Le saviez vous ? Nous proposons un dictionnaire d'accords contenant plus de 1000 diagrammes avec photos !
RSS T4A Pinterest T4A Youtube T4A Twitter T4A Facebook T4A Google+

Les slides pour les guitaristes débutants

Besoin d'aide à propos de ce cours de guitare ?Aide
Sauvergarder ce coursSauvegarder
Un cours entier consacré à cet effet de jeu répandu qu'est le slide, aussi connu sous le nom de "glissé" en français. On commence par les bases, histoire que les débutants qui n'en aient jamais fait s'en sortent avec cette technique.

Prérequis pour ce cours : Introduction aux effets,
Travailler ce cours : Aucun




Vous aimez ? Abonnez-vous sur notre chaine YouTube !

Le slide est un effet de jeu que l'on croisera très souvent, surtout dans les solos, et surtout sur la guitare électrique. Cette technique main gauche reste utilisable sur une guitare acoustique, et ce dans à peu près n'importe quel contexte. Le slide n'est pas très difficile à maitriser, mais quelques précisions sont tout de même nécessaires si on veut les faire correctement, et certaines applications (notamment ce qu'on appelle les "slides from nowhere") peuvent être assez mystérieuses pour les guitaristes débutants. Nous développerons donc tout ça dans deux parties, la première partie s'attaquant aux slides "normaux", avec tous les conseils nécessaires pour les réussir correctement, et la deuxième partie s'intéressant aux slides "pas normaux", ainsi qu'à leurs applications courantes. 

Les slides normaux

Qu'est ce que c'est ?

Un slide, qu'est ce que c'est ? Et bien c'est un effet de jeu, similaire aux bends, legato et autres techniques. Comme pour tous les effets de jeu, il aura une sonorité unique, qui permettra d'embellir vos mélodies (voir la vidéo, partie 1, à 0:20 pour un exemple).

Le principe

Dans la plupart des cas, un slide se fera entre deux notes. On aura une note de départ, et une note d'arrivée. On peut tout à fait enchainer plusieurs slides à la suite, sur plein de notes différentes si on veut. Mais dans tous les cas, les notes de départ et d'arrivée du slide doivent être située sur la même corde. C'est la limitation principale du slide, c'est physiquement impossible de faire un slide qui change de corde.

Il est également possible de faire des slides sur une seule note, ce sont des cas assez particuliers qui seront abordés en détails dans la deuxième partie.

Attention au rythme

N'oubliez pas que le slide n'est qu'un "artifice" qui est là pour embellir une mélodie, mais qu'il ne change pas fondamentalement la mélodie et les notes jouées. Et qui dit mélodie et notes, dit aussi rythme. Un slide correct doit être fait en rythme, et pas n'importe comment, sinon la mélodie ne sera plus la même.

Acoustique ou électrique ?

Les slides peuvent être joués aussi bien sur électrique que sur acoustique. La technique est exactement la même, elle est juste un peu plus difficile à appliquer sur une guitare acoustique. Je vous conseille donc, si vous le pouvez, de commencer par travailler sur une guitare électrique, si possible avec un peu de distorsion pour faciliter tout ça, puis de travailler en son clair et enfin sur acoustique, histoire d'augmenter progressivement la difficulté.

La technique

La technique du slide est assez simple à comprendre. On va prendre deux notes : la case 5 et la case 10, toutes les deux sur la corde de si. Plutôt que de jouer la première note puis de lever le doigt pour aller jouer la deuxième note, on va faire un slide. C'est à dire qu'on va jouer la première note, on va laisser notre doigt appuyé, et on va glisser le long du manche jusqu'à atteindre la case 10. On peut faire la même chose dans l'autre sens, en partant de la case 10, que l'on joue, puis on laisse le doigt appuyé pour glisser jusqu'à la case 5. Et pour ceux qui ne parlent pas un mot d'anglais, sachez que "slide" veut justement dire "glisser".

Quelques conseils de base

Si vous venez d'essayer ça chez vous, il y a de fortes chances pour que vous n'ayez pas très bien réussi du premier coup, c'est pourquoi je vais vous donner du conseil pour y arriver au mieux. Quelques conseils basiques pour commencer :

  • Les slides peuvent être fait avec n'importe quel doigt : index, majeur, annulaire, petit doigt. Evidemment, et comme toujours, c'est avec le petit doigt que ça sera le plus difficile. Et pour couronner le tout, on les croisera assez souvent avec le petit doigt, donc entrainez vous bien avec tous les doigts afin de maitriser cette technique dans toutes les situations.
  • La difficulté du slide va dépendre de la distance parcourue sur le manche : plus vos deux cases seront éloignées, plus il sera difficile à faire. Il vaut mieux donc commencer par travailler des slides très "rapprochés", juste avec une case ou deux d'écarts, puis d'augmenter progressivement la difficulté.
  • Suivant la distance parcourue, le mouvement ne sera pas le même : sur un slide "court", il n'y a que vos doigts qui bougent et qui se décalent d'une ou deux cases, le pouce ne bougeant pas derrière le manche. Sur un slide long par contre, c'est tout l'avant-bras qui va se déplacer, la main restant "bloquée" dans une position, avec le pouce qui servira de "guide".

Les conseils vitaux

Ca c'est la base, maintenant on va passer aux conseils vraiment importants, qu'il faut absolument appliquer si vous voulez un slide correct :

  • Il faut que votre mouvement soit rapide, surtout sur les slides "longs". Si vous avez un mouvement trop lent, vous allez "entendre" toutes les notes qui sont "entre" votre note de départ et votre note d'arrivée. Il faut que le mouvement soit rapide de façon à donner une impression de continuité. Regardez la vidéo à partir de 4:40 afin d'entendre des exemples. Mais évidemment, plus on va avoir un mouvement rapide, plus on va perdre en précision, surtout, encore une fois, sur les slides longs. Ca demande donc d'autant plus de travail pour les maitriser.
  • Pour gagner en précision, il faut viser la note d'arrivée. Regardez, avec vos yeux, la case que vous visez. Ne regardez pas la case de départ, ne suivez pas votre main des yeux, regardez l'endroit ou votre doigt doit arriver.
  • Toujours pour améliorer la sonorité de vos slides, essayez d'arriver le plus proche possible de la frette, sans la dépasser. Plus vous serez proche, plus vous aurez de sustain, et meilleure sera la sonorité de votre slide.
  • Appuyez suffisament fort avec doigt pour garder la note frettée (surtout sur une acoustique), mais ne contractez pas toute la main. Il faut que le mouvement soit fluide, sinon votre slide ne sera pas régulier et sonnera horriblement mal.

Donc pour résumer, il faut que votre mouvement soit rapide, précis, et fluide.

Sur plusieurs notes, c'est possible

Vous avez également la possibilité de faire des slides sur plusieurs notes. La technique est la même, il suffit d'appuyer plusieurs doigts et de tous les décaler en même temps, en décalant toute la main. C'est évidemment plus difficile à réaliser, donc ne le faites pas si vous n'avez pas une bonne maitrise des slides de base.

Comment s'entrainer

Pour s'entrainer et travailler les slides, ce n'est pas compliqué, il suffit d'en faire. Sur toutes les cordes, avec tous les doigts, sur toutes les distances. Commencez par les cordes graves, c'est celles qui ont le meilleur sustain et qui vous faciliteront les slides. Commencez aussi avec des slides courts, sur deux ou trois cases seulement. Faites un slide entre la case 3 et la case 5 par exemple, puis entre la case 5 et la case 3. Travaillez les toujours dans les deux sens, et assurez vous que le mouvement est précis est fluide, et que le son qui sort de votre guitare est beau.

L'écriture des slides

Concernant l'écriture des slides sur les tablatures, ce n'est pas très compliqué. Que ce soit dans le cas des tablatures graphiques ou des tablatures internet, vous trouverez une barre oblique entre deux notes. Elle sera montante si on part d'une note grave vers une note aigue, et descendante si on part d'une note aigue vers une note grave.

Ecriture des slides sur une tablature

N'oubliez pas l'interprétation

Pour conclure cette première partie, je tiens à vous rappeler que le slide n'est qu'un effet de jeu, qui est là pour servir l'interprétation. Vous avez donc tout à fait le droit de faire des slides là ou vous en avez envie, et vous avez également le droit d'ignorer des slides qui sont indiqués sur une tablature si vous ne voulez pas les jouer.

Les slides from nowhere

Dans cette deuxième partie nous allons nous intéresser à un cas particulier des slides, couramment appelés les "slides from nowhere" et les "slides to nowhere". Il y aura quatre cas particuliers, et ils consistent tous à jouer un slide sur une seule note, ce qui semble un peu contre-intuitif au premier abord.

L'écriture de ces cas particuliers

Voici un exemple d'écriture de ces cas particuliers :

Slide from nowhere

Comme vous pouvez le constater, il n'y a qu'une seule note qui est écrite, et un slide qui vient apparement de "nulle part".

La technique

Pour faire un slide vers une note, sans avoir de note de départ, il y a une technique particulière à appliquer. Pour voir un exemple de cette technique, n'hésitze pas à jeter un oeil à la vidéo, partie 2, à 1:00. Vous constaterez qu'on entends bien un slide montant jusqu'à la note visée, mais sans entendre de note de départ.

Pour appliquer cette technique, il faut commencer à faire le slide à la main gauche, mais sans gratter la corde. Ce slide peut partir de la case que vous voulez, mais plus vous partez d'une case éloignée de la note que vous visez, plus ça sera difficile à faire correctement.

Ce mouvement doit être fait sans trop appuyer au début. Vous ne voulez pas commencez le slide avec un hammer-on. Vous commencez donc sans appuyer, et pendant le mouvement vous appuyez de plus en plus fort. Déjà comme ça, si vous mettez du son et un peu de distorsion, vous aurez un début de slide from nowhere, avec un son audible, mais sans note de départ clairement définie.

Pour que le slide sonne encore mieux, on va devoir gratter la corde avec notre main droite, pendant le mouvement. Il ne faut pas que le mouvement à la main gauche soit interrompu par le coup de médiator, ce mouvement doit être très fluide.

Cette technique n'est pas facile à travailler au début, car on ne peut pas décomposer le mouvement. Il faut déjà s'entrainer à faire le slide à la main gauche correctement, puis essayer de rajouter un coup de médiator pendant le mouvement. Le point le plus important est de s'assurer qu'il n'y a pas de note de départ définie, le son doit venir de "nulle part" en particulier.

Les autres cas particuliers

L'exemple qui est écrit plus haut est ce qu'on appelle un "slide from nowhere montant". "from nowhere" parce qu'il vient de nulle part et il arrive sur une note définie, et "montant" parce qu'il part des graves et arrive sur une note aigue.

On peut faire le même slide, mais descendant, et ça s'écrit comme ça :

Slide from nowhere descendant

Le concept est exactement le même, sauf qu'au lieu de faire notre mouvement en partant des graves, on part cette fois ci des aigues. Il est un peu plus difficile à réaliser, mais la technique reste exactement la même.

Dans les autres cas particuliers, il y a également les "slides to nowhere". L'écriture de ce slide se fait comme ceci :

Slide to nowhere ascendant

Ce slide part d'une note particulière, puis descend (ou monte) vers "nulle part", sans note d'arrivée particulière. La technique employée est très similaire à la technique du slide from nowhere, juste inversée : on gratte la note de départ, on glisse et on relache progressivement la pression de la main gauche pendant le slide.

La seule différence technique, c'est qu'il est souvent très utile d'étouffer les cordes à la main droite juste après ce slide. Sans quoi, vos cordes risquent de résonner à vide, et ce n'est jamais très agréable.

Pour voir un exemple de ce genre de slide, regardez la vidéo partie 2, à 5:30.

L'utilisation de ces slides

Il y a une utilisation très courante de ces slides, très utile à apprendre pour les exploiter dans des improvisations ou des solos.

Les "slides from nowhere" sont généralement utilisés pour commencer une phrase. On joue la première note de cette phrase avec un slide from nowhere pour l'amener de façon plus mélodique. Dans la plupart des cas ces slides seront montant, donc partant des graves pour aller vers les aigus.

Les "slides to nowhere" sont généralement utilisés sur la dernière note d'une phrase. Après l'avoir laissé sonner un peu, on faire un slide to nowhere, généralement descendant, pour finir tout ça.

En dehors de ces deux cas là, les slides from et to nowhere peuvent quand même être utilisés, c'est juste plus rare et parfois un peu plus difficile.

Commentaires