j'improvise en mode Ionien (la gamme majeure quoi...) et que je passe sur C7, il est plus simple de penser : mode Ionien avec une b7 :fleche: Mixolydien ; plutôt que : 5ème mode de Fa majeur (avec toute la gymnastique pour retrouver les positions...)..... :siffle:

T'es déjà 3 mesures plus loin...

 

Ah ca oui, quand on module "rapidement" je pense tout le temps comme ca, surtout pour les notes de passage, on a la même approche pour ca.

Moi je parlais dans le cas ou on a un morceau (ou tout un "bout" du morceau, genre le couplet ou le refrain) dans une autre tonalité que do majeur, genre la majeur, je pense "par défaut" en la majeur avec tout les dièses directement, et j'applique mes altérations genre b7 en plus là dessus.

Si mon couplet est en do majeur et que le refrain est en fa majeur, je change vraiment de gamme dans ma tête. Si ya des altérations/notes de passages je change pas.

En plus de ca, je pense aussi aux modes. Si jsuis sur un Dm7 et que j'improvise en dorien, je "pense" en ré dorien, pas en do majeur, de façon à avoir ré comme tonique, la comme quinte etc...

 

PS : Manu, il t'oblige à nommer les notes quand tu décortiques arpèges/accords ?

 

Il m'oblige pas à les nommer, mais il m'a fortement recommandé de les penser au début. On a une ptite "routine" : toutes les semaines on prends une gamme majeure (on fait C maj, après avec un dièse, puis un bémol, puis 2 dièses, puis 2 bémols etc...) et on la joue depuis le plus bas du manche. Donc en fait on commence pas forcèment de la première position, et jme force à ne pas retenir les positions par coeur mais à bien visualiser les notes sur le manche au fur et à mesure. Comme on change de gamme chaque semaine, on commence jamais sur la même position, ca casse un peu la routine et ca force à bien visualiser. En plus de ca on ajoute les 3 pentas mineures de la gamme majeure, + la mineure harmonique, et 2-3 autres trucs (genre les positions de tout les accords en sweeping), toujours en visualisant les notes sur le manche.

 

Maintenant rien ne m'aurait empêcher d'apprendre les positions par coeur et de faire semblant, il s'en fout, mais putain qu'est ce que jsuis content d'avoir fait ca et de connaitre les notes sur le manche maintenant !

 

Et en plus de ca à chaque fois qu'on bosse des plans/riffs ou autre on fait l'analyse harmonique en vitesse pour voir quel accord on a, quelle tonalité, quelles notes viennent enrichir tout ca, qu'est ce qu'on peut jouer par dessus etc...

 

Par contre je sais que à la MAI (ou il donne des cours) il ne force pas ses élèves à faire ca, et la plupart sortent de la MAI sans savoir ou sont les notes sur le manche... Yen a plein qui sont incapables de faire ce que je viens de décrire en do majeur, et ca se voit quand on les entends jouer...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pffff, faut vraiment que je me retrouve un prof ayant cette approche (ou une autre, mais avec cette optique "globale" de la musique)

Parfois, je me dis que les profs orientés "Jazz" sont plus enclins à enseigner de cette manière, mais j'ai peur que si je leur parle de Tapping ou de sweeping, ils brûlent ma guitare ! :D)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je suis en pourparlers avec Nicolas Romann,de guitarspeed99,je pense qu'il est très demandé,mais j'ai ptetre la possibilité d'avoir cours avec lui à la rentrée prochaine,lui il est orienté jazz,parmi tout le reste,bon il est plus sur l'Ouest de paris que l'Est,mais je vais contacter les structures où il enseigne et voir s'il reste des places dispo

 

C'est plus à ça que je pensais :p

Et en impro, ca prend tout son sens : Au hasard, si j'ai un accord C7M que j'improvise en mode Ionien (la gamme majeure quoi...) et que je passe sur C7,

 

en même temps,dire je joue en do 5ème mode de fa,ça revient au même que se dire "j'ajoute un bémol à do ionien"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en même temps,dire je joue en do 5ème mode de fa,ça revient au même que se dire "j'ajoute un bémol à do ionien"

 

Sauf si, sur ton manche, t'es obligé de réflechir pour passer de Do Majeur à Fa Majeur puis de Fa Majeur à mode du 5ème degré : Do Mixolydien :p

 

C'est au niveau de la démarche "intellectuelle" que c'est différent.

D'un point de vue musical (auditif), ca revient au même, on est d'accord. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...