Vous aimez T4A ? Suivez-nous sur twitter pour ne louper aucune news !
RSS T4A Pinterest T4A Youtube T4A Twitter T4A Facebook T4A Google+

La mémoire musculaire

Besoin d'aide à propos de ce cours de guitare ?Aide
Sauvergarder ce coursSauvegarder
Point de guitare aujourd'hui, mais un petit tour dans votre cerveau pour parler un peu de la mémoire musculaire. Tout ce que vous allez apprendre en guitare, depuis les exercices pour les plus débutants jusqu'aux techniques les plus avancées de guitar hero, va faire appel à la mémoire musculaire. Du coup nous allons essayer de comprendre comment ça marche, histoire de pouvoir l'exploiter au mieux.

Prérequis pour ce cours : Aucun
Travailler ce cours : Aucun




Vous aimez ? Abonnez-vous sur notre chaine YouTube !

Dans beaucoup de cours je répète les mêmes conseils: il faut travailler lentement et répéter les exercices, jour après jour. Aujourd'hui nous allons apprendre pourquoi on vous dit tout ça, et pour cela nous allons nous intéresser à la mémoire musculaire.

La mémoire musculaire, c'est un super petit truc que notre cerveau sait faire, et nous permet d'apprendre tout ce qui nécessite des mouvements. Faire vos lacets, écrire, taper au clavier, jongler etc... dès l'instant ou vous avez besoin d'apprendre des mouvements, c'est la mémoire musculaire qui va s'en charger. C'est du coup quelque chose de très important pour l'apprentissage de la guitare, ou de n'importe quel instrument d'ailleurs.

Le problème c'est que la mémoire musculaire, contrairement à ce que son nom indique, se passe dans la tête. Du coup c'est un peu compliqué d'expliquer ce qu'il se passe véritablement à moins de faire un cours de neurologie de plusieurs heures. Et ce serait barbant. Alors à la place on va faire une petite analogie pour essayer de mieux comprendre le concept et tout ce que ça implique.

L'analogie est simple. Lorsque vous allez faire un mouvement (par exemple jouer un accord Am sur votre guitare), des connections vont se créer entre des neurones dans votre cerveau, et des impulsions électriques vont parcourir ces connections. Nous nous allons remplacer les neurones par des villes (Paris et Lyon), les connections par des routes, et les impulsions électriques par des bonhommes dans des voitures. En plus de ça, il faut prendre le cerveau, qui sera le gouvernement en charge des routes et villes dans notre analogie.

En ayant ça en tête on va maintenant se demander ce qu'il se passe quand quelqu'un fait son premier accord Am. Pour faire les mouvements nécessaires, il faut créer une connection entre Paris et Lyon. On envoie donc un petit bonhomme dans une petite voiture pour trouver le chemin. Le problème c'est que comme c'est le premier à faire ce trajet, il n'y a pas encore de route ou de panneau. Il n'y a que jungles et rivières. Du coup ce premier trajet de Paris à Lyon est très difficile, très long, et il y a beaucoup de chance que le bonhomme se perde et finisse on ne sait ou. mais avec un peu de chance, il arrivera jusqu'à Lyon. Cool.

Si on s'arrête là, ça ne sert pas à grand chose. Par contre si on répète le même mouvement, on continue d'envoyer des bonhommes de Paris à Lyon. Comme le trajet a déjà été fait, c'est plus facile pour les suivants. Les arbres ont été coupés, des ponts construits, et ils arrivent à destination plus rapidement. Et à force d'envoyer des gens dans la nature, le gouvernement va se dire qu'il serait peut-être nécessaire de construire une route. Alors il va faire ça, la nuit quand tout le monde dort, quelques ouvriers vont venir bétonner le chemin de Paris à Lyon.

Avec une route en place, tous les gens qui voudront aller de Paris à Lyon pourront y aller plus facilement et rapidement. Et si on continue d'envoyer des gens sur cette route, le gouvernement va l'agrandir pour éviter les embouteillages. Après plusieurs jours, semaines ou mois ça ne sera plus un petit sentier de terre battue mais une véritable autoroute éclairée de huit voies, sans limitation de vitesse. C'est du coup extrêmement facile pour tous les voyageurs d'aller de Paris à Lyon, même plus besoin de GPS, c'est tout droit. 

Tout ça c'est ce qui se passe dans votre cerveau lorsque vous vous exercez en guitare. En effectuant un mouvement vous créez des connections entre des neuronnes, à force de répétition votre cerveau va décider de renfocer ces connections pendant votre sommeil, ce qui vous facilitera la vie les prochaines fois que vous ferez ces mouvements. Et si vous pratiquez sufisamment, ces connections seront tellement renforcées que vous n'aurez plus besoin de réfléchir pour faire votre accord Am, tout comme vous ne réfléchissez plus pour faire vos lacets. Maintenant que l'on comprend comment ça marche, on va pouvoir en tirer plusieurs leçons.

La première leçon concerne la répétition. C'est la clé pour apprendre un mouvement. Si vous effectuez un mouvement une fois sans répétition, tout ce que vous aurez réussi à faire c'est envoyé un bonhomme à Lyon. Ca sert pas à grand chose. Il faudra répéter encore et encore ce même mouvement pour renforcer la connection et réellement apprendre ce mouvement. Et il ne faut pas négliger de dormir dans tout ça, car c'est pendant votre sommeil que le cerveau va construire les routes. Du coup il ne faut pas simplement répéter un exercice plein de fois une journée, il faut le répéter jour après jour, semaine après semaine, mois après mois.

L'autre leçon à tirer concerne la justesse du mouvement. Si on reprend notre analogie et que le premier bonhomme se perds en allant de Paris à Lyon, et fait un détour par Berlin avant d'arriver à destination, ça va poser problème. Les autres qui vont le suivre vont prendre le chemin, et le gouvernement va construire une route qui fait un énorme détour par Berlin. Votre cerveau ne fait pas la différence entre un bon mouvement et un mauvais mouvement, donc si vous répétez une erreur, vous allez apprendre une erreur. Pire encore, quand vous voudrez corriger l'erreur et tracer une route directe entre Paris et Lyon, les gens vont continuer d'utiliser l'ancienne route puisque c'est celle qu'il connaisse. En gros, c'est beaucoup plus difficile de se débarasser d'une mauvaise habitude plutôt que d'apprendre directement le bon mouvement. C'est la raison pour laquelle il faut toujours travailler très lentement au début, pour s'assurer que vos petits bonhommes explorateurs prennent le temps de trouver le bon chemin plutôt que de partir dans n'importe quelle direction.

Ces conseils ne sont probablement pas nouveaux. Je les ai déjà dit par le passé dans beaucoup d'autres cours, et je les redirai encore par le futur dans beaucoup d'autres cours. Le but de cette vidéo était surtout de vous expliquer pourquoi on vous donne ces conseils. Ce n'est pas pour vous embêter, ou pour vous compliquer la vie. Bien au contraire, c'est parce que c'est comme ça que notre cerveau apprend. Si vous ne répétez pas un mouvement, votre cerveau ne le mémorisera pas. Et si vous allez trop vite et que vous répétez le mauvais mouvement, vous aurez beaucoup de mal à le corriger pa la suite.

J'espère que maintenant que vous comprenez comment votre cerveau fonctionne vous comprendrez un peu mieux ce qui se passe dans votre tête quand vous pratiquerez sur votre instrument, et que vous exploiterez au mieux cette merveille qu'est la mémoire musculaire.

Commentaires