Aller au contenu
lucky81

les intelligences multiples dans l'interprétation

Messages recommandés

Un sujet pour faire comprendre qu'être un musicien demande un travail passionnant qui fait appel à plusieurs formes d'intelligences et qu'en jouant on sera moins bête :

 

- Tout d'abord, le musicien se doit d'avoir une intelligence musicale qui lui permet de penser en rythme et en mélodies mais ce n'est pas tout,

- il doit développer une intelligence kinesthésique et spatiale (motrice) qui lui est nécessaire pour jouer et maîtriser un instrument ou plusieurs instruments,

- l'intelligence logique l'aide à lire la musique, à comprendre l'harmonie et à structurer et organiser son travail,

- l'intelligence introspective lui sert à comprendre intérieurement et à interpréter la musique, à prêter ses propres sentiments à la composition,

- avec le contact avec le public ou ses acolytes de scène, il doit avoir une intelligence sociale

- et enfin, le musicien interprète a une intelligence existentielle pour délivrer une interprétation qui ait de la profondeur...

- l'ensemble de ses intelligences est rassemblé dans une intelligence qu'on dit composite et qui permet de les appliquer au domaine de la musique.

 

Si le musicien interprète est aussi auteur et compositeur, il doit développer l'intelligence verbo-linguistique (langage) et posséder une personnalité propre aux créateurs qui peut faire l'objet d'un autre sujet.

Modifié par lucky81

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A ajouter, spécifiquement au guitariste :

Une intelligence alcoolique, qui lui permet de continuer à jouer malgré quelques binouzes dans le cornet ! :)

 

Tu devrais peut être développer ton post sur un billet, un peu plus long.... je suis sûr qu'il y a des trucs super intéressants à dire :)


Facebook : https://www.facebook.com/Lestael/

Soundclound : https://soundcloud.com/lestael

Blog T4A : http://www.tabs4acou...b176-e1442.html

 

Un like, un j'aime, un comm... ou un téléchargement, ça fait toujours plaisir ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lesalexs

merde je suis grillé, j'suis pas intelligent....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça me rappel cette vidéo :

 

Je rejoins Lestael, dans ton blog ça serait largement mieux et plus propice à développer ;)


Je propose des cours par Skype/Hangout/etc pour environ 10-15€/h suivant le programme et la préparation en amont, axé technique (legato, aller-retour, main droite et main gauche) ou théorie basique appliquée sur le manche (pentatoniques, modes, pentatoniques modales, base d'impro, etc). On peut convenir d'un tarif de gros si vous souhaitez faire plusieurs leçons avec moi.

Me MP pour plus de détails.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une intelligence alcoolique, qui lui permet de continuer à jouer malgré quelques binouzes dans le cornet ! :)

Les raisons de l'alcoolisme et des problèmes psychologiques récurrents chez les artistes est aussi un sujet intéressant qui est lié notamment à la personnalité de l'artiste et à son vécu.

 

merde je suis grillé, j'suis pas intelligent....

Au contraire alors, la musique est faite pour toi et c'est aussi pour ça que je m'accroche !!!

 

Ça me rappel cette vidéo :

Je la connaissais, vidéo effectivement intéressante et à partager.

 

Merci pour vos remarques et je vais avec vos conseils détailler davantage ce sujet sur mon blog !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lesalexs

Je hais les gens, j'ai bon ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

aïe, intelligence sociale, je suis foutu

 

Aie, intelligence tout court, j'suis cramé :boing:


La seule question idiote est celle que l'on n'a pas posée !

L'important, ce n'est pas la chute, c'est l'atterrissage !

Dans la vie, on est ce qu'on fait, pas ce qu'on paraît...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mdr les retours !

 

Très intéressant ce que tu dis lucky81 :-)

 

On se rend compte qu'il faut développer de nombreuses aptitudes pour devenir un musicien.

 

Maintenant ... La question c'est ... tout le monde peut-il développer ces différentes formes d'intelligences ?

Vous avez 5 heures.

 

 

 

 

 

Vous connaissez déjà mon avis ... qui et largement positif


Mon blog en cliquant ici :-)

 

La quête de Francois (Episodes et heures entraînement) :

 

(Led Zeppelin)

(Gun's)

(Metallica)

(Stevie Ray Vaughan)

(Stevie Ray Vaughan)

(Lynyrd Skynyrd)

(Aerosmith)

(Slash)

 

(Gun's)

(AC/DC)

(Sungha Jung)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'intelligence sociale, c'est votre sociabilité, votre capacité à comprendre l'autre,à rentrer en relation avec lui et à vous adapter.

Donc, par principe, un modérateur ou un ou quelqu'un qui a participe souvent sur le forum ne peut pas être dépourvu d'intelligence sociale.

 

@wissam

Si tout le monde ne peut pas être un génie, tout le monde peut s'améliorer et travailler sur les différentes formes d'intelligence.

En fait, pour travailler la musique, avoir une bonne connaissance du processus créatif peut nous permettre de développer nos capacités au mieux et d'être plus performant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

comme quoi la musique ce n est pas pour les idiots :)

plus sérieusement, est ce qu‘il faut être performant sur tous ces différents aspects ( Logique, social, spatial...)pour être un bon musicien ?

Est ce qu' il y a une hiérarchie dans tout ça ?c est à dire developper une telle forme d intelligence, plus importante qu' une autre par exemple

Modifié par didier12

Si tu ne le vis pas, ça ne sortira pas de ton instrument. " Charlie Parker"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a souvent des déséquilibres dans les intelligences et c'est ce qui fait aussi que chaque artiste est différent mais toute carence peut se révéler handicapant dans la professionnalisation.

Un très bon technicien ne fera pas automatiquement un bon artiste, un bon artiste ne sera pas systématiquement un bon professionnel...

Dans tous les cas, l'intelligence musicale, l'intelligence kinesthésique et spatiale et l'intelligence introspectives sont primordiales pour atteindre un niveau correct.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tout à fait d‘accord avec toi.

Modifié par didier12

Si tu ne le vis pas, ça ne sortira pas de ton instrument. " Charlie Parker"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est ce qui fait que 2 guitaristes qui jouent le même morceau sur le même matos auront un rendu différent :(


La seule question idiote est celle que l'on n'a pas posée !

L'important, ce n'est pas la chute, c'est l'atterrissage !

Dans la vie, on est ce qu'on fait, pas ce qu'on paraît...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'on soit pas tous égaux dans notre apprentissage de la musique et d'un instrument je veux bien l'entendre, qu'on puisse pas tous devenir un génie ... je veux bien l'entendre (même si ça me fait mal au coeur et que je ne suis pas convaincu à 100% de cela),

 

Cependant, ... il existe pour moi différentes formes de génie, et je pense que certaines restent accessibles au gros bosseur, qu'on peut tous exceller dans ce sur quoi on s'investit, et qu'on peut probablement développer toutes ces forment d'intelligence. Certains auront simplement ... et peut-être plus de travail à fournir que d'autre ... voire BEAUCOUP plus.

 

Mon point de vu est peut-être erroné, mais je tends à croire que c'est vrai ... du moins je l'espère très fort.

 

Est-ce que quelqu'un a déjà vu un virtuose (dans n'importe quel domaine), qui n'a pas bossé pour atteindre sa virtuosité ?

(génie = virtuose ?).

 

Encore une fois, ce n'est qu'un point de vu qui me fait rêver ... auquel je crois ... et ... quelque part, qui peut très difficilement être prouvé "scientifiquement".

 

:-D


Mon blog en cliquant ici :-)

 

La quête de Francois (Episodes et heures entraînement) :

 

(Led Zeppelin)

(Gun's)

(Metallica)

(Stevie Ray Vaughan)

(Stevie Ray Vaughan)

(Lynyrd Skynyrd)

(Aerosmith)

(Slash)

 

(Gun's)

(AC/DC)

(Sungha Jung)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais pas si génie s apparente a virtuose , si je fais un parallèle avec le dessin et la peinture que je connais , je dirais qu être virtuose en dessin relèverai d une grande technicité dans des dessin planifier des chose préétablie de l image imaginable, et que par contre un génie sortirai avec autant de technique quelque chose qui n a jamais pu être imager ( et ou imaginer ) auparavant , mais cela implique donc une notion historique , et donc il est amplement plus simple d être un génie a la préhistoire qu au 21 eme siècle , alors qu en tout temps être virtuose est possible car c est mettre en application ce qui existe déjà avec une perfection d exécution

 

C est mon avis ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'important dans la vie n'est pas d'être un génie mais de faire et de se réaliser dans ce qu'on aime !

Tout le monde n'a pas les mêmes capacités et il est vain de chercher l'excellence dans un esprit de compétition.

On peut apprendre à exceller avec les moyens qu'on a, en travaillant beaucoup, en étant curieux et en se remettant en cause.

Ce qu'il y a de passionnant dans l'étude de la psychologie, c'est qu'on apprend sur soi, sur les autres et sur les moyens de s'améliorer.

Comprendre les intelligences multiples qui sont en jeu peut nous permettre de mieux nous réaliser.

N'importe qui peut devenir un bon artiste avec du travail et de la persévérance et c'est seulement ce qui me fait avancer dans mon parcours créatif et pédagogique !

Penser ses intelligences, c'est être capable de faire un cours ou préparer un album, en se disant, est-ce que je fais les bons choix, n'ai-je pas des lacunes ?

Mon rêve est seulement d'espérer que demain je serai meilleur et j'optimise mon travail grâce aux connaissances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@lucky81 : Un terme me dérange, génie.

 

Qu'est-ce qu'un génie pour toi ? Est-ce que mes génies musicaux sont les tiens et inversement ? Y'a-t-ill objectivement des génies ?

 

Parce que dans ce cas là il faudrait classifier les guitaristes par leur compétences via des critères objectifs, hors en musique il me semble que la sensibilité de l'artiste est presque aussi importante que celle de l'auditeur (enfin dans les arts en général il me semble d'ailleurs).

 

Je perçois bcp de question liées à ça finalement, et la terminologie aussi.

 

Le terme intelligence me dérange personnellement, j'aurais plus attribué le terme "capacité", mais on dois vouloir dire la même chose je pense.


Je propose des cours par Skype/Hangout/etc pour environ 10-15€/h suivant le programme et la préparation en amont, axé technique (legato, aller-retour, main droite et main gauche) ou théorie basique appliquée sur le manche (pentatoniques, modes, pentatoniques modales, base d'impro, etc). On peut convenir d'un tarif de gros si vous souhaitez faire plusieurs leçons avec moi.

Me MP pour plus de détails.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dirais même plus connaissance a la place de capacité ( capacité me fait penser au capital de départ qu on aurai , ce qui serait inné )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malheureusement, on n'est pas tous égaux devant l'apprentissage, il faudra plus de temps à certains pour comprendre les mêmes notions théoriques, tout comme certains les appliqueront mieux.

 


La seule question idiote est celle que l'on n'a pas posée !

L'important, ce n'est pas la chute, c'est l'atterrissage !

Dans la vie, on est ce qu'on fait, pas ce qu'on paraît...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'artiste se définit par la valeur artistique de ses œuvres (ses réalisations).

Je préfère parler de valeur créative.

Il existe une échelle de la valeur créative de l'oeuvre (EVC, Cottraux, 2009) : l'impact, l'imprédictibilité, l'innovation, le non-conformisme, l'authenticité, le caractère stimulant, la possibilité de devenir un marqueur temporel (reflet de son époque) et celle de devenir un analyseur intemporel (capacité à éclairer une autre époque).

 

Que je n'aime ou pas un artiste ne m'interdit pas de reconnaître la valeur de son oeuvre.

 

L'artiste se définit aussi par des facettes psychologiques qui sont : une vie imaginaire intense, une sensibilité esthétique, la capacité d'éprouver des émotions intenses, la recherche active de la nouveauté, le goût pour le débat d'idées contradictoires et le réexamen des principes et des valeurs.

 

Si on part de ce principe, n'importe qui à n'importe quel âge peut être considéré comme un génie qui est alors le plus haut degré de reconnaissance de la valeur créative.

 

Un surdoué est un enfant ou un jeune à fort potentiel qui a des aptitudes hors normes.

 

Un virtuose est quelqu'un qui a une habilité technique extraordinaire.

 

En parlant des intelligences multiples, mon but était de montrer les capacités que développe la pratique de la musique et de souligner l'intérêt de l'apprentissage de la musique dès le plus jeune âge.

 

D'un côté pratique, ça vous aide à construire un programme de travail.

Exercez-vous et stimulez-vous suffisamment votre intelligence introspective ? et comment la travailler pour que votre musique soit belle et vivante ?

Une fois prêts pour la scène, pourquoi les groupes ne tiennent pas longtemps, ont du mal à passer la rampe, pourquoi ne trouvent-ils pas de dates ? est-ce un manque d'intelligence sociale ? comment y remédier ?

Faire de la musique ne se résume pas à faire seulement des gammes !!!

 

En tant qu'interprète, quand je sais jouer un morceau parfaitement techniquement et que je le connais par cœur, alors le travail peut commencer, alors que beaucoup s'arrêtent à ça.

En tant que créateur, je dois être capable de créer avec fluidité et originalité en préparant les meilleures conditions et je n'attends pas que ça me tombe du ciel.

Tout ça demande du savoir et du savoir faire en passant par le savoir être.

 

Moralité, comprendre et travailler pour être le plus efficace...

Modifié par lucky81

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mmmh ok.

 

Je m'excuse, il me semble que tu as mal pris mon message. C'était clairement pas une attaque personnelle,je sais bien que tu peux mettre de coté ton esthétique pour reconnaître la valeur d'une œuvre, et c'est logique pour tout artiste...Je remets pas du tout ça en cause.

 

J'ai jeté un œil sur l’échelle que tu proposes. J'ai vraiment du mal avec ces classifications qui tendent à "objectiviser" le subjectif.

Déjà car l'évaluation des critères sont subjectifs à l'individu qui note, et aussi subjectif à l'environnement historico-socio-culturel de cet individu.

 

Avec une telle échelle de classification on va avoir de gros problème quand c'est pour classifier une musique culturelle opposée, comme asiatique ou africaine (je parle de traditionnel).

Si je prends par exemple un truc typiquement européen, l'atonalisme moderne style Schoenberg. Avec l’échelle que tu reprends, c'est vraiment pas un génie puisqu'il y a que le non-conformisme qui sortira du lot avec un 6/6 (j'ai lu que les notations étaient sur 6 avec cette échelle).

 

Si on prends un Bill Evans ou Miles Davis, là on tape dans le haut du panier.

 

Mais qu'est-ce qu'il en est pour un(e)....je sais pas disons Claude François ? il sera bien bas.. pourtant il a façonné une époque de la musique française, tout comme Madonna(et ses producteurs) pour le coté plus "mondial".

 

Et en plus, une somme de subjectivité ne fera pas du tout une objectivité.

 

C'est ce genre de choses qui font que j'ai du mal avec les critères de l'art "bien et beau" défini par des règles.

 

Je suis personnellement attaché à une subjectivité totale, tes génies ne seront pas le miens dans tous les cas, excepté certaines exceptions (personne aura le courge et la folie de dire que J.S Bach était pas un "génie" musical, enfin je l’espère) par exemple "fat" bob est un génie pour Lestael, pas pour moi car je n'est pas la même sensibilité musicale.

 

D'ailleurs ça me fait rappeler l'importance du contexte d'écoute de l’œuvre aussi, ça change totalement le ressenti initial.

 

Mis à part tout ça, on restera tous d'accord que travailler, c'est le minimum pour espérer un jour devenir bon, sans oublier de se faire plaisir ;)

 

Tu devrais vraiment faire un billet sur ton blog, sujet très interessant ;)


Je propose des cours par Skype/Hangout/etc pour environ 10-15€/h suivant le programme et la préparation en amont, axé technique (legato, aller-retour, main droite et main gauche) ou théorie basique appliquée sur le manche (pentatoniques, modes, pentatoniques modales, base d'impro, etc). On peut convenir d'un tarif de gros si vous souhaitez faire plusieurs leçons avec moi.

Me MP pour plus de détails.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te rassure, je ne l'ai pas mal pris, je cherche justement vos réactions.

 

Tu mets barrières là où il n'y en a pas.

 

Je respecte Claude François même si je n'aime pas et c'est un chanteur qui a marqué son époque commercialement mais le succès ne fait pas de lui obligatoirement un grand artiste, ce deux choses distinctes. Je peux estimer et m'éclater davantage avec quelqu'un qui joue ses compositions dans la rue.

 

Je comprends que tu puisses me dire que l'échelle de valeur créative est subjective et qu'elle dépend d'un contexte.

Effectivement, tu as raison, mais on a réduit l'incertitude à son minimum et pour cela on ne peut que juger de la valeur que quand on maîtrise le style musical et son évolution. C'est pourquoi il est plus facile de reconnaître les grands artistes a posteriori.

 

Quelque soit le style musical, si tu refais ce qui a déjà été fait, la valeur artistique est moindre. Moindre ne veut pas dire sans intérêt pour autant. Des artistes sont parfois capables d'élever à la perfection un style où ils n'ont rien inventé.

 

La chanson française peut être fantastique et elle l'est dans sa diversité et dans le nombre de créateurs... qu'on entend rarement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

4 vidéos très intéressantes et instructives qui ne remettent pas en cause l'échelle de valeur créative. Elles ont le mérite de surligner les influences de la création.

Voir toute la création sur le principe de copier, transformer et combiner est simpliste mais néanmoins indiscutable. Nous sommes bien le produit d'une culture, d'une société et nous vivons sous influences. Quel chemin parcouru depuis l'homme des cavernes !...

En effet, la première démarche du musicien dans son apprentissage est de copier et reproduire pour découvrir et apprendre.

La deuxième démarche est de s'extraire de la simple imitation et d'essayer de créer, en s'inspirant des œuvres qu'on aime, d'où l'idée de remix, de transformer et de combiner.

La démarche suivante est d'essayer de créer avec une identité propre, une cohérence artistique, qu'il y ait un discours créatif identifiable et reconnu, début d'originalité dans un style prédéterminé avec ses codes dont on joue. L'objet est unique et tout à la fois le produit d'une génération et de ce qui l'a précédé.

La démarche ultime est l'innovation à ses différents degrés, la reconnaissance ultime est celle de génie. Django Reinhardt à créé le jazz manouche sous l'influence du jazz et des ses origines manouches. Cette nouvelle manière de jouer et sa virtuosité en on fait quelque chose d'unique et de reconnaissable. Il n'est pas rentré dans un moule, il a pris un risque, celui d'être différent en ne répondant pas aux normes. Son inventivité et la reconnaissance de son apport à la musique a fait de lui un génie.

 

L'aspect commercial ne permet pas ou très peu l'innovation, on préfère utiliser les recettes qui marchent, c'est de la création à moindre risque car elle doit être rentable, elle est faite d'assemblages sans aucune remise en cause, sans aucune recherche. Dans le théâtre par exemple, seulement 5 % des pièces qui sont jouées ont été écrites par des auteurs contemporains... Hors l'innovation est une création qui étant en dehors de ce qui se fait, de ce qui est à la mode, à toutes les chances d'être reçue comme bizarre, étrange voire dérangeante ou inacceptable, selon son degré d'innovation, et elle est souvent rejetée.

Ce qui ne doit pas vous empêcher d'aimer la musique commerciale puisqu'elle est faite pour ça. Il faut juste reconnaître le travail de recherche et la prise de risque des artistes qui essayent d'ouvrir les yeux et les oreilles vers de nouvelles formes artistiques.

Je ris avec le théâtre de boulevard, je ris et m'enrichis avec le théâtre public.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...