Vous aimez T4A ? Abonnez-vous à notre chaine youtube pour visionner les nouvelles vidéos avant tout le monde !
RSS T4A Pinterest T4A Youtube T4A Twitter T4A Facebook T4A Google+

Le blues pour les débutants

Besoin d'aide à propos de ce cours de guitare ?Aide
Sauvergarder ce coursSauvegarder
Dans ce cours nous allons aborder les bases du blues, spécialement pour les débutants. Nous y apprendrons l'existence de la grille blues, et nous verrons également quels accords et riffs peuvent être utilisés pour l’interpréter.

Prérequis pour ce cours : Apprendre à lire et jouer les accords à la guitare, Les enchainements d'accords,
Travailler ce cours : Aucun




Vous aimez ? Abonnez-vous sur notre chaine YouTube !

Bienvenue dans ce cours de guitare consacré au blues pour les débutants, ou nous allons apprendre à jouer notre premier blues de plusieurs façons. Pour cela il faudra commencer par apprendre le concept de grille blues, avec un exemple concret grâce à la 12-bar-blues. Ensuite nous attaquerons la deuxième partie ou nous verrons quelques accords pour débutants afin d’interprêter ce blues. Et pour finir la troisième partie s’attardera sur quelques riffs électriques pour faire sonner tout ça d’une façon plus blues-rock.

 

La grille blues

Le concept de grilles d'accords

Avant toute chose, il faut savoir que le blues n’est pas une musique écrite de A à Z, l’immense majorité de ce qui est joué est improvisé. Du coup, histoire de ne pas faire n’importe quoi et que tous les musiciens jouent la même chose, on va suivre une trame harmonique, une sorte de fil d’ariane qui va guider tout le groupe. Cette trame est donc définie sous le terme de "grille”, plus particulièrement la "grille blues” puisque nous parlons de blues.

On peut interpréter une grille blues avec des tas d’accords différents, avec des riffs, des arpèges ou de plein d’autres façons différentes. On peut également les jouer à différents tempo, avec différentes ambiances, dans différents styles de musique. On a donc une totale liberté sur l’interprétation des grilles, et c’est ce qui fait la richesse du blues.
Comme le blues est un style très vaste, il existe pas mal de grilles blues différentes, et énormément de variations différentes sur les grilles blues. Nous étudierons donc une seule grille blues aujourd’hui, la plus connue, avec une variation très courante également. Cette grille est mieux connue sous le nom de "12-bar-blues”, littéralement le blues en 12 mesures.
Il faut bien comprendre qu’une grille blues est un concept abstrait, ça nous indique ce qu’il faut jouer, mais pas comment le jouer.

Les degrés

Avant d’attaquer la grille en elle-même, il faut bien connaitre le concept de degrés pour que tout ceci ait un sens. Par convention, les degrés sont notés sous forme de chiffres romains, et ils servent à représenter une note dans une gamme.
Par exemple, dans la gamme de do majeur que tout le monde connait (do ré mi fa sol la si do), doest la première note, c’est donc le premier degré. sera le deuxième degré, le troisième degré sera mi etc. Mais dans la gamme de majeur (ré mi fa# sol la si do# ré), le premier degré sera le , le deuxième le mi, le troisième le fa# etc.

L’intérêt, c’est qu’une grille écrite avec des degrés plutôt que des notes pourra s’appliquer à n’importe quelle tonalité, si vous connaissez les notes de la gamme. Du coup, si on décide de faire un "blues en mi”, il faudra prendre la gamme de mi majeur pour retrouver les notes correspondant aux degrés.

Si vous ne comprenez pas tout ça, ce n’est pas très grave : vous n’en aurez pas besoin pour ce cours, on se contentera de faire un blues en la et je vous donnerais tout ce qu’il faut pour y arriver, mais il faudra vous y mettre tôt ou tard afin de pouvoir faire des blues dans d’autres tonalité ! Si vous voulez plus de détails, commencez par visiter le cours d’harmonie sur les notes, puis celui sur la gamme majeure !

Notre première grille blues

Nous allons donc commencer par apprendre la grille blues 12-bar-blues "générique”, sans tonalité ni notes, que voici :

Grille 12-bar-blues

Comme vous pouvez le constater, elle fait 12 mesures, que l’on découpe couramment en trois lignes de quatre mesures. La première ligne est donc composée de quatre mesures de degré I, puis nous avons deux mesures de degré IV et deux mesures de degrés I pour la deuxième ligne, et la dernière ligne est composées des degrés V IV I puis V pour finir.

Nous allons maintenant appliquer cette grille dans la tonalité de la majeur. Pour cela je vous donne les notes correspondant aux degrés de la gamme de la majeur :

  • degré I = la
  • degré IV =
  • degré V = mi

Du coup si on veut réécrire la grille blues avec ces notes, ça nous donne :

Grille 12-bar-blues en la

Seulement ça ne nous dit toujours pas comment on va devoir jouer tout ça, et pour cela on va se retrouver dans la deuxième partie pour voir quels accords on peut appliquer à cette grille, et dans la troisième partie pour apprendre quelques riffs qui sonneront plus rock.

Bonus

Avant d’attaquer tout ça je vais finir cette première partie en vous parlant d’une variation très courante sur la grille blues, et d’un petit terme de vocabulaire.

Le turnaround

D’abord ce petit terme de vocabulaire, il s’agit du mot "turnaround”. Il signifie littéralement "demi-tour”, mais en musique il désigne les deux dernières mesures d’une grille blues (le I-V) de la fin. Il est très couramment utilisé par tous les musiciens, à l’oral ou à l’écrit. De plus il n’y a pas de traduction française, donc retenez bien ce terme.

12-bar-blues : un petite variation

Concernant la variation de la grille 12-bar-blues, c’est une variation tellement courante et tellement utilisée, il est très utile de la voir tout de suite. Elle est assez simple à mettre en place, il suffit de remplacer la deuxième mesure de la 12-bar-blues (normalement un degré I) par un degré IV, puis de revenir au degré I dans la troisième mesure. Ça nous donne donc :

Grille 12-bar-blues avec quickchange

Il a le mérite de rompre un peu la monotonie du début de la grille, et il porte bien son nom de "changement rapide”.

Vous êtes maintenant prêts à passer à la partie suivante pour apprendre quelques accords, ou directement à la troisième partie pour apprendre quelques riffs. Si vous avez des doutes concernant la compréhension de cette première partie, n’hésitez surtout pas à relire tout ça ou revoir la vidéo avant de vous lancer dans la suite !

 

Les accords pour débutants

Les accords majeurs

Maintenant que nous avons vu la grille blues, qu’est-ce qu’on va en faire ? Et bien on va transformer les notes en accords. Et comme le blues est une musique grandement improvisée, il y a plein d’accords différents que l’on pourra utiliser en blues. Du coup, vu qu’on ne pourra pas en faire une liste exhaustive, on va commencer avec le plus simple : les accords majeurs.

Donc notre grille blues (constituée des degrés I, IV et V), qui en la est composée des notes la ré et mi, sera donc jouée avec les accords de la majeur (A), ré majeur (D) et mi majeur (E). C’est pour cela qu’on commence d’abord avec une grille blues en la, vu que ces 3 accords sont des accords ouverts, ce qui ne sera pas le cas dans toutes les tonalités. Voici les diagrammes de ces 3 accords, au cas où vous ne les connaissez pas encore par cœur :

Diagramme de la majeurDiagramme de ré majeur

Et la grille avec ces accords devient donc :

Grille blues en la majeur

Et la rythmique ?

Evidemment si on parle d’accords, il faut se demander : quelle rythmique va t’on jouer sur ces accords ? Et bien là encore, comme pour beaucoup d’autres choses en blues, vous êtes libre de faire ce que vous voulez. Chaque mesure durant quatre temps, n’importe quelle rythmique sur quatre temps sera appropriée. Si vous n’êtes pas très à l’aise en rythmique, faites simplement quatre coup vers le bas sur chaque accord. La rythmique «feu de camp” passe également très bien sur cette grille, et c’est celle que j’utilise dans les exemples de la vidéo. N’hésitez pas à regarder la vidéo (deuxième partie, à partir de 4:00), afin d’entendre comme cette grille blues sonne.

Les accords de septième de dominante

Comme vous pouvez le constater (si vous avez regardé la vidéo ou si vous avez essayez chez vous), tout ça ne sonne pas très très blues. Ça se rapproche plus d’une sonorité country, mais ça nous permet déjà de nous familiariser avec la grille blues sans se prendre la tête avec des accords qu’on ne connait pas forcément. Voyons maintenant quels accords on va utiliser pour faire du vrai blues.

On va apprendre les accords dit de "septième de dominante". Le nom fait peur, mais en vrai ils s’écrivent juste A7, D7 (et on dit couramment "la sept", "ré sept"), et (pour les curieux en harmonie) ils sont composés d’une fondamentale, d’une tierce majeure, une quinte juste et une septième mineure. Les positions des accords A7, D7 et E7 (dont nous aurons besoin pour notre blues) ne sont pas beaucoup plus compliquées que les positions d’accords majeurs, mais vous ne les connaissez peut être pas encore, ça vous demandera sans doute un peu plus de travail.

Commençons par le la7 (A7), pour lequel nous avons plusieurs possibilités :

  • première possibilité, on part du la majeur (A), dans lequel on retire le majeur sur la corde de sol, afin de la laisser à vide :

Diagramme la 7 numéro 1

  • deuxième possibilité, on part toujours du la majeur (A), mais cette fois ci on ajoute le petit doigt sur la corde de mi aigu en case 3 :

Diagramme la 7 numéro 2

  • pour finir, on peut cumuler les deux possibilités : mettre le petit doigt sur la case 3 de la corde de mi aigu ET retirer le majeur afin d’avoir la corde de sol à vide :

Diagramme la 7 numéro 3

Pour le ré7 (D7), si on veut le faire en accord ouvert il n’y a qu’une seule possibilité :

Diagramme ré 7

Pour le mi7 (E7), comme pour le la7 nous aurons plusieurs possibilités :

  • on part du mi majeur (E) et on retire l’annulaire de façon à avoir la corde de à vide :

Diagramme mi 7 numéro 1

  • on part toujours du mi majeur (E) et cette fois ci on ajoute le petit doigt sur la corde de si en case 3 :

Diagramme mi 7 numéro 2

  • et enfin, on peut cumuler les deux méthodes :

Diagramme mi 7 numéro 3

Comme toujours, vous êtes libre de choisir la position que vous souhaitez dans votre grille, ou même d’en mélanger plusieurs : vous êtes libre d’interpréter le blues comme vous le souhaitez. Et si on réécrit notre grille blues avec des accords de septième à la place des accords majeurs, ça nous donne donc :

Grille blues en la avec accords de septième

Comme pour la grille en accords majeurs, vous pourrez voir dans la vidéo (à partir de 09:06) un exemple afin d’entendre comment tout ça sonne, avec en plus plusieurs positions qui sont mélangées. Vous constaterez que ça sonne carrément plus blues avec des accords septième qu’avec des accords majeurs.

Explorez tout ça !

Tout ça reste évidemment très basique, mais vous avez déjà beaucoup de possibilités. Vous pouvez varier le tempo, vous pouvez varier la rythmique, les positions d’accords. Vous pouvez même mélanger les accords majeurs et les accords de septième (mais attention si vous faites ça : veillez à toujours avoir au moins le degré V, donc le mi dans un blues en la qui soit en septième, sinon ça ne sonnera pas top).

Bref vous avez déjà toutes les bases nécessaires pour jouer du blues. Et pour ceux qui auraient envie de faire quelque chose d’un peu plus électrique et rock, ça se passe dans la troisième partie !

 

Les riffs blues/rock

Dans cette troisième partie nous allons apprendre à ré-interpréter la grille blues vue dans la première partie, mais avec des riffs qui sonneront blues-rock. Ces riffs sonneront à merveille sur une guitare électrique avec un peu de distorsion, mais rien ne vous empêche de les jouer et les travailler sur guitare folk.

L'approche va tout de même différer, notamment au niveau rythmique. Quand on fait des accords on est général assez libre de faire la rythmique qu'on veut, tant qu'on reste dans le tempo. Pour les riffs par contre la rythmique va être définie à l'avance et on ne pourra pas ou pas beaucoup la changer. Ne paniquez pas, la rythmique reste simple à jouer.

Notre premier riff

Blues riff en mi

La main droite

Ce riff dure donc une mesure, et le rythme consiste simplement en huit croches, que l'on jouera toutes vers le bas. Cependant, comme vous le constatez, il n'y a des notes jouées que sur les deux cordes graves de la guitare. Du coup, la principale difficulté sera de ne gratter que ces deux cordes.

La main gauche

Si on observe d'un peu plus près la tablature, on se rends compte que la corde de mi grave sera jouée à vide tout le long, donc pas de doigts à fretter dessus. Sur la corde de la par contre on jouera deux notes sur la case 2, deux notes sur la case 4. Privilégiez l'utilisation de l'index pour la case 2 et de l'annulaire pour la case 4.

Au final tout ça n'est pas très compliqué, vous pouvez regarder la vidéo (à 1:45) afin de voir comment tout ça sonne et vous assurez que vous le jouer correctement.

La théorie

Pour les besoins de ce cours et faire le lien avec la grille d'accord vue dans la première partie, on va analyser un tout ptit peu notre riff. On peut constater que la note la plus grave de ce riff c'est la corde de mi grave jouée à vide, et vous savez donc que cette note jouée est un mi. Du coup, on va dire que ce riff est en mi. Attention, c'est une vulgarisation grossière qui n'est pas complètement vraie, et qui ne s'appliquera quasiment que dans les limites de ce cours. Hors dans notre grille blues en la vue précédemment, le degré V était un mi.

Dans la grille blues

On peut donc maintenant jouer le degré V avec un riff plutôt qu'un accord. C'est bien beau, mais comment va t'on faire pour les degrés I et IV ? Et bien on va tout simplement décaler notre riff de façon à utiliser la corde de la (pour le degré I) et la corde de (pour le degré IV) comme corde la plus grave. Vous ne comprenez pas ?

Et bien voilà ce que ça donne en la :

Blues riff en la

et en :

Blues riff en ré

Il ne nous reste maintenant plus qu'à jouer les riffs en la, et mi dans le bon ordre, c'est à dire en suivant la grille blues. Encore une fois je vous conseille de regarder la vidéo (à 3:55) afin de voir tout ça correctement joué.

Entrainez vous !

Si vous êtes débutants, il y a de fortes chances pour que vous n' y arriviez pas du premier coup. Il faut penser à jouer les bonnes notes à la main gauche, en changeant de cordes au bon moment, viser les bonnes cordes à la main droite le tout en restant dans le rythme. Il y a donc un certain travail à accomplir pour réussir à jouer cette grille blues de cette façon.

Je vous conseille d'apprendre le riff par coeur, d'être capable de le jouer sur n'importe quelle corde, et tout simplement d'enchainer le riff sur différentes cordes, sans ordre précis. Si vous êtes capable de faire ça proprement, en rythme, il ne vous restera plus qu'à apprendre l'ordre de la grille blues et c'est réglé !

Allez plus loin

N'oubliez pas que ce premier exemple est basique, et qu'il y a beaucoup de possibilités d'améliorer le résultat. On pourra déjà faire un gros travail sur le son, en variant l'attaque de la main droite, le palm-mute, le son de l'ampli etc... mais tout ça fera l'objet d'un autre cours.

Par contre, de la même façon qu'on a vu plusieurs accords différents dans la deuxième partie, on va pouvoir jouer différents riffs histoire de rompre la monotonie. Seulement soyez conscient qu'il existe probablement des centaines de riffs différents, et on ne pourra donc pas en faire une liste exhaustive.

Quelques exemples

Voici quelques exemples de riffs que vous pouvez apprendre. Ils sont tous en mi, mais vous pouvez tous les décaler en la et en afin de pouvoir jouer la grille complète avec.

Blues riff exemple 2

Blues riff ex 3

Blues riff ex 4

Ces trois riffs ressemblent beaucoup à l'original, on a toujours la corde de mi grave à vide et c'est seulement les notes sur la corde de la qui changent. Mais il existe des riffs qui changent un peu ce schéma, comme celui-ci :

Blues riff ex 5

Si vous avez un peu de mal à bien déchiffrer ces riffs ou que vous voulez tout simplement les voir en action, regardez la vidéo à partir de 6:00 jusqu'à 8:20.

Et après ?

Une fois que vous avez un peu travaillé tout ces riffs, que vous les avez transposés sur les cordes de la et de et bien vous pouvez jouer toute la grille blues avec ces riffs. Vous pouvez prendre un seul de ces riffs pour toute la grille, ou en enchainer plusieurs dans la grille pour varier un peu.

Combiner les riffs

Vous l'avez peut être remarqué, certains des riffs que je vous ai montré ne font en fait que deux temps qui se répètent deux fois par mesure. Rien ne vous empêche donc de découper ces riffs en deux moitiés afin de les combiner. Petit exemple :

Blues riff en mi

+

Blues riff ex 5

=

Blues riff combinaison

Nous avons donc créé un nouveau riff, et il y a des tonnes d'autres possibilités. N'hésitez pas à essayer tout ça quand vous commencerez à vous lasser.

Changez le tempo

J'ai dis en début de cette partie que le rythme était défini pour les riffs, à l'inverse des accords ou l'on pouvait faire presque n'importe quelle rythmique. Cependant nous pouvons varier le tempo, car entre un blues joué très rapidement et un blues joué très lentement, le résultat sera très différent.

Et pour ceux qui ont quelques connaissances en rythme, et plus particulièrement en shuffle, essayez de jouer ces riffs lentement en shuffle, vous découvrirez tout un univers de nouvelles possibilités. Et si vous n'avez aucune idée de ce qu'est le shuffle, ce n'est pas dans ce cours que nous apprendrons ça !

Conclusion

Voilà, nous arrivons à la fin de ce cours sur le blues pour les débutants. J'espère que vous aurez tout compris, que vous aurez retenu que le blues c'est avant tout une grille de 12 mesures, et des tas de possibilités pour l'interprétation. J'espère que vous allez vous entrainer assidûment et que vous vous ferez plaisir en jouant tout ça !

Et si vous voulez, vous pouvez toujours créer un blog histoire de partager vos exploits bluesesque !

Commentaires