Aller au contenu

Précisions sur la construction des accords...


Messages recommandés

Bonjour à tous!

 

Toujours plus curieux, je continue mon exploration théorique de la musique.

Fin 2016, j'espère comprendre la musique modale, mais pour l'instant je m'intéresse à la construction des accords de manière générale, sans entrer ds les détails.

J'ai bien assimilé les accords majeurs, mineurs, 7ème (merci à vous d'ailleurs!), les accords suspendus 2 et 4, les augmentés/diminués, et le principe général des power chords.

J'aimerais connaître maint comment sont construits les accords 9ème, 11ème et 13ème.

 

Je sais qu'une 9ème est une seconde (1 ton plus haut que la tonique) à l'octave qu'on rajoute, une 11ème est une quarte (2,5 tons plus haut que la tonique) à l'octave, et une 13ème une sixte (4,5 tons plus haut que la tonique) à l'octave.

 

Mais comment sont construit exactement ces 3 accords? Quelles notes doit-on sacrifier pour ajouter ces 3 enrichissements, est-ce tjs la quinte?

 

Merci de m'éclairer... :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors déjà c'est mieux de considérer les 9ème, 11ème et 13ème comme des extensions de l'empilement de tierces. C'est pour ça qu'on les appelle comme ça et pas seconde/quarte/quinte.

 

En gros si tu pars d'une note (do) et que t'empiles des tierces en restant dans la gamme de do majeur t'obtient :

 

do mi sol si ré fa la

 

Dans l'ordre: fondamentale, tierce majeure, quinte juste, septième majeure, neuvième majeure, onzième juste et troisième majeure

 

A partir de là t'as plusieurs possibilités. Tu peux soit faire un enrichissement en ajoutant une 9/11/13 à un accord de base, soit faire un accord complet d'empilement de tierce.

 

Dans le premier cas, tu prends ton accord de base (par exemple C, composé de do-mi-sol) et tu peux lui ajouter une 9ème. Ca ferait Cadd9, composé des notes do-mi-sol-ré. Ou alors Cadd11 (plus rare). Le Cadd13 (do-mi-sol-la) sera souvent écrit sous la forme C6 (dans ce cas on considère la troisième comme une sixte, me demande pas pourquoi, c'est une question d'habitude).

Tu peux faire des trucs plus complexes avec ce principe là. Par exemple partir d'un C7sus4 (do-fa-sol-sib) et rajouter un add13 (do-fa-sol-la-sib). C'est tordu et rare, mais ça peut se faire. En gros les "add9/11/13" c'est très flexible et tu peux faire un peu ce que tu veux.

 

Si par contre tu veux faire un accord complet d'empilement de tierce, ça se complique. En théorie, si tu fais un accord 9/11/13 il faut que ça inclue toutes les autres tierces précédentes. Donc par exemple:

C9: do-mi-sol-sib-ré

C11: do-mi-sol-sib-ré-fa

C13: do-mi-sol-sib-ré-fa-la

 

(tu remarqueras que j'ai mi un sib parce que le 9/11/13 est lié à la 7ème. 9/11/13 t'as une septième mineure, Maj9/Maj11/Maj13 t'as une septième majeure)

 

Dans la pratique par contre ça devient délicat pour les 11/13. D'une part c'est pas évident de jouer ces accords (le 13 est théoriquement impossible à faire sur une guitare 6 cordes), et d'autres part ça sonne pas forcément très bien d'avoir autant de notes dans l'accord. Du coup on en vire. La question c'est quelle(s) note(s) virer.

Là ça va dépendre du contexte, mais le principe est assez simple: certaines notes sont importantes pour l'accord, d'autre ne le sont pas. La quinte par exemple est jugée comme inutile, parce qu'elle ne "colore" pas l'accord. Tout simplement parce que 90% des accords ont une quinte juste, elle est "implicite". Donc c'est souvent la première note à dégager. Mais c'est pas la seule, en jazz c'est très courant de virer la fondamentale de l'accord, parce qu'il y aura souvent un bassiste derrière qui jouera cette même fondamentale, du coup ça devient inutile de la jouer à la guitare. Les septièmes et tierces peuvent aussi dégager, mais là ça devient plus risqué puisque ces intervalles peuvent être majeurs ou mineurs, si on les vire on "perd" cette coloration. Quand on joue un accord 13, on a tendance à omettre la 11ème, parce que c'est pas forcément très beau. Et il ne faut pas oublier que la façon dont tu arranges tes notes va grandement influer sur la sonorité finale. Si t'as un piano tu peux jouer un accord Maj13 très facilement: il suffit d'appuyer sur toutes les touches blanches en même temps. Mais c'est moche. Par contre si tu sais les espacer comme il faut, ça peut être super beau.

 

En bref quand on s'attaque aux accords 11/13, c'est le bordel et on peut faire un peu tout ce qu'on veut. Et malheureusement, tout ça ne peut plus vraiment être écrit sous forme de symbole d'accord. Donc quand tu vois un C13, ça te laisse plein de liberté sur comment tu vas le jouer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci AthenA, c'est très clair, même pour un novice comme moi, j'ai compris le principe général!

Les combinaisons sont apparemment très vastes et les notes sacrifiées le sont en fonction de la sonorité souhaitée, mais quintes et fondamentales sont logiquement privilégiées (la quinte par son côté "moins important" ds l'accord, et la fondamentale qui va être rappelée en général par la basse).

 

Je ne pense pas que je partiquerai bcp les accords 9/11/13ème quand je me débrouillerai un peu mieux avec ma strat car mon registre musical est plus rock, voir métal progressif/alternatif, mais ça reste très intéressant à comprendre et ça permet de faire travailler ma matière grise au niveau musical.

 

Merci encore... :clap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...