A ne pas manquer : Les Rythmiques guitare pour accompagner facilement 99% des chansons du site !
RSS T4A Pinterest T4A Youtube T4A Twitter T4A Facebook T4A Google+

Les chromatismes pour débutants

Besoin d'aide à propos de ce cours de guitare ?Aide
Sauvergarder ce coursSauvegarder
Dans ce cours prévu pour les débutants nous découvrirons les chromatismes, aussi connu sous le nom de déliateurs. C'est un excellent exercice très accessible qui nous permettra de développer la dextérité de la main gauche.

Prérequis pour ce cours : Aucun
Travailler ce cours : Aucun




Vous aimez ? Abonnez-vous sur notre chaine YouTube !

Dans le cours d’aujourd’hui nous allons apprendre les chromatismes, avec des versions spéciales pour débutants. Ces chromatismes, aussi connus sous le nom de déliateurs, permettent de développer notre main gauche, en travaillant notamment la dextérité, l’indépendance, la souplesse et la précision des doigts.

Cet exercice peut être décliné par la suite dans des centaines de formes qui nous permettent de travaillerle rythme, les accents, les sauts de cordes et beaucoup beaucoup d’autres choses. Mais comme aujourd’hui on est là pour les débutants, on ne s’y intéressera pas tout de suite.
On va donc commencer par la première partie en voyant un exercice de base, accessible à tous, qui forme la base des chromatismes. Dans la deuxième partie nous nous intéresserons de plus près à la main gauche afin de la travailler correctement. Et pour finir nous aborderons les permutations, qui nous permettront de beaucoup varier l’exercice de base et de travailler intensivement la main gauche.

Un exercice de base

Préface

Cet exercice peut être fait aussi bien sur une guitare acoustique que sur une guitare électrique, à vous de choisir ! On ne parlera pas non plus de la main droite dans cette vidéo, grattez les cordes comme bon vous semble. Si vous y arriverez, vous pouvez appliquer la technique de l’aller-retour avec votre médiator, sinon tant pis, on fera un autre cours plus en détails sur l’aller-retour. Concentrez vous donc sur la main gauche pour commencer !

La base

On va tout d’abord placer l’index de notre main gauche sur notre manche, à l’endroit que vous voulez. Je vais me servir dans mes exemple de la case 5 corde de (quatrième corde) comme point de départ, mais n’hésitez pas à choisir la case que vous voulez, sur la corde que vous voulez.
Une fois que notre index est placé, on va jouer cette note. Jusque là rien de difficile. En tablature ça nous donne ceci :
Tablature étape 1 : case 5 corde de ré
Une fois que cette note est jouée on va placer le majeur sur la case juste à coté, donc la case 6 dans mon exemple, et on va également la jouer. Puis c’est au tour de l’annulaire qui va se placer en case 7, on le joue et on enchaine avec le petit doigt en case 8. En terme de tablature, ça nous donne ceci :
Tablature étape 2 : case 5 6 7 8 corde de ré
Attention, lorsque vous placez vos doigts il ne faut PAS enlever les autres doigts. Donc à la fin de l’exercice vous devez vous retrouver avec les quatre doigts appuyés, chacun sur sa case.

En cas de problème

Avant de passer à la suite de l’exercice, faisons une petite pause au cas où certains d’entre vous n’y arrivent pas. En effet, cet exercice peut paraitre simple pour certains, mais d’autres (notamment ceux avec des petites mains pas souples) auront du mal. Deux petits conseils pour y arriver :
- décalez vous vers les aigus. Les cases aiguës sont plus petites, donc vos doigts seront plus rapprochés, et vous y arriverez donc plus facilement
- si jamais ça ne passe pas, même en étant dans les aigus, laissez tomber le petit doigt. Bien sûr l’exercice ne sera pas aussi efficace, mais il vaut mieux y arriver sans le petit doigt que de le rater avec le petit doigt. Faites donc tout le reste de l’exercice avec seulement l’index, le majeur et l’annulaire sur trois cases, et réessayez avec le petit doigt plus tard

Décalons nous

Sur plusieurs cordes

Bien, maintenant que ce premier exercice préliminaire est réussi, nous allons le compliquer un petit peu. Pour ça on va commencer par le faire sur toutes les cordes. On applique donc notre exercice sur la corde de mi grave, puis on passe sur la corde de la, puis la corde de ré, la corde de sol, la corde de si et on finit sur la corde de mi aigu. Ce qui nous donne :
Tablature décalage sur plusieurs cordes
Attention au rythme, le but du jeu est que toutes les notes aient la même durée, y compris quand on va changer de cordes. Bien évidemment, il faut commencer à votre rythme, sans vous presser. Si vous avez un doute, regardez la vidéo !

Sur plusieurs cases

Là on a pris notre exercice de base et on l’a décalé de cordes en cordes, mais on va pouvoir aussi le décaler de cases en cases, vers les graves ou les aigus. Une fois qu’on l’a joué sur les cases 5-6-7-8 (par exemple), on se décale alors d’une case pour le jouer en case 6-7-8-9, avec les doigts toujours dans le même ordre. Puis on peut se décaler encore, et encore, dans le sens qu’on veut, ce qui nous donne par exemple :
Tablature décalage sur plusieurs cases
Bien évidemment, vous êtes libre de vous balader où vous voulez, vous n’êtes pas obligés de suivre exactement la tablature. Faites juste attention à toujours respecter le rythme.

Un exemple de plan de travail

On peut donc constater qu’avec ce bête exercice de base on va pouvoir le décaler de cordes en cordes et de cases en cases, dans un peu tout les sens. Seulement pour qu’un exercice soit efficace, il faut le travailler de la même façon jour après jour. Le but du jeu est donc de se faire un petit "schéma” de travail, qui nous baladera sur plusieurs cordes et sur plusieurs cases, qu’on répétera tous les jours. Vous êtes évidemment libre de faire le votre, mais je vous en propose un ci-dessous qui permet de bien travailler tout ça, vous pouvez donc vous en servir pour le travailler tous les jours ou l’utiliser comme base pour votre propre plan de travail.

  • commencez l’exercice sur une case assez grave (dans les coins des cases 3 à 5, pas forcément la première qui nécessite des gros écarts de doigts)
  • faites toutes les cordes depuis la corde de mi grave jusqu’à la corde de mi aigu
  • une fois sur la corde de mi aigu décalez vous d’une case, puis refaites l’exercice sur toutes les cordes jusqu’à revenir à la corde de mi grave
  • re-décalez vous à nouveau d’une case, et repartez vers les aigus
  • répétez 5 ou 6 fois, voir plus si vous avez beaucoup de temps
  • une fois arrivé à votre "objectif”, vous pouvez refaire tout le chemin en sens inverse

En tablature, ça nous donne (cliquez pour agrandir) :
Tablature plan de travail
Encore une fois, adaptez ce petit schéma à votre travail. Si vous ne voulez pas y passer trop de temps, décalez vous juste de 3 ou 4 cases. Si par contre vous voulez passer beaucoup de temps sur cet exercice, ou que vous êtes très courageux (ou fou), vous pouvez tout à fait partir de la case 1 et parcourir tout le manche de cette façon là, dans les deux sens. C’est vous qui voyez !

Des points importants à noter

Avant de passer à la suite, il faut tout de même s’assurer que vous réussissez à faire l’exercice correctement. Un exercice mal travaillé ne vous apportera rien ! Pour celà il faut faire attention à trois points :

  • la régularité : il est indispensable d’être parfaitement régulier lors de cet exercice, surtout au moment des changements de cordes et de cases. Aidez vous d’un métronome !
  • la propreté : il faut que chaque note, mais vraiment toutes les notes, sonnent correctement. Le but n’est pas d’aller vite, c’est de le faire correctement. Une note qui sonne mal est une fausse note, et l’exercice est raté. Prenez donc votre temps pour bien appuyer vos doigts.
  • la répétition : faire un exercice une seule fois ne sert strictement à rien. Il faut que le mouvement soit répété, encore et encore, des centaines et des centaines de fois. Assurez vous donc de faire l’exercice suffisamment longtemps (quelques minutes suffisent pour répéter le mouvement des dizaines de fois) et de le faire tous les jours pendant plusieurs semaines. Sinon vous n’en tirerez strictement rien
  • la main gauche : il est impératif de travailler avec une position et un mouvement correct, sans quoi on va prendre des mauvaises habitudes, et l’exercice aura l’effet inverse de celui désiré. Et pour ça, on va attaquer la deuxième partie !

La position de la main gauche

Quoi ? Toute une deuxième partie juste sur la main gauche ? Et bien oui, c'est très important, car cet exercice perd quasiment tout son intérêt si on travaille avec une mauvaise position. Un des premiers challenges à la guitare pour un débutant est d'apprendre à placer ses doigts correctement, de façon à ce que les cordes ne frisent pas et que chaque note sonne correctement. Or le seul moyen pour travailler ce placement de doigts, c'est de s'entrainer inlassablement en plaçant nos doigts correctement, jusqu'à ce que ça devienne un réflexe et qu'on puisse le faire les yeux fermés. On va donc profiter de cet exercice pour nous entrainer à placer nos doigts correctement.

Tout ce qui va suivre est essentiellement un résumé de ce qui est abordé dans le cours sur la position de la main gauche, donc si vous êtes déjà un expert sur le sujet, cette partie est facultative. Et évidemment comme tout les éléments abordés sont très visuels, je vous encourage chaudement à regarder la vidéo pour plus de précisions.

Le placement des doigts

  • Premier point à noter, vos doigts doivent être le plus arrondi possible, de façon à ne pas toucher les autres cordes ni le bas du manche. Evidemment suivant votre morphologie, votre guitare et les cordes sur lesquelles vous allez jouer ça sera plus ou moins difficile, mais il faut au moins essayer !
  • Votre poignet doit être bien cassé, quasiment à angle droit. Sans ça vous ne pourrez pas arrondir les doigts correctement
  • Assurez vous d'appuyer sur les cordes avec le bout du doigt. Les ongles risquent d'ailleurs de vous géner, n'hésitez donc pas à les couper.
  • Autre point très important : placez vous toujours le plus proche possible des frettes (du coté du corps, pas de la tête). Plus vous vous éloignerez de la frette, plus vous aurez besoin d'appuyer fort pour que la note sonne correctement. Faites attention toutefois à ne pas dépasser la frette, il faut se mettre juste avant

Le mouvement de la main

Une erreur de débutant concernant cet exercice, est de partir de la corde de mi grave, et au fur et à mesure qu'on se déplace vers les cordes aiguës, on change la position de la main, et on se retrouve avec les doigts applatis et le poignet plus cassé du tout. Et ça, c'est très mauvais pour le bon développement de la main gauche. Plus tard quand on fera des accords, on sera obligé de jouer à la fois sur les cordes graves et les cordes aiguës, un des buts de l'exercice abordé dans ce cours est donc d'entrainer nos doigts à se placer aussi bien sur les cordes graves ou aiguës, tout en gardant une même position de main gauche.

L'astuce est donc de partir des cordes graves, et de replier les doigts pour atteindre les cordes aiguës, sans changer du tout la position de la main. Ca parait tout bête, mais beaucoup de gens n'y pensent pas et se retrouvent bien embêtés.

Au début vous risquez d'avoir du mal à atteindre toutes les cordes sans bouger la main gauche, ce n'est donc pas dramatique si vous bougez un peu votre poignet, mais il faut s'efforcer de le bouger le moins possible.

Un moyen de vérifier si vous faites l'exercice correctement, c'est de se placer sur la corde de mi aigu et d'essayer d'atteindre la corde de mi grave avec un ou deux doigts, juste en les dépliant, sans bouger le poignet. Si vous y arrivez,félicitations, c'est pas évident. Si vous n'y arrivez pas, c'est que vous n'avez pas encore acquis la "position unique" de la main gauche que l'on travaille. Ne désespérez pas, ça finira par venir, même si vous avez des petites mains.

Le mouvement des doigts

Un dernier point très important concernant la main gauche concerne l'enchainement des doigts.

Quand on fait l'exercice de base (5 6 7 8 sur une corde), il ne faut pas relacher les doigts. On commence donc par placer l'index, puis on place le majeur SANS enlever l'index, puis on place l'annulaire et on finit avec le petit doigt, et au final on doit avoir les quatre doigts appuyés sur la corde. C'est très important si on veut développer correctement la force de nos doigts.

Au moment de changer de corde, enlevez tous les doigts et refaites la même chose sur la corde suivante.

Un dernier conseil

Et pour finir cette deuxième partie, je rappelle un conseil déjà donné dans la première partie : il faut le faire bien, pas le faire vite et mal. Prenez tout votre temps pour travailler cet exercice et vérifier la position de la main gauche, n'allez pas trop vite, vous n'êtes pas pressés. Vous apprendrez beaucoup plus vite en travaillant lentement mais proprement qu'en travaillant vite et mal.

Les permutations.

Cette troisième partie est réservée à tout ceux qui maitrisent déjà l'exercice de base. On va apprendre comment le compliquer en créant des variations, toujours sur le même principe, histoire de développer encore plus la dextérité de nos doigts.

Le doigté

Histoire d'aborder tout ça correctement, on va arrêter de parler de numéros de cases ou de notes, et on va parler de numéros de doigts. En guitare il existe une convention pour nommer les doigts de la main gauche dans laquelle on assigne un numéro par doigt :

  • l'index est le numéro 1
  • le majeur est le numéro 2
  • l'annulaire le numéro 3
  • l'auriculaire le numéro 4

A noter : dans les rares cas ou on utilisera le pouce pour fretter une note, il sera noté "T" (pour Thumb en anglais).

Les chromatismes de base

Donc si nous reprenons l'exercice de base vu dans la première partie, ça revient en fait à jouer le doigt 1, puis le 2, puis le 3, puis le 4, avec chaque doigt sur une case différente, et à enchainer ce mouvement sur chaque corde.

Changeons d'ordre !

Nous allons maintenant changer tout ça, et plus précisément nous allons changer l'ordre. On ne changera pas les cases jouées (l'index restera sur la case 5 par exemple, le majeur sur la case 6, l'annulaire sur la case 7 et l'auriculaire sur la case 8), mais nous allons changer l'ordre dans lequel nous allons les jouer.

Donc au lieu de jouer les doigts dans l'ordre "1 2 3 4", nous allons maintenant jouer par exemple "1 2 4 3". Ce qui revient à jouer la case 5 avec l'index, puis la case 6 avec le majeur, puis la case 8 avec le petit doigt et pour finir la case 7 avec l'annulaire. Et on pourra enchainer ce mouvement sur toutes les cordes, comme le mouvement de base.

Attention aux doigts !

Dans la deuxième partie nous avions vu combien il était important de ne pas lever les doigts après avoir joué une note. Là ça va changer, puisque suivant l'enchainement que l'on doit effectuer, on ne pourra pas forcément jouer toutes les notes sans lever certains doigts. Si on reprends l'exemple "1 2 4 3", une fois qu'on a joué le petit doigt il faudra obligatoirement l'enlever pour jouer l'annulaire, sinon ça ne marchera pas.

Les autres permutations

Evidemment on ne va pas s'arrêter à une seule permutation, et on va donc voir ce qu'on peut faire d'autre sur le même principe. On a 6 permutations de bases, qui utiliseront l'index comme premier doigt. Les voici :

  • 1 2 3 4
  • 1 2 4 3
  • 1 3 2 4
  • 1 3 4 2
  • 1 4 2 3
  • 1 4 3 2

Déjà là, ça nous donne beaucoup plus de travail que le bête premier exercice de chromatisme, et ça nous permettra de beaucoup mieux développer la dextérité de nos doigts.

Ne travaillez pas tout

Cependant, même si c'est très intéressant de travailler à fond toutes ces permutations, vous n'en aurez pas forcément le temps. Auquel cas je vous conseillerais de toutes les essayer pendant quelques jours, de repérer celles qui vous posent le plus de difficultés, et de travailler celles-ci en priorité. Et évidemment, si vous avez plein de temps libre, vous pouvez travailler toutes les permutations si vous en avez envie, ce n'est pas interdit.

Pour aller encore plus loin

Comment, c'est pas encore fini ? Et non, on peut encore faire d'autres variations. Jusque là les 6 permutations que nous avons vu commençaient toutes par l'index, et bien nous allons changer ça. On peut tout à fait commencer notre exercice par le majeur, histoire de faire "2 1 3 4" par exemple. Et comme pour l'index, on trouvera 6 permutations qui commencent par le majeur :

  • 2 1 3 4
  • 2 1 4 3
  • 2 3 1 4
  • 2 3 4 1
  • 2 4 1 3
  • 2 4 3 1

Mais on aura également 6 combinaisons qui commencent par l'annulaire :

  • 3 1 2 4
  • 3 1 4 2
  • 3 2 1 4
  • 3 2 4 1
  • 3 4 1 2
  • 3 4 2 1

Et pour finir, les 6 variations qui commencent par le petit doigt :

  • 4 1 2 3
  • 4 1 3 2
  • 4 2 1 3
  • 4 2 3 1
  • 4 3 1 2
  • 4 3 2 1

Ce qui nous fait un grand total de 24 variations possibles sur l'exercice des chromatismes.

Variez votre travail

Comme je l'ai dit précédemment, vous n'êtes pas obligés de tous les travailler, et c'est plus intéressant de travailler les plus difficiles. Cependant, à force de travailler les plus difficiles, vous allez vous améliorer et les plus difficiles ne seront bientôt plus les plus difficiles. Il faut donc varier votre travail, et changer régulièrement de combinaison. A vous de juger suivant votre progression le moment opportun. Ca vous permettra de vraiment développer votre dextérité dans tous les cas.

Et pour finir

Sachez que le cours s'arrête ici, mais pas les possibilités. Il y a plein d'autres variations et d'autres exercices que l'on peut faire sur les chromatismes pour développer la dextérité ou d'autres éléments, mais ça sera vu dans un autre cours ! Travaillez déjà bien tout ça, et on se reverra plus tard pour compliquer les choses.

Commentaires