Le saviez vous ? Vous pouvez publier vos reprises et booster vos vues Youtube grâce à T4A !
RSS T4A Pinterest T4A Youtube T4A Twitter T4A Facebook T4A Google+

Le rythme 0 : les bases

Besoin d'aide à propos de ce cours de guitare ?Aide
Sauvergarder ce coursSauvegarder
Premier cours de rythme ou nous allons apprendre les bases universelles du système rythmique. Avant d'attaquer le solfège rythmique, c'est le passage obligé !

Prérequis pour ce cours : Introduction au rythme pour les débutants,
Travailler ce cours : Aucun




Vous aimez ? Abonnez-vous sur notre chaine YouTube !

Dans ce premier cours de rythme, nous allons apprendre les fondations de tout le reste, c'est à dire les notions de temps, de tempo, de mesures, et comment nous allons intégrer les notes dans tout ça ! Ce cours est prévu pour les débutants, ceux qui ne connaissent rien au rythme, donc il n'y aura rien de compliqué, mais du coup il n'y aura rien de concret non plus, tout ça viendra dans les cours suivants !

Seulement deux parties pour tout apprendre :

  • dans la première partie nous verrons le système de temps utilisé en musique
  • dans la deuxième partie nous verrons un peu plus concrétement comment nous nous servirons de ce système de temps

Au final, tout ça reste très théorique, mais une fois que ces notions seront bien comprises vous aurez beaucoup plus de facilités à appréhender la suite, puisque tout ce qu'on apprends dans le rythme découle de ces quelques notions de bases. 

Les temps et le tempo

Les temps

Les temps forment les fondations de notre système rythmique. Et pas que d'ailleurs : toutes les musiques qui existent partagent les mêmes notions de bases. Nous allons donc voir à quoi cela correspond, parce que sans comprendre tout ça, on aura beaucoup de mal à jouer des rythmes correctement.

Une unité de mesure

Les temps, à ne pas confondre avec le temps (qui s'écoule), c'est une unité de mesure temporelle qui nous permettra de quantifier les rythmes. Pour définir ce qu'est un rythme, c'est en fait une succession de notes (ou d'accords), qui auront une durée précise, et qui seront espacées dans le temps. Les temps nous permettront donc de bien compter tout ça, de bien s'assurer que chaque note fait la bonne durée, que chaque silence fait la bonne durée, ni plus, ni moins.

A quoi ça ressemble

Tout ça c'est bien joli, mais à quoi ça ressemble un temps ? Et bien pour ça il faut allumer un métronome. Lorsque vous avez un métronome en marche, vous entendrez une succession de bips. Chaque bip correspond au début d'un temps. La durée entre chaque bip correspond donc à un temps.

Les temps sont réguliers

La première des choses à noter, c'est que les temps sont réguliers : ils ont tous exactement la même durée, et ils ne changeront pas de durée au cours d'un morceau (sauf exception). C'est une notion indispensable à comprendre et à maitriser, parce qu'un musicien qui n'est pas capable d'être régulier jouera mal.

Les silences

Autre chose importante à comprendre : dans la musique, il n'y a pas que des notes, il y a aussi des silences. Les silences, ce sont tout simplement ces moments ou on arrête de jouer, ou il n'y a plus de son. Mais il faut bien comprendre que ces silences ont tout de même une durée précise, et que les temps continuent de s'écouler régulièrement pendant ces silences. Quoi qu'il se passe sur l'instrument, les temps continuent de s'écouler indéfiniment, jusqu'à la fin du morceau (encore une fois, sauf exception).

Le tempo

Si vous avez déjà écouté des morceaux de musique, ou si vous vous êtes déjà amusé avec un métronome, vous avez sans doute remarqué que les temps n'ont pas toujours la même durée. Certains morceaux sont plutôt rapides, d'autres plutôt lents. Et c'est vrai : d'un morceau à l'autre, la durée des temps peut varier. Elle va dépendre de ce qu'on appelle le "tempo".

L'écriture du tempo

Le tempo s'exprime sous la forme d'un nombre, et il est généralement présenté sous cette forme sur une partition :  Tempo 120

(la présentation peut varier suivant les cas, nous verrons les détails une autre fois). Ce nombre va définir directement la durée de chaque temps, d'une façon très simple : le tempo représente le nombre de temps qui sera contenu dans une minute. Avec un tempo de 60, on aura donc 60 temps par minute, et chaque temps fera très exactement une seconde. Si maintenant on se mets à un tempo de 120, on se retrouve avec deux temps par seconde.

Les différents tempos

Chaque morceau aura donc son propre tempo, qui définira la durée des temps. Il n'y a pas de "bon" ou de "mauvais" tempo, ni même de tempo "moyen", on rencontrera à peu près tous les tempos entre 60 et 200, et on sera rarement au dessus ou en dessous. Il arrive que le tempo change au cours d'un morceau, mais c'est rare, dans la plupart des cas le tempo indiqué au début du morceau restera le même tout le long.

N'utilisez jamais les secondes

Je viens de parler des temps, du tempo, et du rapport entre les temps et le tempo. Et pour l'exemple, j'ai expliqué à quoi tout ça correspondait en terme de secondes. Mais en musique, on n'utilisera JAMAIS les secondes pour définir le rythme. La durée du temps (qui dépends du tempo) sera la seule et unique unité de mesure qu'on utilisera. La durée d'une note sera définie en temps, on aura par exemple des notes qui feront deux temps, mais jamais on utilisera les secondes pour définir les durées, on se rapporte toujours aux temps et au tempo.

Le tempo est flexible

Et du coup, il faut bien comprendre que le tempo est flexible. Si vous travaillez un morceau dans le lequel le tempo indiqué est de 160, tout ce que ça veut dire c'est que l'original a été composé et enregistré à 160. Mais ça ne veut pas dire que vous êtes obligés de le jouer à 160. Déjà si vous voulez travaillez le morceau, et si vous avez suivi notre cours qui explique comment travailler à la guitare, vous saurez qu'il faut toujours travailler à une vitesse ou vous êtes à l'aise. Ca sera donc à vous de choisir le tempo auquel vous allez travailler, indépendamment du tempo indiqué dans votre morceau. Et même lorsque vous aurez travaillé un morceau et que vous voulez le jouer, vous n'êtes pas obligés de le jouer pile poil au tempo indiqué. Libre à vous de le jouer plus vite ou moins vite si vous préferrez.

Les notes et les mesures

Maintenant qu'on a appris tout ce qu'il y avait à savoir ou presque sur les temps, nous allons voir à quoi ça va nous servir concrétement. Et pour cela, on va commencer par parler des notes.

Les notes

Les notes dont on va parler ce ne sont pas les do ré mi fa etc... mais plutôt les noires, les blanches, et tous ces symboles rythmiques.

Le vocabulaire

Les noms de ces notes, ou plutôt des valeurs rythmiques de ces notes, sont là uniquement pour aider le dialogue entre musiciens, et donc l'apprentissage du rythme. Théoriquement, il n'y a pas besoin de savoir comment s'appelle une note pour jouer un rythme, mais comme je suis là pour vous apprendre tout ça, il faudra bien utiliser tout ce vocabulaire un jour ou l'autre.

Les notes et les temps

Dans la pratique sur notre guitare, on va jouer des successions de notes (ou accords ou autre) qui vont respecter un rythme. Toutes ces notes seront plus ou moins espacées dans le temps, et chaque note aura une durée particulière.

La durée de ces notes sera justement exprimée en nombre de temps. Certaines notes vont durer un temps, d'autres vont durer quatre temps, d'autres encore vont durer un quart de temps etc... Avec le solfège rythmique on peut écrire n'importe quelle durée de notes, simplement en utilisant les bons symboles.

En combinant tout ça, on écrira une succession de symboles qui représenteront la durée de chaque note, et qui formera donc un rythme bien précis quand nous les jouerons.

Ou les trouver

Malheureusement, ces symboles rythmiques seront rarement indiqués sur les tablatures, mais plutôt sur les partitions. Dans les songbook officiels, la tablature est quasiment toujours accompagnée d'une partition, justement pour pouvoir écrire le rythme qu'il faudra jouer. C'est beaucoup moins souvent le cas sur Internet malheureusement.

Les silences

Comme dit dans la première partie, on ne se contentera pas de jouer des notes pour faire de la musique, mais on incluera aussi des silences. Les silences auront eux aussi leur propre symboles, et la durée des silences sera également quantifiée en nombre de temps. On trouvera des silences qui font un temps, d'autres quatre temps, d'autres encore un quart de temps etc... Comme pour les notes, on peut écrire n'importe quelle durée de silence avec les bons symboles rythmiques.

Les symboles

Vous l'avez donc compris, il existe plein de symboles rythmiques (qui forment ce qu'on appelle le solfège rythmique) qui nous permettent d'écrire toute sorte de rythme, avec toute sorte de durée de notes et de silences.

Le but des cours de rythme est justement d'apprendre ces symboles et d'apprendre à les utiliser. On abordera dans les cours suivants les différents symboles, petit à petit. On apprendra leur nom, leur durée, et on apprendra à les combiner pour faire des rythmiques de plus en plus intéressantes.

La mesure

On ne peut pas finir ce cours sans aborder la notion de mesure.

L'utilité des mesures

Les mesures ont été inventées pour tout un tas de bonnes raisons, que je ne vais pas détailler parce qu'il y en a un peu trop et que certaines sont un peu trop complexes. Je vais juste prendre un exemple pour vous expliquer leur utilité : imaginons un morceau qui dure quatre minutes, à un tempo de 120. Un tempo de 120, ça veut dire qu'on a 120 temps par minute, ce qui fait qu'on a un total de 480 temps dans notre morceau de quatre minutes. Ca va être très difficile de suivre tout ces temps, de savoir si on en est au temps 272 ou 273.

Pour nous aider à travailler des morceaux, on va donc le fractionner en mesures.

Qu'est ce que c'est

Pour faire simple, une mesure c'est un groupe d'un petit nombre de temps, généralement quatre. Elles sont délimitées sur une partition en utilisant des barres verticales qui coupent la portée :

Emplacement des barres de mesures

On retrouvera souvent les barres de mesures sur les tablatures.

Il faut bien comprendre une chose très importantes : ces barres de mesures sont virtuelles. Elle sont uniquement là pour nous aider à découper et travailler un morceau, mais elles n'ont AUCUN impact sur le rythme. Il n'y a pas de trou entre deux mesures, les temps s'enchainent comme si il n'y avait pas de trait.

Le chiffrage de la mesure

Vous remarquerez au début des partitions que nous avons généralement deux chiffres superposés, juste à droite de la clé de sol. Ces deux chiffres sont parfois remplacés par des symboles, notamment le C ou le C barré, mais ils ont toujours le même rôle.

C'est ce qu'on appelle le chiffrage de la mesure, et ça a pour rôle de nous indiquer combien de temps il y a dans chaque mesure. Ce chiffrage est valable pour toute la partition, toutes les mesures auront le même nombre de temps. Il y a juste le cas particulier ou on change de chiffrage de mesure au cours du morceau, mais c'est assez rare et on en reparlera plus tard.

Pour faire simple sur le chiffrage de la mesure, le chiffre du haut nous donne le nombre de temps par mesure. Ca peut être 2, 3, 4, 5, ou plus. On peut avoir autant de temps par mesure qu'on veut, mais dans la plupart des cas les mesures feront quatre temps. Tout cela sera abordé plus en détail dans un cours dédié au chiffrage de la mesure.

Concrétement

Nous venons de voir que nous avons découpé notre morceau en mesures, que chaque mesure fait le même nombre de temps, et que dans la plupart des cas elles feront quatre temps.

L'intérêt de tout ça, c'est que les mesures vont très très souvent se répéter. On va souvent avoir le même rythme de quatre temps, donc la même mesure, qui va se répéter plein de fois de suite, pendant tout le couplet par exemple. On aura parfois des rythmes plus long, qui vont faire huit ou seize temps (donc deux ou quatre mesures) qui vont se répéter. On croisera rarement des rythmes de 40 ou 50 temps sans qu'il n'y ait de répétitions dans le lot.

Pour résumer tout ça

Voilà l'essentiel à retenir : les notes et les silences auront une durée précise qui sera définie par le symbole utilisé, les morceaux seront découpés en mesures qui auront toutes le même nombre de temps et qui se répéteront beaucoup pour nous simplifier la vie.

On a pas vu grand chose de concret pour l'instant, on a pas encore appris de symbole rythmique, comment compter ou jouer un rythme, mais toutes ces notions sont essentielles pour bien comprendre les cours qui vont suivre et qui rentreront dans le vif du sujet. Si vous avez bien tout compris, vous pouvez vous lancer tout de suite dans le premier cours de rythme qui vous apprendra les noires, les blanches, les rondes et les silences qui vont avec.

Commentaires