Besoin d'aide ? Notre sympathique forum se tient à votre disposition pour toutes vos questions !

Chanter en jouant de la guitare en même temps

Besoin d'aide à propos de ce cours de guitare ?Aide
Sauvergarder ce coursSauvegarder
Sujet récurrent et populaire, chanter en jouant de la guitare n'a rien d'un mystère : il s'agit de notre capacité à gérer deux choses simultanément. Pour y arriver dans de bonnes conditions, il est préférable de séparer les difficultés, en l’occurrence Guitare et Chant. Plus vous passerez de temps à travailler chaque élément de façon séparée, plus il sera facile de les assembler par la suite.

Prérequis pour ce cours : Apprendre à lire et jouer les accords à la guitare, Comment jouer des belles rythmiques, Introduction au rythme pour les débutants, Le rythme 0 : les bases, Le rythme 1 : noires, blanches et rondes, Le rythme 2 : Les croches,
Travailler ce cours : Aucun


Avant de commencer, gardez bien à l'esprit que jouer de la guitare et chanter sont deux choses complètement différentes. Chaque instrument possède ses propres techniques, méthodes, etc. N'espérez donc pas chanter comme un dieu sans travailler votre voix. N'espérez pas non plus apprendre à chanter en lisant ce cours, ce n'est pas le but. Il sera ici avant tout question de synchronisation chant/guitare, et cela suppose que vous sachiez déjà chanter... un minimum. Pas besoin de couvrir plusieurs octaves, chanter juste fera largement l'affaire pour commencer.

De même, pour pouvoir chanter en jouant, il faut maîtriser les accords, leurs enchaînements et le rythme. Si vous ne savez pas jouer des accords en rythme à la guitare, passez votre chemin, cela est impératif. C'est la guitare qui va fournir le rythme et ainsi poser les repères nécessaire pour caler le chant. Si la base est mouvante, le chant sera bancal et le rendu mauvais, c'est aussi simple que cela.

Apprendre à chanter en jouant

Avant propos

chanter en jouant de la guitare, illustration

Le choix de votre première chanson est important : vous devez absolument choisir une chanson facile à jouer à la guitare (en 4/4 sans contre-temps, etc.) et au chant (débit des paroles acceptable, ligne mélodique accessible). Comme pour tout travail, choisissez une chanson que vous aimez. Ne soyez pas trop gourmand, pas besoin de se compliquer la tâche inutilement ou de se dégoûter à tout jamais. Dans tous les cas, vous devez connaître le morceau que vous voulez travailler sur le bout des doigts.

Il n'existe pas de méthode spécifique pour apprendre à chanter en jouant, la base étant de travailler ces deux éléments de façon indépendante, puis de les regrouper (ce que nous allons voir plus bas).

Certains vous diront qu'il est préférable de travailler le chant en premier, d'autres de travailler la guitare avant d'aller plus loin. En fait, cela dépend complètement de la sphère musicale de laquelle vous venez. Si vous êtes chanteur, il vous faudra bosser l'élément que vous maîtrisez le moins, donc la guitare ; et inversement si vous êtes guitariste. Dans notre cas nous allons donc commencer par le chant.

Le chant

Le chant a un rythme imposé. D'un point de vue technique, les paroles ne sont qu'une succession de syllabes auxquelles nous appliquons une mélodie. De fait, si on modifie le rythme, nous décalons par la même occasion la position des syllabes et le rendu devient incorrect (il est cependant possible de récupérer l'affaire si votre niveau vous le permet). Comme la guitare n'a pas réellement de rythme imposé et qu'on ne peut pas simplifier le chant, nous allons donc apprendre en simplifiant la guitare.

Pour commencer, nous allons choisir une portion de la chanson à travailler (ex. le couplet) et analyser où sont placées les syllabes par rapport au rythme (les tabs du site sont très précises de ce point de vue).

Pensez à échauffer votre voix à l'aide d’exercices spécifiques avant d'aller plus loin.

Lorsque vous êtes prêt, commencez par chanter a cappella, sans utiliser votre guitare, à l'aide d'un métronome. Vérifiez au besoin la justesse de votre placement en écoutant le morceau simultanément. Dès que tout vous semble bien en place, accentuez la difficulté et prenez votre guitare. Bloquez les cordes à la main gauche et jouez tous les temps (les noires donc si vous suivez) avec la main droite. Cela vous habituera à caler le chant par rapport aux temps et vous fournira un premier repère rythmique physique.

Une fois à l'aise, continuez sur votre lancée en grattant les bons accords sur chaque temps. La difficulté à cette étape sera de ne pas se planter dans le chant au moment du changement d'accords.

Si vous êtes bien placé au niveau du chant, vous pouvez passer à l'étape suivante, à savoir la mise en place de la vraie rythmique.

Pour toute question relative au chant, n'oubliez pas notre sous-forum dédié : chant.

La guitare

Nous venons d'utiliser notre guitare comme support pour apprendre à caler le chant en rythme ; maintenant, il va falloir peaufiner tout cela au niveau de la guitare. Pour ce faire, choisissez une rythmique et jouez les accords en rythme en vous concentrant bien sur la guitare. Ne simplifiez plus l'histoire en ne faisant que des coups vers le bas comme nous venons de le voir, cela ne présente ici plus aucun intérêt.

Notez cependant que d'un point de vue purement théorique, une approche plus progressive, consistant à découper la rythmique de sa forme la plus simple à sa forme finale, est également possible (il s'agit alors de compliquer petit à petit la rythmique en ajoutant un coup, puis un autre, afin d'arriver à la rythmique finale).

La maîtrise de cette partie rythmique à la guitare est une étape essentielle, car c'est elle que vous oublierez le plus pour vous concentrer sur le chant lors de la synchronisation. Lorsque la mécanique est bien huilée, chantez dans votre tête, aucun son ne doit sortir de vos cordes vocales. Selon votre degré de connaissance de la chanson et/ou vos capacités de coordination, vous devriez constater une légère, voir une grosse différence dans le niveau de concentration nécessaire que vous avez besoin pour jouer en rythme. Si vous éprouvez des difficultés, continuez à procéder de la sorte jusqu'à ce que tout cela deviennent plus naturel.

Notez que vous pouvez bien évidemment sauter cette étape et chanter directement, mais sachez que la concentration mentale est souvent plus efficace pour travailler si vous avez du mal.

Coordination Chant/guitare

Chanter et Jouer avec des repères

Pour faciliter l'apprentissage de la coordination entre la guitare et le chant, il est utile d'avoir ses propres repères afin de garder le rythme bien en place. Ces repères peuvent prendre différents aspects, et comme il n'existe pas vraiment de méthode conventionnelle, je vous propose d'apprendre celle que j'utilise, éprouvée depuis de nombreuses années ;)

Cette technique consiste à taper du pied en rythme en alternant gauche/droit (ou l'inverse). L'idée, c'est d'avoir à la fois les pulsations utiles au rythme (et au groove) ainsi qu'un aperçu visuel pour vous aider si vous êtes perdus. De plus, en agissant de la sorte, vous devez théoriquement toujours trouver le premier temps d'une mesure sous le même pied (en 4/4, comme cela est le cas sur une très grande majorité des chansons pop/rock).

Pour les chansons dont la structure rythmique et les changements d'accords sont simples, cela suppose aussi de changer d'accord et de mesure sous le même pied. Vous diminuez par la même occasion nettement les risques de plantage de rythmique.

Le choix du pied de départ à donc toute son importance, puisque c'est votre repère physique tout au long de la chanson. En résumé : vous tapez du pied sur les noires, voici ce que ça donne d'une façon plus visuelle :

1 & 2 & 3 & 4 &
G D G D

G = pied gauche, D = pied droit

Bien sûr, ceci est une règle générale destinée à vous aider à débuter et non une vérité absolue (même en 4/4 cela peut changer selon la structure des chansons).

En ce qui me concerne je commence par le pied gauche (ce qui n'est pas sans me poser des problèmes avec mon cajon ou j'ai tendance à jouer mes repères à la main droite, mais c'est une autre histoire). Avec de l'entraînement, vous constaterez que tout cela deviendra naturel, vous ferez apparaître des structures répétitives et instinctivement vous jouerez selon les mêmes schémas.

Cas particuliers

Pour remplir votre répertoire au maximum, vous allez devoir apprivoiser différents cas spéciaux que vous trouverez au détours de certains morceaux.

Voici une liste non exhaustive des réjouissances qui vous attendent :

Les contre-temps 

Ils peuvent être assez perturbants si vous n'avez pas l'habitude de les jouer. Vous en trouverez des réguliers, faisant partie intégrant de la rythmique, mais aussi des irréguliers, destinés à enrichir un morceau. Si je me réfère à ma technique pied gauche / pied droit, vous changez donc d'accord entre 2 battements de pied :

1 & 2 & 3 & 4 &
G D G D

Pour vous entraîner Mr Jones ou  Talking about a revolution  sont d'excellents choix.

Structures complexes 

Tous les accords ne durent pas forcément le même nombre de temps, vous devez donc connaître ces particularités sous peine d'être rapidement à côté de la plaque (sur le site , vous trouverez des '-' pour indiquer que la durée d'un accord est divisée par deux par rapport à la durée de base – souvent 4 ou 2 temps)

Effets de style

le plus souvent vous trouverez ces arrangements (slides, hammer-on, …) à des moments ou le chant est absent, cependant il est également possible d'en trouver sous des paroles (ex. Sex and candy). Dans ce cas, préparez bien ces enrichissements, effet garantit !

Temps irréguliers 

Si vous avez l'habitude d’enchaîner des rythmes en 4/4, passer en 6/8, 3/4 ou autre, peut être pour le moins perturbant. Ici c'est plus l'affaire d'automatismes par rapport à ce qu'on écoute ou ce qu'on a l'habitude de jouer. Dans tous les cas cela se travaille séparément.

Lorsque vous maîtrisez plus ou moins ces cas spéciaux, multipliez le plaisir en essayant de nouvelles rythmiques sur d'autre morceaux à travailler. Même si les 3/4 rythmiques de base (dont la fameuse feu de camp) vous permettent de jouer 90% des chansons, travailler plusieurs rythmiques vous donnera à terme nettement plus d'aisance et vous permettra de coller beaucoup plus souvent à l'esprit des morceaux que vous trouverez.

Tonalité, arpèges et interprétation

Capodastre et tonalité

Si le capodastre est utilisé pour trouver de nouvelles sonorités lors du processus de composition, il est aussi particulièrement utile au chant, puisqu'il vous permet de facilement modifier la tonalité d'une chanson, et ainsi de l'adapter à votre voix.

N'hésitez donc pas à placer un capodastre sur les chansons composées sans, ni même à essayer différents emplacements afin d'adapter votre la tonalité à votre voix. Si jouer avec un capodastre augmente mécaniquement la hauteur des notes jouées à la guitare, la réciproque au niveau du chant n'est pas toujours vraie ; il est ainsi possible de faciliter le chant de votre voix grave tout en plaçant un capodastre sur le manche.

Selon ce même principe n'hésitez pas non plus à diminuer la tonalité d'un arrangement afin de l'adapter à votre voix (ex. what's up). Chanter et jouer en gardant quoi qu'il arrive la tonalité d'origine d'un morceau est une absurdité, tout est une question adaptation à votre voix, d'arrangement.

Si le morceau original est accessible, ne changez rien (sauf si vous essayez de produire des interprétations plus personnelles) ; si vous avez des difficultés, n'hésitez surtout pas à essayez différentes transpositions.

Au final, à vous de trouver le compromis idéal entre registre vocal, puissance et maîtrise générale.

Chanter en jouant des Arpèges

Lorsque vous avez pratiqué la coordination guitare/chant sur plusieurs type de rythmiques et abordé différents cas spéciaux, vous êtes mûrs pour passer à la difficulté ultime : les arpèges (et même les riffs) en chantant.

S'agissant d'une application différente du concept que nous venons d'apprendre, il n'y a pas grand chose de spécial à ajouter ici, si ce n'est qu'il est préférable de de commencer par jouer à la guitare, puis d'y ajouter progressivement le chant.

A l'image de ce que nous avons vu avec le découpage de la rythmique sous le chant (1ere partie), il vous sera ici nécessaire de découper la ligne du chant afin de l'adapter progressivement à la complexité de l'arpège,

Le seul véritable conseil à suivre est lié au choix de vos chansons : surtout, allez-y progressivement. Entraînez-vous encore et encore...
Pour vous aider, voici quelques pistes :

  1. Everybody Hurts (REM) : Les arpèges y sont réguliers, de fait on s'approprie instinctivement le rythme plus facilement,
     
  2. Don't Cry (Guns N'Roses) : un peu plus difficile que celui de la chanson d'REM, cet arpège vous permet d'aborder les changements/cassures de rythme tout en souplesse. Hormis la noire avant le Dm, pas de difficulté majeure à signaler, si ce n'est le débit du nombre de note plus important
     
  3. Something in the Way & Come as you are : si les arpèges de ces deux chansons sont à proprement parler simplissimes, la coordination avec le chant est nettement plus compliquée qu'il n'y paraît. De bons moyens de s’entraîner !
  4. One of Us : Arpège assez régulier, un peu plus complexe, et en finger picking. Une bonne étape pour d'apprentissage pour peaufiner vos acquis.

  5. Tears in Heaven : Une chanson assez difficile en terme de coordination chant/guitare, la maîtriser vous ouvrira de nombreuses portes.

Groove et interprétation

Le groove est la touche finale par laquelle vous imprimez votre propre style à un morceau. En aucun cas l'apprentissage du texte ou des accords, d'un point de vue technique, n'est l'aboutissement de l'acte créatif. Au contraire, il n'en est que le début.

L'acte important est celui de l'interprétation et des choix esthétiques, de l'émotion ; pour cela, il est primordial de maîtriser la technique et le rythme. Un morceau n'est maîtrisé que quand il est automatisé, et ce n'est qu'à partir de là que le vrai travail d'interprétation peut commencer.

Chanter en jouant, conclusion

Vous l'aurez compris, de mémorisation jusqu'à l'automatisme il n'y a qu'un pas, mais il demande beaucoup d’entraînement et de persévérance.

Dernière petite chose : si vous vous demandez comment font certains artistes pour chanter des mélodies complexes tout en jouant des riffs un peu compliqué, n'oubliez pas une chose : ce sont eux qui les ont composé ! De fait, ils n'ont aucune difficulté de synchronisation pour quelque chose qu'ils ont sans doute pondu naturellement.

Espace Membre
La beauté de la musique - comme celle de la lumière - est celle de la rapidité, de la mobilité, de l'insaisissable.
(Jean-michel Jarre)
W3C
(c) 2000-2014 tabs4acoustic.com
Sauvez T4A, tuez une pub !