Vous aimez T4A ? Abonnez-vous à notre chaine youtube pour visionner les nouvelles vidéos avant tout le monde !
RSS T4A Pinterest T4A Youtube T4A Twitter T4A Facebook T4A Google+

Comment gratter les accords au médiator

Besoin d'aide à propos de ce cours de guitare ?Aide
Sauvergarder ce coursSauvegarder
Dans ce cours nous allons apprendre à gratter les accords avec un médiator, afin de réussir à utiliser ce médiator et faire des belles rythmiques.

Prérequis pour ce cours : Comment tenir le médiator,
Travailler ce cours : Aucun




Vous aimez ? Abonnez-vous sur notre chaine YouTube !

Ce cours, qui fait suite au cours pour apprendre à tenir un médiator, a pour but de vous apprendre à gratter des accords avec le médiator. En effet, réussir à tenir le médiator est une chose, mais quand on commence à gratter toutes les cordes ça sonne généralement très mal. On va donc apprendre à assouplir notre poignet et à faire un mouvement qui ne finira pas en cacophonie. Je vous présenterai dans la première partie le bon mouvement que l'on va chercher à faire, puis nous verrons dans la deuxième partie comment s'entrainer pour y arriver. Et pour finir, pour ceux qui ont besoin d'un peu plus d'aide nous verrons quelques astuces qui pourront vous sauver la vie.

Le mouvement à faire

Dans cette première partie nous allons étudier le mouvement à faire afin de gratter les accords au médiator sans que ça sonne horrible. Cependant c'est un mouvement qu'il faut travailler, pratiquer, afin de le maitriser. Ne vous attendez donc pas à y arriver par magie juste en lisant ce cours, je vais commencer par vous expliquer le mouvement correct, et dans la deuxième partie je vous expliquerai comment le travailler. Ensuite ça sera à vous de bosser ! N'oubliez pas que, comme pour beaucoup de mouvements, les explications seront beaucoup plus claires si vous regardez la vidéo.

Le médiator

Je ne reparlerai pas de la tenue du médiator, qui a déjà été expliquée dans ce cours sur le médiator. Donc si ce n'est pas déjà fait, allez le regarder. Je rappellerai juste en vitesse l'analogie que j'avais expliquée, et qui devrait vous aider à apprendre cette technique : gratter des accords au médiator, c'est comme faire du vélo. Au début ce n'est pas naturel, on y arrive pas du tout. Notre corps ne sait pas encore se mettre en équilibre, se maintenir sur la selle et pédaler en même temps. La seule solution est donc de s'entrainer, encore et encore, jusqu'à ce que vous ayez le "déclic", que votre bras "sente" le mouvement à faire. Et petit à petit, ça deviendra de plus en plus naturel, comme le vélo.

Le mouvement

La souplesse du poignet

La clé du mouvement réside dans la souplesse du poignet. Le mouvement que l'on va faire doit venir du poignet. Il arrive qu'on bouge le bras en même temps, surtout une fois qu'on est à l'aise, mais l'origine du mouvement vient du poignet, pas du coude ou de l'avant-bras. Pour commencer à travailler ce mouvement on se forcera donc à ne pas bouger du tout l'avant-bras, de façon à ce qu'il n'y ait que le poignet qui travaille. La difficulté est de réussir à être concentré sur nos rythmiques, sur la précision et la tenue du médiator, tout en restant souple. Si votre poignet n'est pas souple, vous n'aurez pas un beau son.

L'autre élément très important, c'est qu'il faut que les coups donnés soient secs. Il faut essayer de gratter toutes les cordes en même temps. Ca ne veut pas dire qu'il faut jouer fort, ou qu'il faut se contracter. Il faut réussir à rester souple, mais sec. Le gros de votre travail sera donc d'assouplir votre poignet, sans qu'il devienne tout mou et imprécis.

La position de base

Mais ce n'est pas tout, toujours dans le but d'avoir un joli son qui sort de votre guitare, il faudra essayer de gratter toutes les cordes uniformément. Pour ça, il faut commencer avec une position de la main "au milieu" des cordes, de façon à avoir accès aussi bien aux cordes graves et aiguës, juste en bougeant le poignet. Si vous placez votre main au début trop haut, vous ne gratterez pas ou peu les cordes aiguës, et inversement si vous placez votre main trop bas. Notre position de base est donc située sur les cordes, pas au dessus ou en dessous, à peu près au milieu. En partant de là on pourra remonter légérement le poignet pour préparer un coup vers le bas, ou le descendre pour préparer un coup vers le haut.

Ne levez pas trop la main

Il faut également essayer de garder la main toujours à peu près à la même distance de la table (de la guitare, pas de la cuisine). Le mouvement que l'on fera sera donc parallèle à la table de la guitare. Sans ça, on ne grattera pas toutes les cordes de la même façon, certaines sonneront beaucoup plus fort que d'autre, et ce n'est pas ce qu'on veut pour commencer. Assurez vous que votre poignet soit assez proche de votre guitare, sinon vous aurez beaucoup de mal. Il faut que le dos de votre main soit dans l'alignement de votre avant-bras. Si vous levez le poignet et que vous faites un angle à ce niveau là, vous aurez beaucoup de mal à faire le mouvement correct.

La symétrie du mouvement

Une rythmique à la guitare contiendra des coups vers le bas (de haut en bas), et des coups vers le haut (de bas en haut). Ces deux mouvements doivent être symétriques. On doit bien s'assurer que le chemin parcouru par le médiator dans un sens est parcouru également dans l'autre sens. Faites bien attention au coup vers le haut, qui est beaucoup plus difficile à maitriser que le coup vers le bas. Beaucoup de débutants maitrisent assez facilement le coup vers le bas, avec un poignet bien souple, mais se plantent complètement sur le coup vers le haut.

Penchons notre médiator

Le seul élément qui va changer entre les deux mouvements, c'est la façon de tenir le médiator. Si vous avez déjà un petit peu joué avec, vous aurez peut être remarqué qu'il faudra pencher légérement le médiator. Si vous le tenez bien droit, vous aurez une attaque très forte, très nette, qui ne sonnera pas très musicale. Pour faire un coup vers le bas, il faut donc légérement pencher le médiator, avec la pointe qui remonte vers nous. Le souci, c'est que dans cette position, si on essaye de faire un coup vers le haut, on va arracher les cordes. Il faudra alors le pencher dans l'autre sens, avec la pointe du médiator vers le bas, de façon à être, encore une fois, symétrique au coup vers le bas.

Résumé

Pour résumer le mouvement :

  • on commence avec la main au milieu des cordes
  • on monte un petit peu le poignet pour le placer au dessus des cordes
  • on penche légérement le médiator
  • on descend notre poignet pour faire le coup vers le bas (en restant souple et parallèle à la table)
  • on penche légérement le médiator dans l'autre sens
  • on remonte notre poignet pour faire le coup vers le haut

Et voilà. C'est évidemment très schématique, il y a beaucoup plus de subtilités dans la musique, mais c'est la base à maitriser pour pouvoir développer cette technique. Et bien évidemment, maintenant vous savez ce qu'il faut faire, mais vous ne savez toujours pas comment le travailler, et ça c'est le sujet de la deuxième partie.

Comment le travailler

Soyons clairs

Je vais commencer cette deuxième partie en vous assénant une vérité qui ne vous fera pas plaisir : pour apprendre à faire le bon mouvement, il faut s'entrainer, encore et encore. Comme je le disais dans la première partie, c'est comme faire du vélo. Au début on y arrive pas, mais vraiment pas, ça sonne horrible, on ne comprends pas, et à force d'entrainement on finit par y arriver. Au bout d'un moment on a le déclic et on commence à réussir le mouvement une fois de temps en temps, puis de plus en plus, jusqu'à maitriser tout ça.

Ne vous découragez pas, c'est tout à fait normal si vous n'y arrivez pas en 10 ou 20 minutes, ça va peut être prendre plusieurs journées d'entrainement pour y arriver, mais si vous persévérez, vous y arriverez.

Allons y doucement

Néanmoins, histoire d'éviter de se dégouter, on va y aller progressivement, petit à petit. Comme pour le vélo, on ne se lance pas la première fois dans une pente à 90° aux heures de pointes.

Le coup vers le bas

La première chose à faire, c'est de se focaliser sur le coup vers le bas. On va commencer par ne travailler que ça avant d'ajouter les coups vers le haut.

La main gauche

Puisque le travail réside au niveau de la main droite, on peut se demander ce que va faire la main gauche pendant tout ce temps. On a deux possibilités : soit on va faire un accord de mi mineur que vous connaissez sans doute, soit on va faire un bloqué de cordes, c'est à dire qu'on se contente de toucher les cordes, sans les fretter, de façon à avoir un son sec et percussif.

Dans certains cas il sera préférable de faire un accord, dans d'autres un bloqué de cordes. Je le préciserai au fur et à mesure de ce cours.

Premier exercice : tout vers le bas

On va faire cet exercice sur l'accord de mi mineur, et on va simplement se contenter de faire des coups vers le bas, réguliers. On le fait en boucle, sans s'arrêter, et on va se focaliser sur la main droite. On va l'observer attentivement et se poser différentes questions :

  • est-ce que le mouvement vient bien du poignet ?
  • est-ce que le médiator est correctement tenu ?
  • est-ce que la main reste à égale distance de la table ?
  • est-ce que le mouvement est souple ?
  • est-ce que les cordes sont grattées uniformément ?

Bref on se pose toutes les questions qu'il faut pour voir si le mouvement correspond à celui qui est décrit dans la première partie.

Le nombre de cordes

Juste un détail à noter : il est très difficile de gratter toutes les cordes quand on ne maitrise pas encore correctement le mouvement. Ce n'est pas grave, ce n'est pas l'aspect le plus important, et vous y arriverez bien mieux quand vous aurez bien assoupli votre poignet. Tant que les cordes sont grattées de façon homogène, on s'en fout un peu si vous n'en grattez que quatre ou cinq.

Utilisez un miroir

Une petite astuce qui peut vous aider et vous éviter un torticoli : travaillez devant un miroir. Vous aurez un point de vue différent sur votre mouvement, et vous arriverez peut-être à repérer des défauts que vous n'avez pas vu avant.

Assouplissez votre poignet

La clé, on l'a déjà dit, c'est la souplesse du poignet. Donc passez beaucoup de temps sur cet exercice pour l'assouplir, c'est votre premier objectif. Tant que vous n'aurez pas gagné un peu en souplesse, ça ne sert pas trop d'aller plus loin.

Faites des beaux coups secs

Il faut faire attention à un aspect important : il faut que vos coups soient secs, bien précis. Jouer souple ne veut pas dire jouer mou. On veut éviter à tout prix que le médiator "traine" sur les cordes. Les coups doivent être instantanés, comme si on essayait de gratter toutes les cordes en même temps.

Pour vérifier ça, faites le même exercice mais sur des bloqués de cordes. Sur un accord, les cordes résonnent, et on n'entend pas très bien l'attaque des cordes. Avec un bloqué de cordes, on a pas de résonnance et on entend que l'attaque du médiator sur les cordes. Du coup, c'est parfait pour vérifier tout ça.

Deuxième exercice : les coups vers le haut

Maintenant que vous commencez à maitriser (un petit peu) les coups vers le bas, il est temps de passer aux coups vers le haut. Mais attention, ils sont beaucoup plus durs à maitriser, et vont demander beaucoup plus de travail.

Mélanger les coups vers le bas et vers le haut

Pour se faciliter la vie, on ne va pas commencer par faire tout de suite des coups vers le haut. On va rester sur notre série de coups vers le bas, et on essayera une fois de temps en temps d'ajouter un coup vers le haut entre deux coups vers le bas.

Faites en un seul, qu'il soit réussi ou raté, continuez vos coups vers le bas, ne vous arrêtez pas. Laissez vous du temps entre chaque essai de coups vers le haut pour vous concentrer, pour vous préparer, et réessayez.

Continuez comme ça, une série de coups vers le bas avec un coup vers le haut juste une fois de temps en temps. Vos premiers coups vers le haut seront sans doute catastrophiques, comme vos premiers coups vers le bas, mais persévérez et ils s'amélioreront.

Ajoutez en

Quand vous commencez à réussir vos coups vers le haut, faites en plus. Faites les de plus en plus souvent, ou essayez d'en faire plusieurs à la suite. Gardez toujours la série de coups vers le bas, on cherche vraiment à les enchainer au début.

Petit à petit vous finirez par les réussir suffisament bien pour alterner des coups vers le bas et vers le haut sans trop vous rater. Vous aurez alors maitrisé une bonne partie du mouvement à la main droite, et il ne vous manquera plus que de l'entrainement pour perfectionner tout ça et le rendre de plus en plus naturel.

Troisième exercice : que des coups vers le haut

On l'a dit, et vous l'avez sans doute remarqué, les coups vers le haut sont beaucoup plus difficiles à réussir que les coups vers le bas. Du coup on va maintenant travailler en ne faisant que des coups vers le haut

Faites les coups vers le bas dans le vide

La difficulté lorsque l'on enchaine des coups vers le haut, c'est qu'on a du mal à replacer sa main, vu que normalement c'est le coup vers le bas qui place notre main correctement, mais il n'est plus là.

Du coup, dites vous que vos coups vers le bas sont toujours là, mais que vous les faites dans le vide, sans gratter les cordes. Essayez de faire le même mouvement que pour le deuxième exercice, mais sans toucher les cordes sur le coup vers le bas. De cette façon là votre main se placera correctement pour attaquer le coup vers le haut, et l'exercice ne sera pas beaucoup plus dur que le précédent.

Ecoutez votre guitare

Pour tout ces exercices, il y a un élément très important dont il faut parler : le son qui sort de votre guitare. Travailler le fait de gratter les accords au médiator a un seul et unique but : produire un beau son. On s'en fout que votre main fasse une belle chorégraphie, ce qui compte c'est le son qu'elle produit.

Donc pour tous ces exercices, soyez très attentif au son qui sort de votre guitare. Ecoutez bien ce que ça donne, n'hésitez pas à vous enregistrer pour vous écouter de façon encore plus objective, et essayer d'améliorer le son et de trouver les mouvements qui vous donnent la plus belle sonorité.

Qu'est ce qu'un beau son ?

Bien évidemment, ces exercices sont très limités musicalement, mais il y a quand même moyen d'en faire quelque chose. Le son qui sort de votre guitare doit être homogène, les cordes doivent être grattées assez fort, sans que ça soit brutal. Il faut que chaque coup sonne au même volume, que toutes les cordes ressortent bien, sans qu'on ait de coups qui ressortent du lot.

C'est pas facile !

On l'a dit, mais je le redis : maitriser le médiator à la main droite, ce n'est vraiment pas évident. Ca demande beaucoup de travail, beaucoup d'entrainement pour arriver à un bon niveau. Tous les exercices présentés dans cette deuxième partie vous aideront, mais si vous avez un peu de mal nous allons voir quelques astuces dans la troisième partie.

Quelques astuces

Attention, les astuces que nous allons voir ne sont pas là pour remplacer le travail de la deuxième partie, mais pour vous donner un petit coup de pouce. Seules, elles ne servent à rien. Et ce n'est pas non plus indispensable de les appliquer, vous vous en sortirez peut être sans en avoir besoin. De plus, ce sont des astuces assez "expérimentales" qui ne fonctionneront pas forcément pour tout le monde. Mais n'hésitez pas à les essayer quand même, vous ne casserez rien.

Détendez vous

Une chose importante, qui parait peut-être évident aux yeux de certains, mais ça ne coute rien de le rappeler : détendez vous ! On veut un mouvement souple du poignet, si vous n'êtes pas détendus ça part mal. Décontractez bien votre poignet droit, étirez le un petit peu, secouez le dans tous les sens, bref virez toute crispation qui pourrait être dans votre bras.

Détendez vous mentalement aussi : ne soyez pas stressé à l'idée de travailler, évitez de vous énerver si vous n'y arrivez pas, soyez zen. Il n'y a rien de pire que de se mettre la pression quand on travaille un instrument.

Faites des accents

Les accents, c'est un petit outil d'interprétation, qu'on va pouvoir utiliser pour développer la souplesse de notre poignet.

L'exercice

Pour cela, on va faire un bloqué de corde à la main gauche. A la main droite on ne va faire que des coups vers le bas (c'est très difficile de faire des accents sur des coups vers le haut, donc oubliez ça pour l'instant), et on va jouer un coup plus fort tous les quatre coups. Le but du jeu, c'est que le coup ressortent vraiment au niveau du volume, donc il faut gratter plus fort, mais vous pouvez aussi gratter les autres moins forts.

Le résultat

Généralement, quand on fait ça notre coup accentué va être très différent des autres coups : le mouvement aura une plus grande amplitude, et il sera également plus sec. Et ça c'est justement le mouvement qu'on essaye de faire. Par la suite on essayera de reproduire le même mouvement, mais moins fort.

Attention à ne pas vous crisper

Le danger dans cette astuce, c'est de contracter le bras au moment ou on fait l'accent. Hors c'est tout l'inverse de ce qu'on veut faire. Restez bien détendus, même au moment de l'accent.

Faites le sans la guitare

Une des difficultés de gratter les cordes au médiator, c'est justement de devoir gratter les cordes. On est souvent concentré sur le fait de viser les cordes, de ne pas les louper ou de ne pas les arracher, et du coup on ne se concentre pas sur le reste.

Essayez donc de faire exactement le même mouvement sans la guitare, ou plutôt sans gratter les cordes. Là vous n'aurez plus rien à viser, du coup concentrez vous sur tout le reste : la souplesse, le geste, la tenue du médiator etc...

N'enlevez pas la guitare pour autant, gardez là sur vous, grattez juste à quelques centimètres des cordes. Si vous enlevez la guitare vous n'aurez plus le bras dans la même position, et du coup vous ne ferez plus le même mouvement.

Si vous n'arrivez pas à faire le mouvement sans gratter les cordes, vous y arriverez encore moins en visant les cordes.

Laissez faire la gravité

Voici une dernière astuce que je trouve assez marrante à appliquer, à défaut d'avoir des résultats époustouflants. Le concept est simple : placez votre main comme si vous alliez faire un coup vers le bas, et laissez la tomber. Relachez complètement votre poignet, et laissez la gravité faire son travail. Ya de fortes chances pour que le coup soit horrible, que vous ratiez les cordes voir que vous lachiez le médiator, mais au moins votre poignet sera souple.

Ca parait bête, mais ce n'est pas évident à faire. On passe d'une position "contractée", dans laquelle on maintient la main en l'air, à une position détendue ou on laisse la main tomber. A la fin de ce mouvement, votre main doit "pendre" au bout du bras, et ne plus être contrôlée du tout. Si vous arrivez à faire ça, vous arriverez beaucoup mieux à faire des mouvements souples par la suite.

Malheureusement, cette astuce ne s'applique pas sur les coups vers le haut, mais la souplesse que l'on développe reste la même.

Persévérez

Allez pour conclure ce cours, je le redis une dernière fois : il faudra vous entrainer, beaucoup. N'abandonnez pas après quelques essais infructueux, continuez, et bien vite vous allez y arriver. Un petit peu seulement au début, puis de plus en plus, jusqu'à ce que finalement le mouvement soit naturel et maitrisé. Bon courage !

Commentaires