Vous aimez T4A ? Abonnez-vous à notre chaine youtube pour visionner les nouvelles vidéos avant tout le monde !
RSS T4A Pinterest T4A Youtube T4A Twitter T4A Facebook T4A Google+

L'harmonie pour les nuls 5 : l'harmonisation de la gamme majeure

Besoin d'aide à propos de ce cours de guitare ?Aide
Sauvergarder ce coursSauvegarder
Nous allons apprendre comment harmoniser la gamme majeure, c'est à dire comment créer des accords à partir d'une gamme.

Prérequis pour ce cours : L'harmonie pour les nuls 2 : la gamme majeure, L'harmonie pour les nuls 4 : le chiffrage d'accords,
Travailler ce cours : Aucun




Vous aimez ? Abonnez-vous sur notre chaine YouTube !

Première chose à dire concernant l'harmonisation : ce n'est PAS quelque chose à apprendre par coeur. Il devient IMPERATIF que vous réfléchissiez à tout cela par vous même. C'est le processus de pensée qu'il faut retenir, pas le résultat. Donc je vais tenter de bien séparer les étapes, une étape par paragraphe, et je vous encourage à interrompre la lecture entre chaque paragraphe, prendre une feuille et un stylo et refaire ce qu'on vient de voir dans d'autres gamme. Pour tout le cours je me baserais sur la gamme de do majeur, mais ceci fonctionne pour toutes les gammes heptatoniques, c'est à dire les gammes majeures, mineures, mineures harmo, mineures mélo etc... (pour les gammes pentas c'est un peu trop particulier pour pouvoir appliquer bêtement cette méthode). 
 

Empilement de tierces avec chaque degré de la gamme

(Vous remarquerez que je ne parle pas de tierce majeure ou mineure, juste de tierce).

Donc je prends mon degré I (le do), je prends sa tierce (le mi, qui correspond au degré III), et je prends la tierce de mi (le sol, qui correspond au degré V). Tout ca de façon diatonique, c'est à dire en utilisant uniquement les notes de la gamme dans laquelle on se trouve. C'est pour cela que je ne précise pas si les tierces sont majeures ou mineures, puisque suivant les degrés ça va changer. Et je fais ceci avec tous les autres degrés.

Le degré II va donc nous donner : ré-fa-la, le III : mi-sol-si, le IV : fa-la-do etc.

Jusque là, c'est très facile, on a en fait créé un accord sur chaque degré de la gamme. Au niveau du vocabulaire, quand on parle d'un degré cela peut soit faire référence à la note, soit à l'accord formé sur ce degré (c'est un peu trompeur).
 

Chiffrage des accords

Chaque degré sera la fondamentale de l'accord. On regarde ensuite la nature de la tierce, puis celle de la quinte.
Pour l'accord de degré I (do-mi-sol), on a do comme fondamentale, mi comme tierce et sol comme quinte. Si on regarde entre do et mi, on se rend compte qu'on a deux tons, et si on a bien apprit ses leçons précédentes, on en déduit donc que c'est une tierce majeure.

Maintenant regardons l'intervalle do-sol : 3,5 tons, c'est donc une quinte juste.
Pour résumer, on va écrire tout ceci de cette façon : F 3M 5J. F pour fondamentale, 3M pour tierce majeure (3m pour une tierce mineure), 5J pour une quinte juste.
Petite parenthèse pour préciser que lorsque l'on chiffre les intervalles (et non pas les accords) on précise systématiquement "M" pour majeur, "m" pour mineur, b/- pour diminué, #/+ pour augmenté. Faut faire gaffe parce que ca peut prêter à confusion.

Autre exemple, le degré II (ré-fa-la) s'écrira donc sous la forme : F 3m 5J. On va ensuite répéter cela avec tous les autres degrés. On a donc un accord pour chaque degré, et on connait la composition de tout ces accords.
 

Traduction des intervalles en un symbole facile à lire et écrire

Tout ceci a été abordé dans le cours précédent sur le chiffrage des accords (pour un accord majeur on écrit la fondamentale sans rien préciser, pour un mineur on rajoute un "m" etc...), doncpour le degré I, c'est l'accord C. Pour le degré II, c'est l'accord Dm etc.
 

Le schéma de ton-demi-ton

On vient de voir que le degré I dans la gamme de do majeur, c'est un accord C. Le degré II dans cette gamme, c'est un accord Dm

Et bien si on réfléchit un peu, toutes les gammes majeures sont construites sur le même schéma de ton-demi-ton. Ce qui fait qu'entre le degré I et II il y a toujours le même écart. Entre le I et III aussi. Entre le I et V aussi. Ce qui fait que, pour TOUTES les gammes majeures, le degré I sera TOUJOURS composé de la fondamentale, d'une tierce majeure et d'une quinte juste. Donc ce sera TOUJOURS un accord majeur.

Voilà, ce n'est pas plus compliqué que ca ! Je vous laisse faire le reste de l'harmonisation de la gamme majeure, cela ne devrait pas être bien compliqué si vous avez bien compris les cours précédents. Une fois que vous l'aurez faite (et re-faite, puis re-re-faite, et re-faite encore une dizaine de fois pour vous entrainer, dans différentes gammes), n'hésitez pas à poster l'harmonisation complète de la gamme dans le sujet du cours, afin qu'on puisse vérifier si vous ne vous êtes pas trompé)
 

La notion de tonalité

Dernier point que j'aborde, pour préparer le terrain (et parce que j'ai honte de faire un cour si court), c'est la notion de tonalité. On dit qu'une musique est dans une tonalité quand toutes les notes de cette musique appartiennent à la même gamme. Inversement, si on reste dans la même tonalité, on est sur que toutes les notes sonneront bien ensembles. Ca sera pas forcément le riff du siècle, il y a des notes qui n'appartiennent pas à la tonalité qui peuvent aussi très bien sonner, mais c'est une bonne base.
Donc en fait, quand on a une grille d'accords, si les accords appartiennent à la même gamme, ca veut dire qu'on est dans la même tonalité. Alors attention, il y a PLEIN de grilles qui modulent (c'est à dire qu'elles changent de tonalité), mais on verra ca plus tard, c'était juste pour que vous comprenniez le rapport entre tout les accords issus de l'harmonisation de la gamme majeur : ils appartiennent à la même tonalité, et donc ils sonneront bien ensembles.


See ya next time ! 

Commentaires